Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

27 février 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

« J’t’aime encore » a pu naître grâce à l’appui de la municipalité

La comédienne Marie-Joanne Boucher en témoigne

Marie-Joanne Boucher

©Photo gracieuseté - Marï Photographe - L'Action

THÉÂTRE. Jointe au téléphone à Paspébiac, alors qu’elle effectue une tournée de la Gaspésie avec la pièce « J’t’aime encore », la comédienne Marie-Joanne Boucher accorde un grand crédit à la municipalité de Notre-Dame-des-Prairies pour le soutien reçu dans le processus de création de la pièce.

Résidante prairiquoise depuis plus d’une dizaine d’années, Marie-Joanne Boucher affirme: « La politique culturelle et la structure mise en place par Alain Larue et poursuivie par la mairesse actuelle, ce sont des pionniers au Québec! Si ça n’avait pas existé je ne serais pas à Paspébiac en ce moment! Il faut du budget pour développer un projet artistique. »

En plus de recevoir un appui financier, Marie-Joanne Boucher a pu vivre tout le processus de création de la pièce avec le public de Notre-Dame-des-Prairies, y tenir plusieurs laboratoires et recueillir les commentaires du public. Le texte de la pièce, commandé à l’auteure lanaudoise Roxanne Bouchard, a pu ainsi être peaufiné.

Le rôle que la municipalité veut jouer en matière de développement de public apparaît particulièrement important à la comédienne: « C’est un gros enjeu pour le théâtre, il faut rajeunir le public dans les salles. Comme j’étais une prairiquoise on m’en parlait un peu partout, à la garderie, etc. Il y a des gens qui n’étaient jamais allés au théâtre avant et qui sont venus voir J’t’aime encore. On a créé un sentiment d’appartenance, un engouement, une curiosité », dit-elle.

Créer une œuvre en région

« Le Québec ce n’est pas juste Montréal. Le fait d’habiter en région a donné un élan à ma carrière, je suis la preuve vivante que c’est possible », rappelle celle qui clôturera le 4 mai prochain au Centre culturel de Joliette une première tournée du Québec de « J’t’aime encore », après avoir présenté la première à Notre-Dame-des-Prairies au printemps 2016. Un cycle complet qui a débuté et qui se conclut dans Lanaudière.

Cette pièce qui évoque les questionnements accompagnant la quarantaine, tant au niveau amoureux qu’à l’égard de divers choix de vie, aborde justement aussi la réalité de vivre en région.

Avec l’accueil reçu lors de cette première tournée, Marie-Joanne Boucher songe à poursuivre encore un bout de temps avec ce premier texte théâtral de Roxanne Bouchard, qui semble trouver des résonances un peu partout où elle le présente. « On aborde des sujets universels, je veux le jouer encore longtemps! », nous confie-t-elle.

Rappelons enfin que Marie-Joanne Boucher a été nommée ambassadrice de la Politique culturelle de Notre-Dame-des-Prairies.

On peut voir ou revoir « J’t’aime encore » au Centre culturel de Joliette le samedi 4 mai à 20 h.

 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média