Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Hockey

Retour

22 Octobre 2018

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une fin de semaine en dents de scie pour les Sportifs 

Piché limite les dégâts

Une fin de semaine en dents de scie pour les Sportifs 

Les Sportifs se sont inclinés face à Waterloo samedi soir.

HOCKEY. Les Sportifs de Joliette disputaient deux matchs sur la route au cours de la dernière fin de semaine. Ils ont tout d’abord remporté leur match du vendredi, en fusillade, face au Cap-de-la-Madeleine, puis se sont inclinés contre les Maroons 2.0 de Waterloo samedi soir par la marque de 4 à 3. 

Ce dernier match a été plus difficile pour l’équipe de Joliette. Le directeur général des Sportifs, Gaby Roch, a qualifié la défensive d’«affreuse». « Sans Frédéric Piché, ce n’était même pas une game.» Au total, ce sont 45 tirs qui ont été dirigés vers le gardien. Ce dernier a réalisé des arrêts incroyables et a réussi à garder son équipe dans le match. 

« C’est sûr qu’à un certain moment je commençais à trouver la game longue, ça bourdonnait pas mal, mais j’aime mieux des games avec plus de lancers que moins», a-t-il commenté. « Les Maroons lancent de partout, ce qui crée beaucoup de chances, nous on cherchait peut-être trop le jeu parfait, mais l’effort était là et on s’est bien présentés en deuxième et en troisième période.» 

De son côté, l’entraîneur-chef, André Lachance, a abordé la grande lacune des Sportifs, l’avantage numérique. « Nous ne sommes pas capables de closer nos parties à cause de ça. On a tout fait, tout essayé, mais ça ne marche pas.» En quatre rencontres, l’équipe a une fiche de 0 en 18 occasions.  

Il faut dire que la partie a mal commencé pour les Sportifs Pétrole Bélanger. Les Maroons étaient menaçants dès les premières secondes et après deux minutes de jeu, Joliette a enchaîné deux pénalités. Si l’équipe s’en est bien tirée lors de la première, cela n’a pris que dix secondes lors de la deuxième pour que Waterloo ouvre le pointage.  

Piché a ensuite réalisé de nombreux arrêts clés et Joel Roch a jeté les gants contre Guillaume Veilleux. En fin de période, les Sportifs ont évolué en avantage numérique. Ils avaient la chance de s’inscrire au pointage avant de retourner au vestiaire, mais les choses ne se sont pas déroulées ainsi. Jonathan Bouchard a profité d’une erreur des Sportifs pour s’échapper et marquer le deuxième but des Maroons.  

Après une minute de jeu en deuxième période, David Poulin a ramené son équipe dans le match en marquant avec l’aide de David Roch et de Michael Dupuis. Toutefois, cela a pris moins de cinq minutes aux Maroons pour répliquer. Olivier Beaudoin a jeté les gants contre Mathieu Gagné. Les Sportifs ont ensuite connu une bonne présence en zone adverse qui s’est conclue par un but de Julien Lepage. La marque était de 3 à 2.  

En fin de période, David Roch a profité d’une erreur des Maroons pour s’emparer de la rondelle et faire une passe à Nicolas Larocque-Marcoux. Ce dernier s’est dirigé à toute vitesse en zone adverse et a ainsi créé l’égalité. Cela n’a duré que quelques secondes, puisque Waterloo a encore répliqué. Les Sportifs ont passé tout près d’égaliser la marque en fin de match, mais aucun but n’a été inscrit en troisième période.  

Victoire en fusillade 

La veille, les Sportifs étaient au Cap-de-la-Madeleine pour leur match revanche. Un match qui a été serré jusqu’à la toute fin. Il ne restait que 40 secondes de jeu et la marque était de 3 à 2 en faveur du Climatisation Cloutier quand Rock Régimbald a réussi à créer l’égalité en désavantage numérique, nécessitant ainsi une période de prolongation.   

Au cours de celle-ci, aucune des deux équipes n’a trouvé le fond du filet et les joueurs devaient s’affronter en tirs de barrage. Après trois tentatives arrêtées de chaque côté, Nicholas Pelletier a complètement déjoué le gardien avec une feinte et un tir du revers. Frederic Piché a arrêté le dernier tir du Climatisation Cloutier donnant ainsi la victoire aux Sportifs. « J’aime les fusillades, c’est un bon challenge et c’était ma force avant que je prenne ma retraite de la LNAH. Je me sentais en confiance», a commenté Piché. 

Aucun but n’avait été marqué en première période. C’est seulement en fin de deuxième que les Sportifs ont réussi à inscrire deux buts en moins d’une minute. Nicolas Larocque-Marcoux et Jean-Philippe Caron ont donné une bonne avance à leur équipe.  

Toutefois, le Climatisation Cloutier a marqué trois buts consécutifs en troisième période.  

Les Sportifs disputeront leur prochain match samedi, au centre Marcel-Bonin. L’organisation promet que l’équipe complète sera présente et qu’elle tentera de revenir en force. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média