Carrières dans votre région Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Sports

Retour

14 avril 2023

Communiqué L'Action - infolanaudiere@medialo.ca

Emily et Brayan Ibanez Guerrero brillent lors du Championnat du monde jeunesse

Haltérophilie

Famille Ibanez

©(Photo gracieuseté)

Les quatre membres de la famille partagent tous le même rêve olympique.

Les deux athlètes de Chertsey Emily et Brayan Ibanez Guerrero ont marqué l’histoire de la Fédération internationale d’haltérophilie (IWF) et de la Fédération canadienne d’haltérophilie (CWFCH) grâce à leurs exploits lors du Championnat du monde jeunesse d’haltérophilie qui se déroulait à Durres, en Albanie, les 27 et 28 mars dernier. 

Au cœur de cet événement, plusieurs pays se sont rencontrés afin de déterminer le meilleur haltérophile du monde dans la catégorie jeunesse. Des nations comme la Corée du Sud, le Kazakhstan, les Philippines, la Colombie, le Venezuela et les États-Unis étaient notamment présentes. 

Emily Ibanez Guerrero a fait honneur à sa réputation de jeune talent le plus prometteur du monde. En effet, du haut de ses 12 ans, elle a remporté trois médailles mondiales. Une médaille d’argent à l’arraché, une médaille de bronze à l’épaulé-jeté et une médaille de bronze au total olympique. Malgré son jeune âge, elle ne s’est pas laissé intimider par ses adversaires, qui sont pour la plupart âgées de 16 et 17 ans.  

Elle a réalisé un record personnel lors de cet événement en effectuant un arraché de 79 kg, un épaulé-jeté de 98 kg et un total olympique de 177 kg. Ce qui lui a permis de terminer troisième au total olympique et de monter sur le podium. Elle est ainsi devenue la plus jeune médaillée de l'histoire de l'haltérophilie internationale. En effet, jamais personne, de moins de 13 ans, n'avait remporté de médaille avant ces championnats.  

« Gagner une médaille comme celle-ci est un rêve pour moi depuis que je suis toute petite, j’ai toujours aimé ce sport et j’ai toujours aimé m'entraîner », a commenté celle qui a un avenir très prometteur dans l’haltérophilie et qui pourrait établir de nouveaux records mondiaux. 

Emily Ibanez

©(Photo gracieuseté)

Brayan Ibanez

©(Photo gracieuseté)

Brayan Ibanez Guerrero s’est également démarqué. Rappelons que l’année dernière, il avait marqué l’histoire canadienne d’haltérophilie en devenant le premier médaillé au Championnat du monde jeunesse. Cette année, il a décidé de monter de catégorie et de participer dans les 81 kg. 

Son objectif principal était d’obtenir un total suffisamment élevé pour avoir une chance d’être sélectionné dans l'équipe senior du Canada lors du Grand Prix I IWF à Cuba, un tournoi de qualification olympique. Il a réussi son objectif en réalisant un arraché à 137 kg et un épaulé-jeté à 161 kg, ce qui lui donne un total olympique de 298 kg. 

Il a terminé en cinquième position mondiale lors de l’événement. Il était déçu, car il aurait voulu, lui aussi, rapporter une médaille pour le Canada, mais il poursuit sa mission principale qui est de participer aux Jeux olympiques 2024. 

Rappelons que Brayan est entraîné par son père, Ciro Ibanez. Ce dernier a été l’entraîneur en chef de l’équipe nationale d’Espagne et de France. Il a plus de 40 ans d’expérience dans le domaine de l’haltérophilie et sa connaissance dans ce milieu est inestimable.  

De son côté, Emily est entraînée par sa mère, Abigail Guerrero Gonzalez. Celle-ci a été deux fois championne du monde d’haltérophilie maître et a fait partie de l’équipe nationale d’Espagne, où elle a représenté à plusieurs reprises ce pays dans des compétitions internationales.  

Toute la famille est donc fière de pouvoir représenter Chertsey sur la scène provinciale, nationale et internationale et partage le même rêve olympique.

Ibanez

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média