Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

16 juillet 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Une véritable bougie d’allumage

Festival Mémoire et Racines

Dentdelio

©Photo Guillaume Morin - L'Action

Denise Levac lors de la prestation de Dentdelion avec Colin et Marie.

Le Festival Mémoire et Racines a 25 ans et il est, pour plusieurs, comme un gros party de famille très attendu, une occasion de se retrouver le temps d’une fin de semaine inoubliable. À l’occasion du 25e anniversaire du festival, L’Action a rencontré deux familles qui y sont des bénévoles de la première heure et de génération en génération. Voici notre premier reportage.

FESTIVAL. Le Festival Mémoire et Racines (FMR) est une véritable histoire de famille pour Denise Levac et ses enfants Colin, Éli, Marie et Sébastien. Le festival a même été une bougie d’allumage pour ces derniers qui font tous aujourd’hui carrière sur ou derrière la scène.

La Mathaloise Denise Levac, qui est aussi musicienne, était impliquée dans l’organisation au moment de la naissance du Festival Mémoire et Racines il y a 25 ans, un événement qui a élargi les possibilités tant pour les artistes que les amateurs de trad, qui devaient auparavant prendre la route pour avoir accès à un tel festival.

Elle a occupé différents postes au sein du FMR, duquel elle a aussi été à l’emploi pendant quelques années. De plus, elle est montée sur la scène avec les formations Dentdelion, Mil et avec ses enfants. Elle est bénévole depuis la première année.

« Je n’en ai pas manqué un », affirme-t-elle à propos du festival. Malgré tout, elle confie que c’est le rôle de bénévole qu’elle préfère.

Publicité

Défiler pour continuer

Quant à ses enfants, tous musiciens, ils ont grandi avec Mémoire et Racines. Ils les ont tous vus et vécus. Déjà, tout-petits, ils se faisaient un programme des spectacles qu’ils voulaient voir. Ils ont ensuite été bénévoles dans divers postes, allant de la boutique à l’accueil en passant par la sonorisation. Leur père, Jac Savoie, qui a été artiste en 1996 avec la troupe La Masquinerie, a également été bénévole pendant plusieurs années au démontage.

« J’ai le même âge que le festival », raconte Colin Savoie-Levac, qui est membre du groupe Les Poules à Colin avec sa sœur Marie. « Nous avons grandi là, notre but, quand on a parti le « band », le point de départ de notre projet, c’était de jouer à Mémoire et Racines. »

« Tous mes enfants, aujourd’hui, travaillent et passent la plupart de leur vie dans le milieu du folk et les festivals », commente Denise Levac. Éli et Sébastien gagnent quant à eux leur vie comme sonorisateurs.

Une grande ouverture

Colin et Éli racontent en entrevue avec L’Action que l’atmosphère du Festival Mémoire et Racines est unique.

« Je fais plein de shows, mais Mémoire et Racines est le seul où je campe, c’est une occasion de revenir à la famille. Le festival, c’est comme un gros party de famille étendu, la famille trad au Québec est unie, tout le monde se connaît », affirme Colin.

Pour Denise Levac, toutes les petites scènes où on peut choisir les artistes que l’on souhaite voir fait le charme du FMR. « Chacun peut montrer sa couleur. »

« Sur ces scènes, on peut voir chaque chanteur et chaque musicien sans son groupe, sans accompagnement, on ne fait ça nulle part ailleurs », remarque Colin.

Ils racontent aussi que la grande ouverture du FMR permet à tous les publics de se côtoyer, tant les familles que ceux qui sont plus fêtards. « Il y a moins de séparation entre les publics, il y a un mixte entre ceux qui sont plus à l’écoute et ceux qui veulent faire le party. »

L’accès aux artistes distingue Mémoire et Racines des autres festivals du genre. « Les artistes ne restent pas « backstage », ils vont jammer et les gens n’ont pas peur de les approcher », confie Éli.

« Tout le monde se connaît ou a l’impression de se connaître », poursuit Colin.

Éli, qui réside aujourd’hui en Suède, souligne : « On croise partout dans le monde des gens qui ont entendu parler du Festival Mémoire et Racines ou qui y sont venus. C’est une grande fierté. »

« Il y a toujours une super programmation et ils réussissent toujours à surprendre avec des artistes qui viennent de l’extérieur », ajoute Colin.

Déjà 25 ans

Le FMR a un quart de siècle. « On ne dirait pas que cela fait 25 ans, mentionne Denise, l’organisation a bien évolué, au départ, on avait même pas de walkie-talkie. »

« C’est cool de voir comment ce festival, qui est un peu parti d’une « gang de fou », a évolué ajoute Colin, en tournée, on dit aux gens que s’ils ont une fin de semaine pour venir au Québec, c’est celle-là. »

« On n’a rien à envier aux autres festivals ailleurs dans le monde », assure Éli.

Parmi les moments qui les ont marqués, Colin et Éli citent le premier spectacle des Poules à Colin à la maison sur la grande scène et le spectacle de The Duhks, groupe duquel Colin a fait partie pendant deux ans.

« Quand on a la chance de jouer à la maison, c’est toujours particulier », mentionne Éli, qui était le sonorisateur lors du premier spectacle de Poules à Colin sur la scène Gilles-Cantin.

En tant que spectateur, Colin se souvient de la prestation de Crooked Still. Cette année, il se promet d’aller voir le spectacle de Pylawak.

Pour Denise Levac, le spectacle de Dentdelion avec Colin et Marie à la basse est un souvenir impérissable. Elle se souvient aussi d’avoir dansé sur la musique de Colin et du violoniste Alexis Chartrand.

Elle ajoute qu’elle a vécu de très beaux moments pendant les ateliers. « J’ai vécu tellement de moments magiques à voir et entendre ces artistes, qui pour la plupart du temps se connaissent à peine, développer une connivence et une chimie entre eux et partager tout ça au public! Frissons garantis! »

Des nouveautés

Les Poules à Colin font partie de la programmation de la 25e édition de Mémoire et Racines, ce qui promet d’être très symbolique étant donné que c’est ce festival qui a inspiré la naissance du groupe. Colin Savoie-Levac confie que le groupe livrera un mélange de ses chansons des dernières années, mais aussi du nouveau matériel étant donné que la sortie d’un EP est prévue pour l’automne. Il pourrait aussi y avoir des invités-surprises! Les Poules sont bien contentes de se produire à Bosco cet été, surtout que ça fait trois ans qu’elles manquent l’événement. « Et ça nous brise le cœur chaque fois », insiste Colin.

©Photo gracieuseté - L'Action

Denise Levac et son fils Éli.

©Photo gracieuseté - L'Action

Colin et Marie Savoie-Levac.

©Photo gracieuseté - L'Action

Sébastien et son fils qui a déjà été initié au Festival Mémoire et Racines!

©Photo Guillaume Morin - L'Action

Les Poules à Colin en spectacle au FMR.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média