Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 mai 2019

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Festival de Lanaudière : offrir l’exclusivité

Festival de Lanaudière 2019

©Photo Élise Brouillette - L'Action

François Bédard, directeur général, Renaud Loranger, directeur artistique et le nouveau président du Festival, Denis-Richard Roy.

MUSIQUE. Le Festival de Lanaudière vient de dévoiler la programmation de sa 42e saison de musique en présence de nombreux partenaires au Musée d’art de Joliette.

Du 5 juillet au 4 août, les amoureux de la musique sont invités à profiter du site enchanteur de l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay et des églises de la région.

« Joliette est un terreau exceptionnel pour générer des talents », a affirmé d’entrée de jeu le directeur général François Bédard. C’était notamment une manière d’introduire Renaud Loranger, nouveau directeur artistique du Festival et Joliettain d’origine.

« Le Festival a joué un rôle important dans ma vie, je suis ému de me retrouver ici, devant mon ancienne école secondaire…», a confié ce dernier.

Publicité

Défiler pour continuer

Renaud Loranger a affirmé que la programmation ressemble à ce que le Festival voulait dire pour lui, lorsqu’il était enfant ou adolescent, et à ce qu’il voulait dire pour son fondateur le père Fernand Lindsay. D’ailleurs, les dix ans du départ du père Lindsay seront soulignés au cours de l’été. Les concerts des 13, 26 juillet et du 3 août lui seront dédiés.

Si la saison sera marquée par des retours attendus, notamment ceux de Charles Richard-Hamelin, Stéphane Tétreault, l’Orchestre symphonique de Montréal (OSM) et Kent Nagano, l’Orchestre Métropolitain (OM) et Yannick Nézet-Séguin ou les Violons du Roy, la 42e édition accueillera plusieurs artistes qui feront leurs débuts au Festival, au Québec et même au Canada.

En entrevue avec L’Action, Renaud Loranger affirme que c’était une réelle volonté d’offrir de telles exclusivités. Il se réjouit aussi de l’attraction dont jouit l’événement auprès des artistes.

« Je souhaite que les gens de Joliette et de Lanaudière s’approprient ce festival qui leur appartient. »

Parmi les grands noms qui se produiront pour la première fois sur la scène de l’Amphithéâtre Fernand-Lindsay, nommons l’Orchestre baroque de Venise, les Grands Ballets Canadiens de Montréal, la mezzo-soprano Susan Graham, le Quatuor Miró et les chefs d’orchestre Alain Altinoglu, Nicolas Ellis et Jonathan Cohen.

Le week-end d’ouverture

L'OSM donnera le concert d'ouverture, le vendredi 5 juillet, sous la direction du réputé chef français Alain Altinoglu. Au programme, des œuvres inspirées de grands classiques de la littérature, dont Le Songe d'une nuit d'été de Felix Mendelssohn. Le pianiste Francesco Piemontesi se joindra à eux à l'occasion de son premier concert au Québec, pour le Concerto pour piano no. 1 du même Mendelssohn.

Le samedi 6 juillet, l'Amphithéâtre Fernand-Lindsay vibrera au son de la voix envoûtante de la mezzo-soprano américaine Susan Graham, grande dame de l'opéra français des dernières décennies. Elle se joindra à l'Orchestre Métropolitain et Yannick Nézet-Séguin pour interpréter La Mort de Cléopâtre d'Hector Berlioz. La soirée comprendra également les œuvres Roméo et Juliette d'Hector Berlioz et la Symphonie No. 2 de Louise Farrenc. Ce concert est le premier de la saison à souligner le 150e anniversaire de la mort de Berlioz.

Le dimanche 7 juillet, l’Orchestre baroque de Venise entraînera le public dans un véritable périple entre Naples et Venise à l'époque de Vivaldi, explorant la flamboyante beauté de ses œuvres et de celles de ses contemporains, dont les célébrissimes Quatre saisons. Feux d'artifice au rendez-vous. 

Un avant-goût

Le 12 juillet, l'Amphithéâtre accueillera les Violons du Roy, avec leur nouveau directeur musical, Jonathan Cohen, et le pianiste Charles Richard-Hamelin. Mozart sera à l'honneur avec l'ouverture des Noces de Figaro, les Concertos pour piano no 22 et no 24 ainsi que la Symphonie no 38.

