Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

23 novembre 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une expérience de travail qui change la vie d’un jeune atteint d’un TSA

Bridgestone Joliette souhaite ouvrir ses horizons

Alexis Roy

©Photo gracieuseté - L'Action

« C’est vrai que c’est une grande entreprise, mais elle prend soin de ses employés. »

Âgé de seulement 19 ans, Alexis Roy est considéré comme le premier étudiant atteint d’un trouble du spectre de l’autisme (TSA) à avoir intégré la grande équipe de Bridgestone à Joliette. Le jeune homme et son père, qui y occupe également un poste depuis 20 ans, ont accepté de rencontrer L’Action pour éliminer certains préjugés.

« Mon but en étant employé chez Bridgestone, c’est de prouver que ceux qui ont un trouble du spectre de l’autisme peuvent travailler, peu importe leurs défis », déclare le jeune homme. Avec l’aide de son père, Stéphane Roy, ils sont parvenus à convaincre l’employeur d’inclure Alexis dans l’équipe de Bridgestone. M. Roy savait que la compagnie recrutait des étudiants du cégep et de l’université durant l’été, mais, étant donné qu’Alexis suivait des cours au secondaire, son adhésion était incertaine. Lors d’une rencontre avec deux représentants des ressources humaines, Stéphane Roy leur a résumé la situation de son fils, soit qu’il avait reçu un diagnostic de trouble du spectre de l’autisme en plus d’avoir un déficit d’attention. « Je ne savais pas si l’usine était apte à l’engager, mais les ressources humaines ont dit vouloir ouvrir leurs horizons pour les personnes autistes », se rappelle le père du jeune homme.

Vaincre ses craintes

Ainsi, Alexis a commencé à travailler à l’usine le 18 juillet 2022 à la fréquence d’une fin de semaine sur deux, et ce, en même temps que son père. Selon l’étudiant, son apprentissage s’est très bien déroulé puisqu’il s’est senti soutenu tout au long de sa formation. La direction de Bridgestone est du même avis. Laurence Houle, conseillère aux communications, rapporte que selon son superviseur et ses coéquipiers, Alexis fait du très bon travail et est très méticuleux.  « Récemment, il a appris une nouvelle tâche qu'il a accomplie avec succès en compagnie de ses collègues », rapporte-t-elle.

Le rôle du jeune homme consiste en des tâches très précises. « Dans de grosses bobines noires, il y a le caoutchouc et la toile. Mon travail est de séparer ces deux éléments pour faire des paquets de caoutchouc », résume l’étudiant. Il doit ensuite apposer ces paquets sur une palette qu’il devra transporter à l’aide d’un chariot élévateur vers un autre département. Cette dernière formation a été plus difficile puisque le TSA d’Alexis lui fait toujours ressentir une certaine crainte en cas de situations ou de tâches nouvelles. Par conséquent, le fait de conduire le chariot, surtout dans des espaces plus restreints, l’inquiétait grandement. « Je ne sais pas ce qui s’est passé pour que je me dise « Let’s go, fais de ton mieux », mais la volonté m’est venue comme ça », se rappelle-t-il fièrement.

Alexis Roy

©Jason Joly - L'Action

Stéphane et Alexis Roy ont visité le Journal pour raconter leur histoire.

Pour le jeune homme, l’ambiance et le support qu’il ressent à Bridgestone font toute la différence : « Je n’avais jamais eu de poste où on me disait de prendre mon temps et de faire mon possible ». Ce poste lui permet d’être plus autonome et de connaitre ce qu’est le marché du travail. Pour Stéphane Roy, de voir son fils s’épanouir est un grand soulagement. Ayant lui-même été diagnostiqué TSA, il se souvient que ses premières années à l’usine n’étaient pas de tout repos : « Ça n’a pas été facile. Je me questionnais à savoir pourquoi les tâches étaient plus dures pour moi que pour les autres ». Alors, cela lui réchauffe le cœur d’entendre, de la bouche de ses superviseurs, que la présence d’Alexis améliore l’ambiance de travail dans son département. « Ils ont avoué qu’il se passait quelque chose depuis que mon gars est là. Les gens sont joyeux et disent qu’Alexis les motive ». Le jeune homme n’hésite pas à aller aider d’autres employés qui travaillent seuls. « Personne ne fait ça habituellement. Nous n’avons même pas besoin de lui demander, Alexis le fait tout de suite », indique M. Roy. Laurence Houle ajoute que l’entraide dont fait preuve Alexis est observée et appréciée de ses supérieurs : « Sa présence apporte vraiment un air de positivisme dans l’usine! »

Le jeune homme a été engagé à Bridgestone alors qu’il suivait un DEP en cuisine, mais il a décidé de le mettre en veille afin de se concentrer davantage sur son nouveau métier qui le fascine particulièrement. « Je me vois moins faire ma carrière en cuisine que d’être à Bridgestone. C’est vrai que c’est une grande entreprise, mais elle prend soin de ses employés. »

Du côté de ses collègues, Alexis ne constate aucun jugement à son égard, contrairement à quelques commentaires qu’il a entendus à son école secondaire. Plusieurs camarades de classe ont déclaré que les personnes autistes ne pouvaient travailler à cause de leur condition. Cette affirmation a quelque peu blessé Alexis, mais cela l’a aussi motivé à leur prouver le contraire. « Je me suis dit que j’avais la chance de pouvoir travailler donc je l’ai fait pour leur prouver qu’ils avaient tort! »

Commentaires

24 novembre 2022

LAFOREST DANIEL

FELICITATIONS A BRIDGESTONE JOLIETTE POUR CETTE INITIATIVE FANTASTIQUE. BRAVO AU PAPA ET AU EMPLOYES QUI LE SOUTIENNE ET ALEXIS UN GROS MERCI TU OUVRES DES PORTES POUR D'AUTRES QUI PEUT ET QUI VEULENT TRAVAILLER COMME TOI ENCORE MERCI ☼

26 novembre 2022

Jocelyn Laforest

Bravo Alexis et à ton père Stéphane! Félicitations à Bridgestone de permettre à ce jeune homme de s’accomplir!

28 novembre 2022

Chantal Gagnon

Merci, papa, d'avoir fait les premiers pas vers la compagnie. Bien jouer Bridgestone, vous venez d'acquérir un employé de valeur. Tout le département en bénéficie par sa simple présence. En plus l'entraide entre collèges, qu'il fait instinctivement, vous verrez dans quelque semaine d'autres employés le faire. Cher Alexis félicitation pour ton travail. Félicitation pour ton dépassement.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média