Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

18 décembre 2018

Steven Lafortune - slafortune@lexismedia.ca

Plusieurs dossiers menés de front par Véronique Hivon

Maternelle 4 ans, route 158, éducation…

Véronique Hivon

©(Photo L'Action - Jean Chevrette)

Véronique Hivon est revenue sur les deux premiers mois de son quatrième mandat.

POLITIQUE, Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis que Véronique Hivon a obtenu, pour une quatrième fois le 1er octobre, le vote de confiance des Joliettains. Enjeux locaux, réélection, assermentation, avenir du Parti Québécois… L’Action a rencontré la députée afin de faire le point sur les deux premiers mois de son nouveau mandat. 

Véronique Hivon ne s’est pas assise sur ses lauriers lorsqu’elle a appris par les chaînes de télévision nationales qu’elle était encore la personne désignée pour représenter les voix de la circonscription de Joliette. Dès le lendemain, elle s’est remise au boulot et a mené plusieurs dossiers de front, dont celui de l’éducation. 

Elle espère que le gouvernement injectera de l’argent afin d’obtenir le nombre de spécialistes requis pour les élèves en difficulté, puisque les compressions ont été difficiles dans la région. « D’autant plus que l’on sait que la Commission scolaire des Samares a un indice de défavorisation élevé. Il est primordial d’avoir les ressources requises », a-t-elle indiqué. 

Certaines écoles du territoire nécessiteraient également des travaux de réfection. Lors du dernier bulletin émis sur les infrastructures scolaires dans Lanaudière, la majorité des écoles n’ont pas reçu la note de passage. Elle ajoute que celles de Sainte-Mélanie et Notre-Dame-de-Lourdes manquent d’espace et interpelle le gouvernement dans l’objectif de recevoir les fonds nécessaires pour soutenir les élèves afin que la réussite scolaire soit au rendez-vous. 

De plus, l’engagement du gouvernement de François Legault d’offrir la maternelle à 4 ans est, selon elle, irréaliste. « On possède un bon réseau de CPE (Centre de la petite enfance) qui peut intervenir avant l’âge de 4 ans. Il faut continuer de miser là-dessus. » 

Un autre enjeu important à souligner est la santé. Véronique Hivon a laissé entendre que l’attente dans les urgences est longue et elle suivra à la lettre le nouveau gouvernement concernant la rencontre avec un médecin en 90 minutes, « une promesse très ambitieuse » à ses yeux.  

« Je souhaite que le virage vers les soins à domicile soit pris en ligne de compte. De voir de nombreuses personnes me dire qu’en raison de l’austérité, leurs heures de soins ont été coupées, c’est effarant. Tous les facteurs sont réunis pour conclure que c’est sur ce point qu’il faut investir; cela permet aux gens de demeurer à leur domicile et de prévenir l’aggravation des maladies, tout en coûtant moins cher », a-t-elle lancé. 

Le transport est le dernier dossier soulevé par Mme Hivon. Tout d’abord, l’élongation du train de l’Est vers Joliette a fait partie de sa campagne. Dans son exposé, elle mentionne que le projet est structurant et favoriserait le développement économique de Lanaudière. 

Ensuite, la sécurité sur les routes, notamment celle de la 158, est pour elle un enjeu préoccupant. « Avec la circulation croissante ainsi que son historique, c’est un dossier qu’on ne peut passer à côté. Il y a eu des améliorations ponctuelles, mais il faut que ce soit une priorité », a-t-elle lancé, ajoutant avoir rédigé une lettre pour le ministre responsable de la région à ce sujet.

Le temps, le meilleur allié

Assermentée le 19 octobre au Salon rouge de l’Assemblée nationale du Québec, Véronique Hivon s’est vue confier par le chef intérimaire du Parti Québécois, Pascal Bérubé, les fonctions névralgiques de porte-parole en matière d’Éducation, de Justice, de Famille, de Relations Québec-Canada, d’Accès à l’information et de Soins de fin de vie. 

Avec la déconfiture du parti aux dernières élections, l’heure était au bilan. La députée de Joliette a laissé entendre qu’ils ont décidé de rebâtir avec énergie. « On veut retourner chaque pierre et ne pas se mettre la tête dans le sable face à la défaite. On souhaite se poser toutes les questions fondamentales et apporter les réponses les plus complètes possible. L’important, c’est de bien travailler. Le temps sera notre allié. » 

En effet, avec les quatre ans d’accalmie à l’horizon, le Parti Québécois aura l’occasion de ne pas se précipiter dans les réponses faciles, déjà dictées. Mme Hivon assure que le parti sera prêt et que la reconstruction s’entreprendra sur les bonnes bases.  

« On a tout ce qu’il faut pour y parvenir. On a une bonne dose de lucidité, d’énergie et d’espoir, car nous portons un projet beaucoup plus grand que nous, celui d’offrir aux Québécois leur liberté politique, sociale, économique et culturelle, c’est-à-dire la souveraineté. » 

Briguera-t-elle la tête du parti? À cette question, elle s’est montrée philosophe. « Ce serait une erreur de s’empresser dans une course à la chefferie. De mon point de vue, ce n’est pas la première réflexion qui doit se faire, autant pour le parti que pour moi », a-t-elle conclu. 

Une campagne forte sur le terrain

Enfin, Véronique Hivon est revenue sur les clés de sa victoire lors des élections du 1er octobre. À ses yeux, sa présence sur le terrain, et ce, malgré son rôle au national, aura été déterminante. 

Elle a aussi rappelé, grâce à son slogan, « Continuons ensemble d’écrire l’histoire de Joliette », sa longue collaboration avec les citoyens de sa circonscription. « Je crois que la relation de proximité est vraiment importante. Elle a teinté la campagne électorale. Les gens de Joliette sont extraordinaires, ont un historique de grande loyauté et regardent le rôle de leur député au-delà du parti », a-t-elle expliqué. 

D’ailleurs, elle se dit fière de cette confiance témoignée envers elle. « Chaque matin, mon premier souci est d’être à la hauteur. Avec la vague qui a déferlé sur le Québec et à laquelle on a résisté, je suis encore plus consciente de ce privilège de travailler avec et pour les gens de la région. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média