Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Monographies

Retour

30 janvier 2019

Donald Brouillette - infolanaudiere@lexismedia.ca

« Une année de renouveau » à la Chambre de commerce

Chambre de commerce

©Photo gracieuseté - L'Action

L’exécutif et les directeurs élus lors de l’assemblée générale le 24 octobre dernier. De gauche à droite, Sébastien Desnoyers, Patrick Robidoux, Marthe Venne, Louise Arbour, Ana Marcela Vargas, Jean Bilodeau, Maxime Legros, Jocelyne Lecavalier, Évelyne Miljours, Robert Hertling, Suzanne Boulet et Martine Lessard.

AFFAIRES. Nouvellement élu à la présidence de la Chambre de commerce de Saint-Côme en octobre dernier, Patrick Robidoux et son équipe s’engagent à travailler les dossiers plus étroitement avec la municipalité et à jouer un rôle plus actif de promotion touristique à l’extérieur de Saint-Côme.

« Il y a un changement de cap, une transition d’un an ou deux. On veut travailler davantage avec la Ville. La moitié de nos dossiers sont économiques, l’autre moitié social et touristique, nous voulons amener des jeunes à Saint-Côme », nous explique le nouveau président.

Dans cette nouvelle façon de faire, le Bureau d’accueil touristique créé par la municipalité devient le point central de la chambre de commerce.

Redéfinir l’attrait touristique de Saint-Côme, promouvoir les services de Val Saint-Côme, mettre en valeur de nouveaux points d’intérêt touristique comme cette nouvelle grotte découverte récemment ou un autre parc sur la rivière L’Assomption, rehausser l’offre des festivals existants, les dossiers de promotion ne manquent pas.

Mais la chambre de commerce désire aussi jouer un rôle communautaire, elle veut s’associer à d’autres partenaires dans le cadre d’un projet de résidence pour personnes âgées, une ressource qui fait défaut actuellement, mentionne Patrick Robidoux.

Qu’est-ce qui attirerait un entrepreneur à venir s’installer à Saint-Côme? Patrick Robidoux, qui est déménagé dans la municipalité depuis neuf ans, répond spontanément: « La qualité de vie! L’accès à la propriété y est plus facile qu’autour de Montréal pour les jeunes familles. De plus, on y trouve un CPE, une clinique médicale, etc. Venez travailler chez nous! »

Bref, ici comme ailleurs au Québec, le défi est d’attirer et de retenir des jeunes, pour renouveler la main-d’œuvre locale.

À souligner une particularité de la Chambre de commerce de Saint-Côme qui compte une centaine de membres actifs, majoritairement des gens d’affaires des commerces et des entreprises touristiques, elle permet à des citoyens intéressés au développement de leur municipalité, de devenir membre et d’y jouer un rôle actif.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média