Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

09 février 2024

Communiqué L'Action - infolanaudiere@medialo.ca

NoVa, un spectacle à l’univers déconstruit où vacille une lueur d’espoir

Les Foutoukours

NoVa

©Photo gracieuseté - Lucille Audoineau-Maire - L'Action

Le projet NoVa sera présenté à Notre-Dame-des-Prairies.

Après avoir été en résidence, la compagnie Les Foutoukours présentera son spectacle NoVa, le 29 février, à 19 h 30, au Carrefour Culturel de Notre-Dame-des-Prairies.

La compagnie Les Foutoukours, spécialisée en clown acrobatique, a été créée il y a 26 ans par Rémi Jacques. Depuis dix ans, il est accompagné en création et sur scène par Jean-Félix Bélanger.

Avec NoVa, la compagnie se tourne vers la relève et l’occasion de transmettre toute l’expérience accumulée à une nouvelle génération d’artistes. Un nouveau duo et de nouvelles habiletés qui pourront être intégrés à l’univers des Foutoukours. Il s’agit du début d’un nouveau cycle qui pourrait se composer de plusieurs productions avec les mêmes artistes sur plusieurs années. 

Le projet NoVa a pris forme dès 2021 grâce à des ateliers de recherche clownesque et acrobatique avec différents artistes. Ce sont Emma Verhaeghe et Joaquim Verrier qui ont été retenus. Depuis, les artistes collaborent avec le directeur et le co-directeur de la compagnie lors d’une résidence.

Le spectacle présente deux acrobates clowns qui, cherchant leur chemin, se rencontrent près d’une arche à l’allure sombre et délabrée. À la recherche de chaleur, leur curiosité commune les pousse à essayer de faire fonctionner cette arche magique. Dans leur solitude et leur indépendance, ils ne pourront plus s’ignorer et devront se faire confiance, apprendre à s’aider pour rebâtir l’arche dans l’espoir de continuer d’avancer dans leur vie.

NoVa s'inspire du conte de la Petite fille aux allumettes de Hans Christian Andersen. Une petite fille pauvre vend des allumettes par une nuit glaciale pour survivre. Elle les allume une à une pour se réchauffer et voir des visions réconfortantes. Finalement à court d’allumettes, elle mourra de froid à la fin de la nuit. Le conte met en avant la pauvreté et la tragédie de sa vie. De ce célèbre récit, Rémi Jacques, directeur artistique et metteur en scène, garde un univers terne, froid et dur dans lequel l’humain, qu’il soit jeune ou vieux, peut apporter sa propre touche de couleur, de magie et de réconfort. En revisitant l’histoire, il sera possible de suivre deux personnages clownesques découvrant un monde délabré avec une arche mystérieuse. Celle-ci symbolise l'accès à l'imaginaire et au monde, offrant aux artistes l'opportunité d'embarquer le public dans un voyage mélangeant souvenirs d'enfance et futur intrigant.

Avez-vous déjà été touché par un trouble d’apprentissage?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média