Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

31 mai 2023

Jason Joly - jjoly@medialo.ca

Des élèves transposent les plus belles chansons québécoises en œuvres d’art

École Vers l’Avenir

Vernissage

©Jason Joly - L'Action

Les organisateurs et les élèves étaient tous présents pour présenter les œuvres.

Les élèves de l’école primaire Vers l’Avenir de Saint-Charles-Borromée étaient tous réunis, le 18 mai dernier, lors d’un vernissage très spécial. Ils ont en effet pu montrer aux visiteurs des œuvres artistiques qu’ils ont conçues en s’inspirant de chansons québécoises des cent dernières années. Pour l’enseignante et initiatrice, Geneviève Brassard, ce projet est parvenu à insuffler une grande dose de motivation au personnel et aux enfants.

Depuis le mois de janvier, les 200 jeunes de l’école, séparés en 11 groupes, ont travaillé fort à l’élaboration d’œuvres sous plusieurs formes afin de représenter une chanson québécoise sélectionnée préalablement. Au cours de la soirée du 18 mai, une dizaine de créations étaient affichées dans les couloirs et les classes de l’école. En se promenant d’une composition à l’autre, les visiteurs de l’exposition étaient informés sur la pièce musicale choisie et avaient même l’opportunité d’entendre le morceau en scannant des codes placés près des réalisations. Puis, les élèves ont pris le temps d’expliquer comment ils avaient interprété les paroles pour les illustrer ensuite dans leur travail. Cette journée très attendue des enfants a été une réussite selon Geneviève Brassard : « Il y avait vraiment une fébrilité en installant les œuvres et en les découvrant tout le monde ensemble. »

Vernissage

©Jason Joly - L'Action

Grâce à la subvention, des techniques et des matériaux différents ont pu être utilisés.

Cinq mois de travail

Cette idée est venue à Mme Brassard lorsqu’elle est a été mise au courant qu’un nouveau volet avait été ajouté au programme gouvernemental La culture à l’école. Celui-ci offre des subventions aux établissements scolaires qui organisent des activités ou des ateliers qui font la promotion de la culture. L’idée de l’enseignante a donc été de faire découvrir les chansons québécoises aux élèves pour qu’ils puissent ensuite créer des œuvres sur le sujet. « Je ne savais pas quel montant nous pouvions aller chercher et nous avons eu 16 000 $ ce qui, en éducation, est rarissime! », reconnait l’initiatrice du projet.

Cette dernière a fait appel à l’autrice-compositrice-interprète Audrey Thériault, qui est venue dans les classes, trimballant ses instruments, pour chanter les pièces. Elle a également fait écouter quelques morceaux et a montré des vidéoclips. Ainsi, les jeunes ont pu entendre des mélodies de La Bolduc à Klo Pelgag, en passant par Gilles Vigneault ou Ariane Moffatt. « Les jeunes connaissaient des chansons plus récentes, mais les plus anciennes, beaucoup moins », se rappelle Mme Thériault. Elle a été impressionnée de l’écoute et de l’intérêt que portaient les élèves à ses ateliers. « Ils étaient attentifs à la poésie et aux messages cachés. Malgré leur jeune âge, ils ont été capables de transposer dans une œuvre leur propre interprétation des paroles. »

Les élèves et les professeurs ont par la suite choisi un ou des morceaux qu’ils voulaient représenter artistiquement. En plus de ceux présentés par Audrey Thériault durant ses ateliers, Geneviève Brassard avait elle-même une liste déjà conçue. En effet, durant la pandémie, l’enseignante de cinquième année a eu l’habitude de partager à sa classe la chanson extraordinaire de la semaine pour garder un lien avec elle. Les jeunes ont donc pu puiser dans cette sélection. Les professeurs ont particulièrement apprécié la subvention qui leur a permis d’acheter de nouveaux outils artistiques. « Nous avons pu nous procurer du matériel que nous n’avons pas d’habitude et essayer de nouvelles techniques, indique Mme Brassard. Tout le monde était libre et tous ont embarqué dans l'aventure! »

Vernissage

©Jason Joly - L'Action

« Malgré leur jeune âge, ils ont été capables de transposer dans une œuvre leur propre interprétation des paroles », s’enthousiasme Audrey Thériault.

Quelques semaines avant le vernissage, Audrey Thériault est revenue pour apprendre aux élèves comment bien présenter leur création. « Le projet continuait de vivre tous les jours. Certains ajoutaient des choses sur leurs œuvres ou composaient un texte, donc ça les a toujours habités jusqu’au soir du vernissage », mentionne-t-elle. Lors de la soirée, tout le monde a pu constater que les enfants étaient très fiers de leurs compositions. Pour Geneviève Brassard, de faire découvrir des chansons qui sont inconnues ou méconnues aux jeunes a été un grand bonheur. Elle a aussi été émerveillée de voir comment les élèves étaient capables de les interpréter et de représenter le tout dans leurs créations. Cette expérience a également apporté beaucoup de joie à Mme Thériault : « Ce qui m’a le plus touchée est que la poésie de nos chansons traversait les générations. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média