Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

21 septembre 2022

Quels sont vos engagements pour Joliette?

Élections provinciales

Pierre Beaudoin qui portera les couleurs de Climat Québec dans la circonscription de Rimouski.

©Photo : gracieuseté Unsplash.com

À l’occasion de la campagne électorale provinciale, les candidats de Joliette ont été invités à partager leurs engagements pour la circonscription. Cette semaine, ils nous parlent de santé.

Diana Mélissa Crispin, Parti libéral

Le candidat libéral précédemment annoncé dans Joliette, Malek Arab, a dû se retirer pour des raisons personnelles. En raison de l’heure de tombée, il n’a pas été possible de joindre Diana Mélissa Crispin afin de l’interroger sur ses engagements en santé. Nous vous proposons donc un résumé de l’annonce de sa candidature.

Technologue en médecine nucléaire et œuvrant au sein du réseau de la santé depuis de nombreuses années, Diana Mélissa Crispin fait le saut en politique afin de mettre à profit son expertise et sa connaissance du système de la santé. Diplômée d’un certificat en gestion de la santé de l’Université de Montréal et engagée socialement, elle veut donner une voix forte aux résidents de Joliette. « Je m’engage à mettre toute mon énergie pour aller à la rencontre des résidents de Joliette afin de partager nos vraies solutions pour faire face à la hausse du coût de la vie. Avec notre cheffe et notre équipe santé, nous irons de l’avant afin de donner un médecin de famille à tous ceux et celle qui en ont besoin. »

Diana Mélissa Crispin

©Photo gracieuseté - L'Action

La candidate Diana Mélissa Crispin.

Pascal Laurin, Parti conservateur

« Lors de chaque élection, la santé est au cœur des préoccupations des électeurs et pour cause ! Le système actuel de santé au Québec coûte près d’un milliard de $ par semaine, soit 45 % du budget du Québec et malgré cela, la performance est loin d’être au rendez-vous. Le parti conservateur du Québec pense que les Québécois ont droit à un système de santé innovant et moderne comme plusieurs autres pays développés. Ainsi, le PCQ s’engage à faire plus de place aux entrepreneurs et au secteur privé en santé et à changer le mode de financement des hôpitaux. L’objectif est de permettre à la RAMQ de rembourser des soins médicaux dispensés dans le secteur privé après des délais d’attente au secteur public jugés déraisonnables, ainsi qu’à n’importe quel moment, si le coût des services s’avérait moins dispendieux que dans le secteur public. Le PCQ souhaite également permettre à tout citoyen de souscrire volontairement à une assurance complémentaire privée couvrant les actes médicaux et chirurgicaux. »

Pascal Laurin

©Photo gracieuseté - L'Action

Le candidat Pascal Laurin.

François St-Louis, Coalition avenir Québec

« À la Coalition avenir Québec, nous avons un plan solide pour remettre le réseau de santé sur pied. Parmi les nombreux engagements que nous avons pris, ceux voulant améliorer la qualité de vie de nos aînés sont mes plus grandes priorités. Nous avons fait beaucoup de progrès en la matière au courant des quatre dernières années : avec des investissements de 2,1 milliards de dollars, nous avons livré des milliers de places et construit de nouvelles Maisons des aînés. Pour Lanaudière, cela signifie que les résidents des CHSLD de Saint-Eusèbe et Parphilia-Ferland, tous les deux vétustes, seront relocalisés dans de nouvelles installations où ils auront un milieu de vie à dimension humaine. Nous nous engageons également à investir 900 millions de dollars dans les soins à domicile, afin de permettre à ceux qui souhaitent vieillir à la maison de le faire. Nous agirons sur quatre fronts pour offrir à nos aînés une meilleure qualité de vie, soit intervenir tôt, favoriser le maintien à domicile, bonifier les soins et encourager les innovations visant à créer des environnements sécuritaires. »

François St-Louis

©Photo gracieuseté - L'Action

Le candidat François St-Louis.

Flavie Trudel, Québec solidaire

Québec solidaire mise sur le public en santé. Flavie Trudel s’engage à ce que les soins de santé et les services sociaux soient universels, gratuits et non discriminatoires : « Parce que le bien-être, la santé et la vie ne devraient jamais être accessibles en fonction des moyens financiers des gens. » Québec solidaire mise sur les CLSC, une ressource existante, dont le potentiel est à faire valoir. Ceux-ci seront ouverts 24h, sept jours par semaine. Des équipes multidisciplinaires, incluant des médecins, y travailleront. « Ce sera une porte d’entrée de proximité pour l’accès à des soins et des services sociaux. Pour Joliette, nous allons utiliser le CLSC avec les ressources nécessaires afin de désengorger nos urgences, et offrir, dans des temps raisonnables, des soins à tous les gens de la circonscription. » Québec solidaire s’engage à abolir le temps supplémentaire obligatoire et à intégrer les agences de placement dans le réseau public ». Il mettra aussi en place une assurance dentaire publique, universelle et gratuite et s’engage à instaurer une couverture publique des services de santé mentale.

Flavie Trudel

©Photo gracieuseté - L'Action

La candidate Flavie Trudel.

Véronique Venne, Parti québécois

« Afin de permettre aux citoyens de vivre et vieillir dans la dignité, le PQ mise sur les soins à domicile. Face au vieillissement de la population et à l’échec de la CAQ, qui a failli à sa promesse d’améliorer les conditions de vie des aînés, le Parti québécois entreprendra un vrai virage vers les soins à domicile. Notre plan : Investir 3 milliards $ par année; allouer 50 % du budget de soins de longue durée aux soins à domicile d’ici quatre ans, tripler ainsi le nombre d’heures de services offerts. Le temps est venu d’inverser la tendance, en finançant les soins à domicile et l’hébergement à la même hauteur. Actuellement, seulement 22 % du budget en soins de longue durée est affecté aux soins à domicile. Quand on demande aux gens ce qu’ils voudraient en vieillissant, ils répondent qu’ils souhaitent continuer à vivre chez eux. Oublions le modèle des maisons des aînés. Le virage vers les soins à domicile fera économiser des centaines de millions de dollars. Nous devons soutenir nos bâtisseurs et leur permettre de vivre dignement, dans leurs maisons, le plus longtemps possible. »

Véronique Venne

©Photo gracieuseté - L'Action

La candidate Véronique Venne.

Quel genre de spectacle préférez-vous?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média