Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

18 décembre 2018

Christian Belhumeur-Gross - cbelhumeurgross@lexismedia.ca

Œuvrer à l’insertion au marché du travail

Perspectives nouvelles et le CLEF

Perspectives nouvelles

©(Photo gracieuseté)

L'équipe de Perspectives Nouvelles et du CLEF.

COMMUNAUTÉ. Malgré la conjoncture de pénurie de main-d’œuvre, l’insertion ou la réinsertion au marché de travail reste difficile pour plusieurs. Longue absence sur le marché du travail, contexte social particulier, problématiques personnelles variées sont autant de facteurs qui rendent l’employabilité parfois fort complexe pour de nombreux individus. Deux organismes lanaudois aident ces personnes à surmonter ces défis et à insérer le marché du travail. L’Action vous propose une incursion au sein du CLEF et de Perspectives Nouvelles.  

Fondé en 1986, le Centre Lanaudière d’emploi pour femmes (CLEF) a pour mission d’aider les femmes à insérer ou réinsérer le marché de l’emploi. L’organisme est né de l’initiative de bénévoles qui avait contribué au début des années 1980 à un programme d’aide à la recherche d’emploi pour les femmes ayant été absentes du marché du travail pendant une longue durée. Selon les constats de l’époque, pour la majorité des femmes ayant participé au programme, les besoins de ces dernières nécessitaient plus qu’un simple soutien à la recherche d’emploi, d’où la nécessité de développer un organisme spécialisé afin de mieux outiller les femmes.  

L’organisme propose un programme d’aide à l’emploi dans lequel les participantes sont amenées à développer leur autonomie professionnelle et à mieux cibler leurs objectifs de carrière afin d’intégrer le marché du travail et favoriser une meilleure stabilité d’emploi.  

En 1995, à la demande d’Emploi Québec, l’organisme met sur pied Perspectives Nouvelles afin d’offrir un service similaire pour les hommes. Au fil du temps, la mission a évolué et l’organisme offre maintenant ce service aux personnes de plus 35 ans, hommes et femmes, ainsi qu’aux personnes immigrantes.  

Une clientèle en situation de précarité ou en réorientation   

En entrevue avec l’Action, Dominique Théroux, directrice générale des deux organismes, explique que la clientèle est assez variée. «Avec le CLEF, nous accueillons des femmes ayant des problématiques personnelles ou professionnelles qui compromettent leur accès au marché du travail. Ces problématiques, telles que la santé, la toxicomanie ou des antécédents criminels, peuvent être diverses. On accueille également des femmes qui n’ont pas une grande expérience de travail».  

Du côté de Perspectives Nouvelles, c’est une clientèle plus ciblée qui est touchée. L’organisme vise les personnes en processus de réorientation de carrière ou vivant des difficultés d’accès au travail, telles que les personnes immigrantes. «Notre service est adapté en fonction de la situation de la personne, nous avons deux volets avec Perspectives Nouvelles, un qui s’adresse aux personnes plus près du marché du travail et un deuxième pour ceux qui en sont plus éloignés» souligne Mme Théroux.  

Aider à définir ses choix professionnels  

Au moyen de rencontres individuelles et de groupe, les deux organismes proposent un cheminement menant à une meilleure connaissance de soi et de ses aptitudes afin de mieux définir un choix professionnel. L’un des principaux défis selon Mme Théroux, plus précisément pour les personnes plus éloignées du marché du travail, est de les motiver et de donner le goût au travail, d’en faire voir les bénéfices. Pour les personnes plus près du marché du travail ou en réorientation de carrière, le défi est d’identifier un choix professionnel.  

Gilles Migneault, ancien superviseur à Postes Canada dans la cinquantaine, a partagé son expérience avec l’Action. Après un départ à la retraite anticipée, il y a un peu plus d’un an, M. Migneault a souhaité rester sur le marché du travail et réorienter sa carrière. Référé par Emploi Québec, il a eu recours aux services de Perspectives Nouvelles. «Pour être franc, au départ, je n’en voyais pas l’utilité, mais après coup, on se rend compte que ça vaut vraiment la peine. Ça nous permet d’en apprendre plus sur nous même, de voir des perspectives qu’on ne voyait pas nécessairement. Ça nous permet de voir nos expériences de vie et de travail au-delà d’une simple description de tâche ».  

Au fil des rencontres et des discussions avec une intervenante, M. Migneault a identifié plus concrètement ce qu’il souhaitait comme nouvel emploi. Après un an de démarche et l’essai infructueux d’un nouvel emploi, M. Migneault a tout récemment décidé de suivre une formation de chauffeur d’autobus. «C’est quelque chose qui m’avait attiré dès le départ et j’ai réalisé que ça  correspondait bien à ma personnalité assez extravertie» souligne-t-il, sourire en coin.  

Pour M. Migneault, Perspectives Nouvelles lui a permis de mieux se connaitre et de clairement identifier ce qu’il souhaitait et ce qu’il ne voulait pas pour un futur emploi.  

Œuvrer en collaboration avec les employeurs  

Perspectives Nouvelles et le CLEF collaborent également avec les employeurs de la région afin d’aider leur clientèle à intégrer le marché du travail. Selon Mme Théroux, plusieurs employeurs font affaire avec les deux organismes, car ils ont confiance aux services offerts. Près de 500 demandeurs d’emploi passent par l’organisme ce qui représente un bassin de main-d’œuvre intéressant. De plus, un service de soutien à l’emploi est également offert.  

Les deux organismes sont également soutenus par Emploi Québec qui contribue à leur financement.  

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média