Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Soccer

Retour

21 septembre 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Une Prairiquoise a représenté le Canada au Championnat Concacaf

Sandrine Brault franchit une étape majeure

Sandrine Brault

©(Photo gracieuseté)

Les forces de Sandrine Brault sont sa polyvalence, sa rapidité et son cardio.

L’athlète de Notre-Dame-des-Prairies Sandrine Brault a réussi l’exploit d’être sélectionnée parmi les 18 joueuses canadiennes qui ont représenté le pays lors du Championnat féminin U15 de la Concacaf 2022. Cet événement d’envergure, qui représente une première compétition internationale pour les joueuses de soccer de cette génération, s’est tenu du 1er au 7 août dernier en Floride. 

« Si on m’avait dit il y a quelques années que j’allais représenter le pays, en secondaire trois, et gagner la médaille d’argent avec mon équipe, je ne l’aurais jamais cru! C’est comme un rêve que j’ai réalisé», a commenté la Prairiquoise lors de son entrevue avec L’Action.  

Cette dernière se souvient du moment précis où elle a appris la grande nouvelle. « C’était un vendredi soir et je revenais de chez mon amie. J’étais un peu fatiguée et ma mère m’attendait avec la réponse, elle tenait à me l’annoncer de vive voix! Elle s’est mise à pleurer et m’a dit que j’étais prise! J’ai pleuré moi aussi, j’étais vraiment fière de moi! » 

Sandrine a quitté le pays le 27 juillet pour la Floride, il s’agissait de la première fois qu’elle prenait l’avion sans ses parents. « C’était un peu confrontant pour moi. D’autant plus que tous les coachs et presque toutes les autres filles de l’équipe parlaient anglais! »  

Une fois arrivée, elle a vécu un autre moment mémorable, la cérémonie de remise du maillot de l’équipe canadienne. Toutes les jeunes athlètes étaient assises dans une salle et devaient mentionner, à tour de rôle, ce que ce chandail représentait pour elles. « On dirait que c’est à ce moment-là que j’ai vraiment pris conscience de ce que j’étais en train de vivre, que j’étais en Floride et que ce maillot-là était le mien! » 

Avant le début du tournoi, les filles ont effectué plusieurs pratiques et entraînements et Sandrine, qui évolue habituellement comme attaquante, a été transférée au poste de défenseure latérale. La grande polyvalence de la Lanaudoise aura été bénéfique puisqu’elle a été l’une des joueuses à avoir le plus de temps de jeu tout au long du tournoi. 

Une grande gamme d’émotions 

Le Canada évoluait au sein de la Ligue A au cœur de ce tournoi avec sept autres pays. Le premier match de Sandrine et de son équipe s’est tenu le 1er août contre la Jamaïque. Les Canadiennes ont remporté une victoire de 5 à 0 avant de battre le Porto Rico 4 à 1 le lendemain. Puis, le 4 août, elles affrontaient les États-Unis. «C’était un gros challenge, elles étaient vraiment nombreuses, très sûres d’elles et arrogantes! » 

Les Canadiennes se sont finalement inclinées par la marque de 1 à 0, mais se sont tout de même qualifiées pour la demi-finale. Au cœur de celle-ci, elles ont affronté le Mexique et le pointage, qui était à égalité 5 à 5, a dû être départagé lors d’une épreuve de tirs au but. « J’étais la prochaine à tirer et j’étais vraiment stressée, mais la coéquipière devant moi a fait un but et c’est de cette façon que nous nous sommes qualifiées pour la finale! C’était vraiment un beau moment de joie! »  

Les Canadiennes ont retrouvé, en finale, leurs grandes rivales des États-Unis. Sandrine et son équipe ont finalement subi une défaite de 3 à 1 et ont remporté la médaille d’argent. « Sur le coup c’était un moment difficile et haut en émotions. Je suis une fille vraiment compétitive et j’aurais voulu battre les États-Unis au moins une fois! Donc oui, c’était une déception, mais j’ai été capable de ravaler mes émotions, de voir le verre à moitié plein et d’être fière de la médaille d’argent! » 

Sandrine raconte qu’il s’agissait d’une première participation pour elle à un événement encadré de façon aussi professionnelle. « Je pouvais seulement voir mes parents dix minutes entre les entraînements, c’est sûr que cela a été un peu difficile pour moi de vivre mes réussites toute seule! C’était la première fois que j’étais séparée d’eux sur une aussi longue durée! » Toutes ces émotions ont toutefois fait en sorte qu’elle s’est grandement rapprochée de ses coéquipières et des quatre autres Québécoises de l’équipe.  

Rappelons que le Championnat féminin U15 de la Concacaf représente une étape importante de développement vers de futures compétitions jeunesse de la Concacaf et de la FIFA. Des 51 joueuses qui ont représenté le Canada au cours des trois tournois précédents, 12 ont obtenu un rappel au sein de l’équipe nationale féminine de Canada Soccer et trois ont participé aux Jeux olympiques.  

Un été chargé 

Sandrine est revenue de cet important tournoi le lundi 8 août et déjà, elle repartait le vendredi pour le Championnat interprovincial. Son équipe était principalement composée de joueuses de 30 ans et plus et Sandrine était la plus jeune joueuse de la formation, mais elle a tout de même été sélectionnée pour jouer en toute fin de la demi-finale. « Les coachs ont jugé que j’avais le talent pour terminer le match et c’était une très belle expérience de pouvoir jouer avec des filles plus expérimentées. » Son équipe a finalement remporté la médaille d’or lors de ce tournoi.  

Puis, la fin de l’été représentait un autre événement important, puisque l’athlète intégrait une nouvelle école cette année. En effet, Sandrine fréquentait le sport-études de Barthélemy-Joliette l’an dernier, mais après avoir été choisie par Soccer Québec et avoir participé à un tournoi contre l’Ontario en avril 2022, une belle opportunité s’est présentée. Elle a été sélectionnée pour faire partie du Programme Excellence Féminin à Laval. Elle a donc intégré ce programme cet automne et y fera son secondaire quatre.  

Sandrine, qui a fait ses débuts avec Le Laser de Joliette et qui joue au soccer depuis l’âge de six ans, représente une belle inspiration pour les jeunes filles de la région qui se passionnent pour ce sport.  

Sandrine Brault

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média