Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

22 juin 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Véronique Hivon continuera de se battre pour les dossiers qui lui tiennent à cœur

La députée présente son dernier bilan de session

Bilan Véronique Hivon

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Valérie Roy, Véronique Hivon et Gino Latendresse.

La députée péquiste de Joliette, Véronique Hivon, a livré son dernier bilan parlementaire le 22 juin en conférence de presse. D’entrée de jeu, elle a confié qu’elle était émue et reconnaissante envers les gens de Joliette.

« Depuis 14 ans, mon premier souci est d’être à la hauteur de la confiance des gens de Joliette. Je voulais qu’ils sentent que chaque jour, je me battais pour eux et avec eux. Je vais aussi me battre jusqu’au 3 octobre pour mener à terme des dossiers importants. »

Véronique Hivon a affirmé qu’avoir représenté la population de la circonscription avait été le plus beau défi de sa vie et qu’à son contact, elle était devenue une personne plus complète.

Rappelons que la députée a récemment annoncé qu’elle ne solliciterait pas de nouveau mandat. Elle a dévoilé que l’identité de la personne qui lui succéderait en tant que candidate du Parti québécois dans Joliette allait être connue au cours des prochaines semaines.

Bilan local

Accompagnée de ses conseillers Valérie Roy et Gino Latendresse, Véronique Hivon a d’abord dressé un bilan des grands dossiers régionaux de la dernière session.

« Nous avons aidé plus de 300 citoyens de façon directe. » Ces derniers font appel au bureau de la députée pour des questions telles que l’accessibilité à l’aide sociale ou l’accès à un médecin de famille. Des enjeux au niveau de la SAAQ ou de la CNESST amènent aussi des citoyens à solliciter de l’aide, tout comme de la détresse psychologique vécue par des personnes aînées. Gino Latendresse a souligné que souvent, le bureau est contacté par des gens qui « tombent entre deux chaises ».

Véronique Hivon a mentionné avoir été mobilisée en soutien aux employés en lock-out de la cimenterie et à ceux en grève de la Coop BMR-Novago.

« Concernant la cimenterie, j’ai présenté une motion au gouvernement pour que des mesures soient mises de l’avant pour rétablir les rapports de force entre l’employeur et les employés. Des actions doivent être posées. »

Parmi les belles victoires de la session, la députée a cité la mise en place d’un service d’aide à la recherche de logement, sous l’égide de l’Office municipal d’habitation.

Un autre dossier qui tient à cœur à Mme Hivon est celui des ruptures de services en transport scolaire. « Il s’agit d’un service prévu dans la loi sur l’instruction publique. Nous sommes l’une des pires régions. Le rehaussement ne s’est pas fait de façon équitable et à la hauteur du boom démographique. Je souhaite qu’il y ait des dédommagements financiers et je ne lâcherai pas. »

Les revendications au sujet de la Covid longue, en collaboration avec le Lanaudois Patrick Latour, ont également marqué la dernière session de Véronique Hivon. « Le gouvernement a annoncé que des cliniques allaient être mises en place dans chacune des régions du Québec. C’est un gain, mais le combat se poursuit. On demande qu’il y ait une reconnaissance pour des primes d’invalidité à la Régie des rentes. »

Au niveau culturel, la députée s’est réjouie de la création de la Maison René-Charette et de la rénovation du Centre culturel Desjardins.

Mme Hivon a également insisté sur le fait qu’elle allait continuer de se battre pour deux projets qui lui tiennent grandement à cœur, soit la création d’une maison de soins palliatifs à Joliette et la réalisation de PAX Habitat.

Au niveau national

Parmi les dossiers nationaux qui ont retenu son attention, la députée Véronique Hivon a cité le nombre de places octroyées en services de garde. « Dans la région, le nombre de nouvelles places n’était pas suffisant et la liste d’attente est énorme. C’est aussi un non-sens que le gouvernement ne mise pas sur les CPE, mais plutôt sur les garderies privées. »

La députée souhaite aussi une amélioration au niveau des services adaptés en éducation.  « Il y a un manque criant de professionnels, il faut valoriser ces professions. »

Au niveau judiciaire, Mme Hivon entrevoit une crise poindre à l’horizon en raison des départs massifs des employés. « C’est une situation qu’on n’avait pas vu venir. Il ne faudrait pas qu’on remette des gens en liberté faute d’avoir du personnel pour tenir des audiences. Il y a des délais qui risquent de faire avorter des procès. »

La députée de Joliette a dénoncé le peu de rapport de force du gouvernement de François Legault vis-à-vis le fédéral. « Des 21 demandes que le gouvernement Legault avait dit qu’il obtiendrait du Canada, le gain est de zéro. Il y a eu moins d’ententes que sous le gouvernement libéral de Philippe Couillard. »

Véronique Hivon a bien entendu abordé les dossiers du tribunal spécialisé en matière de violence sexuelle et conjugale et de l’aide médicale à mourir.

« Concernant le tribunal spécialisé, je me réjouis de voir que des projets pilotes se mettent en place, mais j’espère que les ressources seront présentes pour bien accompagner les victimes. Je suis inquiète, car ces projets doivent partir de la bonne façon. On ne peut pas rater ce coup-là. »

Au niveau de l’aide médicale à mourir, la députée a déclaré qu’il était « écrit dans le ciel » qu’un projet de loi déposé deux semaines avant la fin de la session ne pouvait pas être adopté, mais qu’il valait mieux avoir un bon projet avec lequel les médecins se sentiraient à l’aise et les familles protégées.

« Je vais continuer d’être solidaire de ce combat. »

 

Bilan Véronique Hivon

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Valérie Roy, Véronique Hivon et Gino Latendresse.

Où célébrerez-vous la Fête nationale?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média