Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

29 avril 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Physique quantique et réchauffement climatique, deux élèves font briller leur école

Thérèse-Martin était bien représentée à l’Expo-sciences

©(Photo L’Action- Mélissa Blouin)

Léanne Pelland et Guillaume Poulin ont tous les deux choisi Thérèse-Martin pour sa concentration sciences.

SCIENCES. Deux étudiants de l’école secondaire Thérèse-Martin se sont démarqués lors de la finale québécoise de la Super Expo-sciences Hydro-Québec. Léanne Pelland, 16 ans, et Guillaume Poulin, 14 ans, ont tous les deux remporté une bourse d’études de 2000$ de l’Université de Sherbrooke pour leur projet respectif en plus de vivre une expérience enrichissante. 

« J’ai vraiment aimé pouvoir rencontrer des gens qui ont les mêmes intérêts que nous, qui sont passionnés par les sciences et par leur projet! Aussi, nous étions divisés par délégation, donc pendant les cinq jours, nous avons vraiment passé tout notre temps avec les autres de la délégation Mauricie, Centre-du-Québec. Il s’est créé des liens très rapidement, nous étions comme une petite famille», a commenté Léanne.  

Au total, ce sont plus de 250 000 $ en prix et bourses qui ont été remis parmi les quelque 180 exposants lors de cette finale provinciale qui se tenait au Collège Charles-Lemoyne. L’école secondaire Thérèse-Martin y était bien représentée puisque sur les neuf équipes de la délégation Mauricie, Centre-du-Québec, trois provenaient de cet établissement.     

Léanne et Guillaume ont évoqué qu’ils ont justement choisi cette école secondaire pour sa concentration sciences. « Notre professeur oblige tous les élèves de la concentration à faire un projet, ensuite elle choisit trois ou quatre équipes qui se rendront à la régionale», a expliqué Guillaume qui était bien réticent au départ à prendre part à cette aventure.  

« Je ne voulais pas, c’était un peu trop de stress pour moi et je ne croyais pas en mes chances de gagner puisque je fais une simple vulgarisation d’un phénomène scientifique, alors que d’autres font des inventions ou des expérimentations. » 

Il a finalement participé à la finale régionale et y a remporté plusieurs prix en plus d’obtenir son laissez-passer pour la provinciale. « J’étais étonné, je ne m’attendais pas à ça, mais j’étais content, car pour la sélection ils considéraient l’ensemble du projet, la capacité à bien vulgariser, l’éloquence, notre affiche et notre rapport écrit. »    

De son côté, Léanne en était à sa deuxième participation à l’Expo-sciences, mais à sa première présence à la provinciale. Au total, elle a remporté deux bourses d’études, des prix en argent et des médailles. « C’était vraiment plaisant de pouvoir avoir les commentaires des juges, de savoir ce qu’ils avaient aimé, ce que je pouvais faire pour améliorer mon projet et en plus, je parlais d’un sujet qui me passionnait vraiment, alors cela n’a pas été une tâche pour moi d’effectuer mes recherches.» 

Léanne Pelland.

Bœuf et changement climatique 

Pour son projet, Léanne Pelland a choisi de sensibiliser les gens à une cause méconnue du réchauffement climatique, la consommation de viande et l’élevage animal. « Avec des statistiques, je démontre l’impact de cette industrie sur l’environnement. En 2050, ce sera 50% des gaz à effet de serre qui auront été causés par l’élevage animal, donc ce sera la cause principale du réchauffement climatique.» Face à ce constat, elle proposait des solutions aux gens comme de diminuer leur consommation de viande, de bien choisir la sorte de viande et d’acheter local.   

Le plus grand défi de son projet a été la réaction des gens. « Ça venait un peu déranger les gens dans leurs habitudes et ça venait les choquer. C’était frustrant un peu, parce qu’ils avaient tendance à être super sceptiques envers mon sujet, mais ce n’est pas parce que c’est choquant que ce n’est pas vrai! J’avais fait mes recherches et j’étais sûre de ce que je disais, mais ils avaient tendance à vouloir se défendre.» Elle a ajouté qu’ils se sentaient un peu rassurés quand elle leur disait qu’ils pouvaient manger de la viande, mais leur suggérait d’aller plus vers la viande porcine et la volaille et moins vers la bovine. « Je suis végétarienne depuis un an et demi et c’est en faisant des recherches que je suis tombée par hasard sur ces statistiques étonnantes. J’ai donc décidé d’en faire mon sujet, car je trouvais anormal que ça soit si peu connu. » 

Guillaume Poulin

La physique quantique 

Guillaume Poulin a choisi de vulgariser trois principes de la physique quantique à travers son projet. Il explique la superposition d’état, qui dit qu’une particule quantique pourrait être à deux endroits en même temps, l’intrication quantique, le fait que deux particules sont liées l’une à l’autre peu importe la distance qui les sépare et l’effet tunnel, donc quand les particules se téléportent. « On avait beaucoup de temps pour faire notre projet et je voulais trouver un sujet complexe qui me permettrait de travailler pendant toute cette période. J’ai pensé à quelque chose de complexe, et tout de suite la physique quantique m’est venue en tête. Même son enseignante l’avait encouragé à ne pas prendre ce sujet, mais Guillaume l’a fait quand même! « Après mes recherches, je me suis rendu compte que les particules se comportent de façon qui est difficile à imaginer, mais que ce n’est pas si complexe que ça!» À travers ses recherches, il a découvert plusieurs éléments surprenants et des expériences étonnantes et celui-ci lui a permis de comprendre beaucoup de choses. Son objectif était de faire comprendre à tous ce sujet qui peut sembler moins accessible. « J’ai l’impression d’avoir réussi! Il y a plusieurs personnes qui ont été intriguées par la physique quantique et qui sont venues m’écouter. La plupart sont reparties en me remerciant de les avoir fait comprendre ça, car ils n’avaient aucune idée de ce que c’était! J’ai trouvé ça vraiment le fun, car c’était mon but!»  

Commentaires

29 avril 2019

Monique Martin Sarrazin

Un immense Bravo à ces deux jeunes! Vraiment inspirants!

2 mai 2019

lise Comtois

Bravo Léanne et Guillaume! Intéressant!...

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média