Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

16 septembre 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Les retrouvailles des champions

Les Sportifs de Joliette

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Les Sportifs ont entamé leur présaison samedi dernier.

HOCKEY. Pour la première fois depuis leur conquête du championnat, les Sportifs Pétrole Bélanger de Joliette se sont réunis sur la glace en vue de la saison 2019-2020. Une vingtaine de joueurs ont participé à la pratique et au match intraéquipe qui donnaient le coup d’envoi du camp d’entraînement le 14 septembre dernier. Quelques nouveaux visages y étaient. 

Parmi eux, figurait Charles-Alexandre Drolet qui a démontré à ses coéquipiers qu’il était ici pour se démarquer. Joakim Arsenault a aussi retenu l’attention lors de cette soirée. Du côté défensif, Mathieu Dauplaise et Louis-Philippe Ratté revêtaient l’uniforme des Sportifs. Le gardien auxiliaire, Antoine Dagenais, a aussi fait la rencontre de ses nouveaux coéquipiers.  

L’ambiance était conviviale et les joueurs étaient heureux de se retrouver. Même s’il ne s’agissait que d’une pratique, déjà une grande chimie se faisait ressentir au sein de la formation. Vétérans, recrues et nouvelles acquisitions partageaient tous le même objectif, la reconquête du titre. 

« Les gars sont contents, sont en forme et ils savent pour quelle raison nous sommes-là ! On sait qu’on a déjà une meilleure équipe que l’année dernière et les attentes seront encore plus hautes», a commenté le nouvel entraîneur-chef de la formation, Nick Majeau.  

David Fortier, Miguel Mckinnon, Tommy Wilson, Joel Roch, Dany Roch, Jonathan Ouellet, Nicholas Pelletier, Samuel Cadet et Frédéric Piché s’étaient notamment déplacés pour ce lancement de présaison.  

Le retour des David 

Parmi les joueurs présents se trouvait aussi celui qui a été le capitaine et la pierre angulaire des Sportifs pendant les premières saisons, David Poulin. Il avait mentionné, l’an dernier, qu’il souhaitait prendre sa retraite, mais était finalement bien présent et très motivé samedi soir.  

« C’est une décision que j’ai prise au milieu de l’été. Je me suis dit que si j’arrivais en forme, car l’année dernière je ne l’étais pas, et que j’étais capable de produire comme avant, j’allais revenir. J’ai commencé à m’entraîner pas mal et ça va bien. On va voir ce qui va arriver après les games hors-concours, mais je suis là pour aider l’équipe et si j’arrive en forme, avec mon expérience, je suis capable d’être dominant.» 

Il a aussi abordé l’ambiance qui régnait lors de ces retrouvailles et a admis que cela avait motivé sa décision. « Il y a un bel esprit d’équipe et c’est aussi pour ça que je veux rester, on a vécu quelque chose de spécial ensemble et on est vraiment comme une famille ! »  

Le vétéran David Roch est allé dans ce même sens et lui non plus n’est pas prêt pour la retraite. «Je fais ça toutes les années jouer au hockey, qu’est-ce que je vais faire sinon», a-t-il rigolé. De fouler la glace et de voir ses coéquipiers a confirmé sa décision. « Je sais que je vieillis, que je vais jouer de moins en moins, mais je suis prêt à ça. S’ils me font de la place pour jouer, je vais jouer et je vais donner tout ce qu’il me reste! » 

Finalement, David Lapierre, dont la présence avait grandement été appréciée des partisans lors de la première année d’existence de la formation joliettaine, effectuait aussi son retour avec l’équipe.  

Les matchs hors-concours commencent dès vendredi soir du côté du Colisée de Laval. Les Sportifs y affronteront le Condor de Nicolet. Le lendemain, ils recevront le Bellemare de Louiseville au centre Marcel-Bonin et seront à leur tour à Louiseville le 27 septembre. Finalement, ils recevront les Loups de La Tuque le lendemain.  

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

«Une légende urbaine» 

Depuis l’an dernier, de nombreuses rumeurs circulent sur l’ancien joueur vedette des Sportifs, Maxime Morier. Nous en avons donc profité pour demander au nouvel entraîneur-chef si les partisans avaient raison de toujours espérer son retour ? « Maxime Morier c’est comme une légende urbaine! On peut avoir des surprises, mais une chose est sûre, c’est qu’il ne reviendra pas avant novembre. »  

Les Sportifs

©(Photo L'Action- Guillaume Morin)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média