Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

04 septembre 2019

L’agriculture, premier employeur de Saint-Félix, estime Gyslain Loyer

Gyslain Loyer

©Photo gracieuseté - L'Action

Gyslain Loyer a été réélu, il y a quelques jours, président du Syndicat des producteurs d’oeufs d’incubation du Québec de l’UPA.

Par Pierre Lussier.  ÉCONOMIE. Engagé en politique municipale à Saint-Félix depuis plus de dix ans, Gyslain Loyer n’a jamais délaissé son métier d’agriculteur, plus particulièrement en aviculture qui a fait la richesse de Saint-Félix-de-Valois.

Ce n’est pas dans un champ en train de faire les foins ou de labourer que nous avons rejoint au téléphone cellulaire Gyslain Loyer, mais à l’aéroport Pearson de Toronto, alors qu’il s’apprêtait à rentrer à Montréal.

De nos jours, les agriculteurs doivent parcourir la planète pour faire connaître leur production. Gyslain Loyer ne fait pas exception à la règle avec ses poules pondeuses qui lui permettent de produire des œufs d’incubation qu’il vend pour les poussins.

Actif au sein de l’Union des producteurs agricoles (UPA), à titre de président nouvellement réélu du Syndicat des producteurs d’œufs d’incubation du Québec, Gyslain Loyer défend avec conviction les intérêts des agriculteurs, tant au bureau de l’UPA à Joliette qu’au siège social de l’Union à Longueuil.

« L’agriculture est le premier employeur de Saint-Félix, estime le conseiller municipal, si on considère le travail à la ferme, la main-d’œuvre des couvoirs et des élevages de poulets, sans oublier le transport et l’approvisionnement ». Voilà pourquoi Gyslain Loyer insiste sur l’importance de ces activités dans l’économie locale, saluant au passage la prédominance des fermes familiales même en aviculture dans la région. 

D’ailleurs, à la question l’agriculture a-t-elle de l’avenir?, M. Loyer répond: « oui, il y a de l’avenir, l’agriculture a toujours sa place car il faut de toute façon nourrir les humains. » Et, d’ajouter le conseiller municipal: « Saint-Félix offre un bon potentiel en agriculture. » Ce dernier ne s’est toutefois pas prononcé sur des productions de rechange en cas de difficultés dans l’aviculture. Gyslain Loyer ne semble pas aussi inquiet que d’autres observateurs du monde agricole sur l’existence d’une relève.

S’impliquer comme citoyen

Après avoir siégé comme maire en remplacement du maire Landreville, décédé peu de temps après son élection en février 2010, Gyslain Loyer a été réélu comme conseiller au siège numéro deux en 2017.

Natif de Saint-Félix-de-Valois, Gyslain Loyer concilie son travail d’agriculteur et ses fonctions de conseiller municipal tout comme son collègue conseiller Luc Ducharme, qui est également agriculteur.

À Saint-Félix, le travail de conseiller n’est pas un travail à temps plein, mais il faut tout de même être disponible aux citoyens et assurer une présence aux assemblées et un suivi des dossiers. Le conseiller Loyer siège comme président du Comité consultatif d’urbanisme (CCU).

Quelques statistiques

Lanaudière est au deuxième rang des régions du Québec pour la production d’œufs et de volailles.

Selon le ministère de l’Agriculture du Québec (MAPAQ), en 2017, la région de Lanaudière comptait pour 27% de la production de volailles au Québec. En 2017, il y avait 1497 exploitations agricoles (MAPAQ) et selon l’UPA, 1566 fermes familiales dans la région.

Chemins campagne Saint-Félix

©Photo gracieuseté - L'Action

Chemin de campagne et fermes de Saint-Félix.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média