Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

25 mars 2019

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Joliette cause la surprise et réalise l’improbable

Les Sportifs vers la finale

Les Sportifs

©(Photo Guillaume Morin)

Les Sportifs affronteront Louiseville en finale.

HOCKEY. Les Sportifs de Joliette ont réalisé un véritable tour de force en remportant leur demi-finale contre la meilleure équipe du classement, les Loups de La Tuque. L’exploit est d’autant plus remarquable, puisque La Tuque avait pris les devants de la série 3 à 2 vendredi soir. Les Sportifs ont dû faire preuve de caractère pour remporter les deux derniers matchs et se sauver avec une victoire bien méritée. 

C’est dimanche soir, à La Tuque, que Joliette a terminé cet ardu combat avec un gain de 6 à 3. Rappelons que les Loups n’avaient jamais été battus en leur territoire avant que les Sportifs, l’équipe sous-estimée de tous, ne s’en mêlent et sèment la surprise en le faisant à deux reprises, dont lors de ce septième match décisif.   

Au cœur de celui-ci, l’attaquant Rock Régimbald s’est démarqué en obtenant trois buts, dont le but de la victoire, et une passe. « C’est un soulagement, nous avions eu des bons matchs à La Tuque et nous étions confiants, mais on ne sait jamais comment ça va aller un septième match», a commenté la première étoile de la soirée.  

En troisième période, alors que Joliette avait une avance de deux buts, les Loups ont tout donné et ont joué avec l’énergie du désespoir. Ils ont passé la majeure partie de la période dans la zone des Sportifs et ont même profité d’un avantage numérique. Le gardien de Joliette, Frédéric Piché, a donc joué un immense rôle dans la victoire de son équipe. Il a su relever ce grand défi haut la main en effectuant des arrêts spectaculaires. Au total, il a arrêté 41 des 44 tirs dirigés contre lui.  

Bien sûr, ce gain résulte d’un énorme travail d’équipe et les Sportifs ont démontré leur intensité match après match. « Nous avons tous augmenté notre jeu d’un cran dans les séries et cela a paru! C’est écœurant, on s’en va en finale», a commenté le capitaine Joel Roch toujours sous le coup de l’émotion.    

Les Sportifs affronteront le Bellemare de Louiseville, l’ancienne formation de l’entraîneur-chef André Lachance, dans cette série décisive. Une série qui promet d’être forte en émotions vu la rivalité et la proximité entre les deux formations.  

Les Sportifs

David Fortier a connu une belle fin de semaine.

Les Sportifs remportent la série 

De nombreux partisans de Joliette s’étaient déplacés à La Tuque pour ce septième match et ils n’ont pas été déçus par le spectacle auquel ils ont eu droit. Le match a toutefois mal commencé pour les Sportifs, alors que les Loups ont inscrit un but en avantage numérique dès les premières minutes de jeu.  

Joliette a connu une bonne séquence, avec un jeu rapide de Jean-Philippe Caron et des tirs puissants de Tommy Wilson, mais l’équipe a de nouveau été punie après cinq minutes de jeu. Raphaël Lafontaine et Dany Roch ont été omniprésents lors de cette infériorité. Puis, les Loups ont été punis à leur tour deux fois plutôt qu’une.  

Joliette a eu la chance d’évoluer avec deux hommes en plus pendant 50 secondes. Le 5 contre 3 n’a pas été optimal, mais David Fortier a réussi à créer l’égalité avec David Roch et Lafontaine quelques secondes avant la fin du deuxième avantage numérique. 

Les Sportifs ont entamé la deuxième période en force et ont mis le gardien Steven Veilleux à rude épreuve. Toutefois, ce sont les Loups qui ont brisé l’égalité et qui ont pris les devants avec un but de Tommy Tremblay. Des pénalités ont ensuite été décernées d’un côté comme de l’autre donnant place à du jeu à 4 contre 4 avant de donner l’avantage aux Sportifs. Il restait une seconde à cette supériorité, quand Rock Régimbald a fait dévier un tir de Julien Lepage. Moins d’une minute plus tard, c’est Jonathan Ouellet qui a joué les héros en donnant l’avance aux Sportifs.  

Toutefois, les Loups ont répliqué en quelques secondes et la marque était 3 à 3. Il restait environ cinq minutes à la deuxième période quand Rock Régimbald a marqué le but de la victoire avec l’aide de Nicolas Larocque-Marcoux et de Jean-Philippe Caron.  

Environ une minute plus tard, c’était au tour de Larocque-Marcoux de déjouer Veilleux, cette fois en avantage numérique, sur des passes de Régimbald et de Lepage.  

La troisième période a clairement été l’affaire de Frédéric Piché qui a été bombardé par les Loups. Un but a été refusé à La Tuque, puis, une pénalité a été décernée aux Sportifs. Les partisans de Joliette avaient le souffle court, mais Joel Roch et Gaven Aspirot ont effectué un travail remarquable et les partisans, tout comme Frédéric Piché, ont pu respirer un peu. De retour à 5 contre 5, Joliette était plus menaçante. Puis, Régimbald a complété son tour du chapeau en marquant le sixième but dans un filet désert.   

