Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

08 avril 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Quand les Sportifs s’unissent, rien ne les arrête

Plus qu’une victoire à récolter

Les Sportifs

©(Photo gracieuseté- Marie-Lou Cabana)

Il ne manque qu’une victoire aux Sportifs pour accéder aux grands honneurs.

HOCKEY. Les Sportifs de Joliette ont pris les devants 3 à 1 dans la série finale les opposant au Bellemare de Louiseville. Ils ont connu un match faible vendredi soir, mais ont retrouvé leur identité samedi, lors du dernier match présenté au centre Marcel-Bonin, et ont fourni à leurs partisans une victoire enlevante de 5 à 2. 

Au cœur de celle-ci, Frédéric Piché a arrêté 32 des 34 tirs du Bellemare, dont 15 en troisième période. Au fur et à mesure que les secondes passaient, Louiseville augmentait la pression devant lui. « Plus je reçois de lancers, meilleur je suis, ça me garde éveillé! Alors à la fin j’étais dans mon monde, je ne voyais personne d’autre, juste la rondelle et mon seul but était de l’arrêter», a commenté la première étoile du match.  

Piché a ajouté qu’il était important pour l’équipe de faire plaisir aux partisans qui s’étaient déplacés en nombre impressionnant. Son entraîneur, André Lachance, a continué dans ce même sens. « C’était le dernier match à domicile d’une belle saison avec nos partisans et on ne voulait pas terminer ça avec une défaite. J’ai demandé aux gars de me faire confiance et ils ont respecté le plan de match à la lettre. L’important c’est que tout le monde pense de la même façon et ils ont tous embarqué là-dedans. » 

En effet, les joueurs ont joué en unité et ont fait preuve d’un esprit d’équipe remarquable. Ils se sont tenus et ont agi en frères d’armes. Lachance a donné en exemple l’attitude de Rock Régimbald après que son gardien ait été victime d’une rondelle sautillante.  

« Quand Piché s’est fait scorer son but papillon, qui est parti du banc et est allé le voir ? C’est Régimbald. C’est des choses que moi je vois et qui sont importantes. » De plus, des joueurs comme Joel Roch, Miguel McKinnon et Nicholas Pelletier ont augmenté leur jeu physique et n’ont pas hésité à défendre leur territoire et leurs coéquipiers. 

Joel Roch a d’ailleurs récolté la deuxième étoile du match pour avoir mis tout son cœur sur la glace lors de cette rencontre. « Le Bellemare voulait provoquer des choses en fin de match, mais on leur a bien répondu avec un gars comme Joel qui va à la guerre à toutes les fois, on ne pouvait pas avoir un meilleur capitaine», a ajouté Piché.  

Un engouement hors du commun 

À une victoire de la coupe de la LHSAAAQ, les Sportifs, avec Gaby Roch à leur tête comme directeur général, ont réalisé un exploit inqualifiable cette année, mais ils ont aussi réussi à faire naître un engouement phénoménal à Joliette.  

Encore une fois, c’est devant un centre Marcel-Bonin plein à craquer et dans une ambiance électrisante que le match de samedi s’est déroulé. 

Dès les premières secondes, le ton était donné entre les deux équipes et le jeu était robuste. Les Sportifs ont pu profiter d’un premier avantage numérique et même s’ils n’ont pas marqué lors de celui-ci, cela leur a permis d’imposer leur rythme.  

Il y a ensuite eu un bon travail défensif en zone des Sportifs, Tommy Wilson a effectué de grosses mises en échec et Piché a réalisé de bons arrêts. Puis, après 11 minutes de jeu, Raphaël Lafontaine a ouvert le pointage avec l’aide de David Fortier.  

Les Sportifs ont terminé la première période, et commencé la deuxième, en désavantage numérique. Après celui-ci, David Fortier a effectué une bonne présence avec Christophe Pelletier en zone adverse. C’est ensuite Nicholas Pelletier et David Poulin qui ont donné chaud à Philippe Gatien. Puis, les Sportifs ont dû évoluer avec un homme en moins.  