Le samedi 13 juillet, le ténor américain Michael Spyres donnera un grand concert lyrique, secondé par l'Orchestre et le Chœur du Festival, placés sous la direction de Corrado Rovaris. Des extraits d'opéras de Berlioz, Rossini, Bellini et Offenbach seront présentés.

La fin de semaine se conclura le dimanche 14 juillet avec le violoncelliste Stéphane Tétreault, un favori de Lanaudière, qui retrouvera l'Orchestre Métropolitain et Nicolas Ellis. Au programme : le Capriccio espagnol de Rimski-Korsakov, le Concerto pour violoncelle no 1 de Chostakovitch et les Tableaux d'une exposition de Moussorgski.

Le Manitoba Chamber Orchestra sera présent le vendredi 19 juillet. Le troisième concerto pour piano de Philip Glass, écrit pour Simone Dinnerstein, sera interprété par cette dernière pour la première fois au Québec. Également au programme, des œuvres de Vivian Fung et d'Antonín Dvorák.

Le samedi 20 juillet, l'Orchestre national de Jazz de Montréal sera de retour à Lanaudière pour un septième été consécutif. Ils feront notamment un clin d'œil à Michel Legrand, disparu plus tôt cette année.

Le quintette à vent hollandais Calefax fera ses débuts au Canada le dimanche 21 juillet. Ils offriront au public du Festival une sélection de morceaux allant du baroque virtuose aux sonorités jazzées de Debussy et de Gershwin.

Le vendredi 26 juillet marquera le premier concert en sol québécois du très recherché pianiste Seong-Jin Cho. Sous la direction de Yannick Nézet-Séguin, il interprétera le Concerto pour piano no 4 de Ludwig van Beethoven.

Le samedi 27 juillet, les frères Arthur et Lucas Jussen se produiront à l'Amphithéâtre avec l'Orchestre symphonique de Montréal et le chef vénézuélien Rafael Payare. Au programme, L'Apprenti sorcier de Paul Dukas, le Concerto pour deux pianos de Francis Poulenc et la Symphonie no 4 de Piotr Ilitch Tchaïkovski.  

Le dimanche 28 juillet, le pianiste Marc-André Hamelin sera réuni avec Yannick Nézet-Séguin et l'OM pour s'attaquer aux concertos pour piano no 1 et no 2 de Johannes Brahms, l'un à la suite de l'autre.

Sous la direction de Kent Nagano, l'OSM et la violoniste Veronika Eberle seront à l'Amphithéâtre le vendredi 2 août. Au programme : des Danses hongroises et le Concerto pour violon de Johannes Brahms ainsi que la Symphonie no 5 d'Antonín Dvorák.

Kent Nagano et l'OSM concluront de manière grandiose leur participation à l'édition 2019 du Festival de Lanaudière le samedi 3 août. La Symphonie no 3 de Gustav Mahler y sera à l'honneur.

Finalement, la saison 2019 du Festival se terminera en compagnie des Grands Ballets Canadiens de Montréal. Les danseurs se produiront pour la première fois à l’Amphithéâtre, pour la reprise du doublé Stabat Mater de Pergolesi et Septième symphonie de Beethoven, avant de s'envoler pour une tournée européenne.

Concerts en églises

Les églises de la région ne seront pas en reste et accueilleront de brillantes prestations. En voici un aperçu : Francesco Piemontesi (9 juillet), Miloš (10 juillet), Michael Spyres et Mathieu Pordoy (11 juillet), Trio Gryphon (16 juillet), Quatuor Miró (18 juillet), Kristian Bezuidenhout (23 juillet), Charles Richard-Hamelin (24 juillet) et Christian Tetzlaff (29 juillet).

Cinéma en plein air

Le cinéma en plein air est toujours très populaire lors du Festival de Lanaudière. Les films projetés gratuitement seront Le retour de Mary Poppins (9 juillet), Bohemian Rhapsody (16 juillet), Casse-Noisette et les quatre royaumes (23 juillet) et La Bolduc (30 juillet).

Les billets pour tous les concerts sont en vente à lanaudiere.org, à la billetterie de la Place des Arts au 514 842-2112 et au 1 866 842-2112 ou à placedesarts.com.

 

François Bédard

©Photo Élise Brouillette - L'Action

François Bédard, directeur général du Festival.

Renaud Loranger

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Renaud Loranger, directeur artistique du Festival.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média