Les Sportifs redeviennent maîtres chez eux 

Encore une fois, l’ambiance était survoltée au Centre Marcel-Bonin samedi soir pour le sixième match opposant les Sportifs aux Loups. Joliette, qui faisait face à l’élimination, devait jouer le tout pour le tout afin de provoquer la tenue d’un septième match. Les joueurs l’ont bien compris, et après 50 secondes de jeu seulement, Jean-Philippe Caron a ouvert le pointage.  

Gaven Aspirot a livré de solides mises en échec et a effectué un travail important lors du premier désavantage numérique des Sportifs. Tout comme Dany Roch et le gardien Frédéric Piché qui ont repoussé les attaques des Loups.  

C’est en deuxième période, après sept minutes de jeu, que Carl-Antoine Deslisle a réussi à créer l’égalité en marquant le premier but des Loups. Quelques minutes plus tard, Dany Roch, Rock Régimbald et Jean-Philippe Caron ont démontré leur complicité avec un impressionnant but. Dany Roch s’est emparé d’un retour et a redonné l’avance aux siens.  

Les Sportifs ont entamé la troisième période avec une fragile avance d’un but et ont dû arrêter les Loups qui étaient bien présents dans leur zone. Samuel Cadet a notamment effectué de bonnes mises en échec.  

Il restait cinq minutes au match quand les Sportifs ont dû évoluer en désavantage numérique. C’était l’occasion rêvée pour les Loups de créer l’égalité, mais ce n’est pas ce qui s’est passé. Au contraire, Dany Roch a effectué deux dégagements. Puis, sur une passe de Jean-Philippe Côté, Raphaël Lafontaine a réussi à sortir la rondelle de la zone défensive. Jean-Philippe Caron s’en est emparé, s’est enfui en zone adverse et a marqué le troisième but des Sportifs. Un but qui a fait mal à Veilleux. Une minute plus tard, Rock Régimbald confirmait la victoire des siens en faisant du pointage 4 à 1.    

« Nous avons une équipe émotive, une équipe qui veut gagner et on s’en va chercher la coupe contre Louiseville», a commenté Piché après cette victoire.  

Un match chaudement disputé 

Vendredi soir, les Sportifs étaient du côté de La Tuque pour le cinquième match de la série, qui était jusque-là égale 2-2. Dès les premières secondes, Antoine Bordeleau a jeté les gants contre Nicolas Bachand et Joel Roch contre Yves Girard. Alors que Roch se dirigeait vers le banc des pénalités, après le combat, Girard l’a attaqué par derrière et lui a assené un coup au visage. Girard a obtenu cinq minutes de pénalités et a été suspendu.  

L’avantage numérique n’a pas été concluant pour les Sportifs. Les Loups ont même réussi à y marquer un but, mais ce dernier a été refusé. Le match se déroulait depuis sept minutes quand Carl-Antoine Delisle des Loups a réellement ouvert le pointage lors d’un avantage numérique à La Tuque. Environ une minute plus tard, les Sportifs ont répliqué avec le but de Nicolas Larocque-Marcoux.   

En début de deuxième période, David Fortier et Dany Roch ont effectué un bon travail en zone adverse. Ce dernier a d’ailleurs connu un weekend à la hauteur de son talent. Les Sportifs ont ensuite dû évoluer en double désavantage numérique pendant presque une minute et ont effectué un travail exemplaire lors de celui-ci. Raphaël Lafontaine, Julien Lepage et Frédéric Piché ont sauvé la mise du côté de Joliette.  

Les Loups ont toutefois réussi à marquer tout de suite après cet avantage numérique. Environ cinq minutes plus tard, Gaven Aspirot a, à son tour, profité d’une pénalité aux Loups pour recréer l’égalité.  

Après huit minutes de jeu en troisième période, les Sportifs ont de nouveau réussi à profiter d’un avantage numérique. Cette fois, c’est Rock Régimbald qui a déjoué Steven Veilleux et qui a donné l’avance aux Sportifs. Piché a ensuite effectué des arrêts spectaculaires, si bien, que son nom résonnait dans les gradins de La Tuque.   

Après 53 minutes de jeu, le pointage était de 3 à 2 en faveur de Joliette. Puis, La Tuque a créé l’égalité. Environ deux minutes plus tard, les Sportifs ont écopé d’une pénalité et les Loups ont pris les devants. Les Sportifs ont répliqué, mais leur but a été refusé. Finalement, La Tuque a marqué dans un filet désert et a fait du pointage 5-3. 

#On le fait pour Sam 

Les Sportifs avaient mentionné qu’ils allaient se rendre en finale pour que le jeune Samuel Laporte, qui était en traitements à l’hôpital pendant plusieurs semaines, puisse de nouveau les voir jouer. Non seulement ils ont réussi, mais Samuel a pu assister aux deux dernières victoires de son équipe. Un moment touchant pour les Sportifs et Samuel qui ont tous les deux remporté leur combat respectif. Pour voir l'histoire complète de Samuel et des Sportifs, c'est ici!

Les Sportifs

©(Photo Guillaume Morin)

Le capitaine Joel Roch et le jeune Samuel Laporte.

Les Sportifs

©(Photo Guillaume Morin)

Les spectateurs ont eu droit à tout un spectacle à La Tuque.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média