Au même moment où cette infériorité s’est terminée, Jean-Philippe Caron s’est échappé en zone offensive et a marqué le deuxième but de son équipe sur des passes de Tommy Wilson et de Rock Régimbald. Environ deux minutes plus tard, Larocque-Marcoux a fait du pointage 3 à 0 avec l’aide de David Fortier et de Dany Roch.  

« J’ai toujours aimé suivre l’attaque et je crois qu’une de mes qualités c’est l’anticipation et la lecture du jeu, alors j’essaie de l’exploiter quand je le peux», a commenté le défenseur Dany Roch qui a été plus qu’impressionnant ce weekend.     

La frustration a monté d’un cran pour Louiseville. Sébastien Tremblay et Joel Roch en sont venus aux poings. Un tir bondissant a ensuite déjoué Piché. « C’était une balle farfelue, mais ça m’a réveillé et ça m’a fait du bien, car je n’avais pas de tirs du tout!» Puis, Miguel McKinnon et Pier-Luc Bouchard se sont affrontés avant que Nicholas Pelletier et Maxim Dufour en viennent aussi aux poings.  

Dany Roch a ensuite connu des chances incroyables en avantage numérique. Après celui-ci, le Bellemare s’est montré plus menaçant et Frédéric Piché a effectué des arrêts spectaculaires. Tout comme en début de troisième période.  

Après dix minutes de jeu, Rock Régimbald et Julien Lepage ont été flamboyants en désavantage numérique. Tout comme Piché qui a continué d’en mettre plein la vue. À environ trois minutes de la fin du match, le Bellemare a retiré son gardien. Ce qui a été bénéfique, puisque Louiseville a marqué un but à 6 contre 5. Le pointage était de 3 à 2 et la pression était forte devant Piché. Puis, dans la dernière minute de jeu, Rock Régimbald a inscrit deux buts dans un filet désert pour confirmer la victoire des Sportifs. 

Rien ne fonctionnait à Louiseville 

La veille, les Sportifs étaient du côté de Louiseville pour le troisième match. Joliette a joué avec un manque d’émotions, les passes étaient imprécises et l’intensité n’y était pas. André Lachance a comparé ce match avec la défaite de 10 à 1 contre La Tuque. 

« Nous sommes sortis du plan de match et ça avait l’air d’une game décousue. Nous avons marqué le premier but, on aurait dû builder là-dessus, mais nous nous sommes éteints.» 

Malgré tout, le match a été chaudement disputé et les Sportifs se sont inclinés 4 à 2. Le match a commencé avec un travail incroyable de Dany Roch qui était partout sur la glace et qui a mené vers le but de Jean-Philippe Caron. Les différentes lignes de Joliette ont connu de belles chances et ont occupé la zone adverse pendant les dix premières minutes. Puis, après 14min 30s de jeu, c’est le Bellemare qui a marqué en avantage numérique.  

Tôt en deuxième période, François Godin a donné l’avance à Louiseville et son équipe s’est bien installée dans la zone des Sportifs. Joliette a tout de même connu de belles chances, dont certaines de David Roch et de Raphaël Lafontaine. Jonathan Ouellet et Tommy Wilson ont aussi connu de bonnes présences.  

Les choses ne se sont pas améliorées en troisième période pour Joliette. Après 13 min 30s de jeu, Jonathan Castonguay a fait du pointage 3 à 1 pour Louiseville. Il restait 1min 25s quand Tommy Wilson a réduit l’écart sur des passes de Raphaël Lafontaine et de Jean-Philippe Caron. Louiseville a toutefois répliqué avec un dernier but dans un filet désert.  

Le match s’est terminé avec plusieurs combats. Guillaume Coudé-Tremblay a jeté les gants contre Cedric Verreault, Miguel McKinnon contre Pierre-Luc Bouchard et Joel Roch contre Sébastien Tremblay.    

Le prochain match se déroulera vendredi à Louiseville et si un match #6 est nécessaire, il se tiendra exceptionnellement à l’aréna Familiprix de Saint-Gabriel. 

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média