Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

20 juin 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Rawdon a décidé de « donner la chance au coureur »

Résidence de tourisme sur la rue Lee

conseil municipal Rawdon

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Les élus et les citoyens lors de la séance du conseil municipal du 13 juin.

Plusieurs citoyens étaient présents à la séance du 13 juin à Rawdon afin de manifester leur désaccord concernant un projet de résidence de tourisme (Airbnb) court terme sur la rue Lee. Une demande que le conseil municipal a finalement autorisée lors d’un vote majoritaire.

En effet, une demande d’usage conditionnel a été faite à la Municipalité afin que soit permise l’exploitation d’une résidence de tourisme (location court terme de 31 jours et moins) sur la rue Lee.

Tel que l’exige une telle procédure, les résidents du secteur ont été informés du projet par le biais d’un affichage sur le terrain visé par la demande.

Toute personne qui souhaitait s’exprimer sur cette demande pouvait également le faire lors de la séance du 13 juin.

Le maire, Raymond Rougeau, a laissé savoir que le conseil avait reçu une pétition dans ce dossier. Le conseil a aussi mentionné que le projet pour l’exploitation de la résidence de tourisme avait préalablement été soumis au comité consultatif d’urbanisme et qu’il était conforme à la réglementation en vigueur, notamment en ce qui concerne la distance avec le voisinage et la disposition des aires de jeu.

Émilie Lafrance, une citoyenne qui réside sur la rue Lee, a pris la parole. Elle a expliqué qu’il y a déjà une résidence de tourisme sur la rue, que les propriétaires résident à côté et qu’il n’y a aucun problème avec cette exploitation. Elle a toutefois ajouté qu’il était plus difficile de faire appliquer des règles pour des propriétaires qui ne sont pas sur les lieux, ce qui allait être le cas.

« On réside proche des Cascades, on vit avec le bruit le jour, mais le soir, on retrouve notre tranquillité », a mentionné la Rawdonnoise en ajoutant que le va-et-vient que causerait cette résidence de tourisme aurait des répercussions sur sa qualité de vie.

« Tous les gens se connaissent sur la rue Lee et on avait hâte de connaître nos nouveaux voisins, mais on n’a pas envie que ce soit de nouveaux voisins tous les deux jours. Les touristes n’ont pas, non plus, la même préoccupation de préserver le lac et l’environnement. »

La citoyenne a terminé son intervention en déclarant qu’il serait bon de se questionner sur ce que Rawdon veut comme milieux de vie. « Nous, on est là à l’année, pas juste deux soirs par été. »

Une autre résidente, Colette Dionne, a également pris la parole. Elle a déclaré qu’elle avait l’impression que la clientèle bruyante des Cascades allait être très intéressée par ce genre de résidence de location et qu’elle « n’avait pas envie de revivre ça ».

Après s’être retiré pour délibérer, le conseil municipal a annoncé sa décision, soit d’autoriser la demande. Le vote a été majoritaire. Les conseillers Bruno Desrochers, Josianne Girard, Jean Kristov Carpentier et Kimberly St-Denis ont voté en faveur. Le conseiller Raynald Michaud s’est opposé. Soulignons que la conseillère Stéphanie Labelle a dû se retirer et n’a pas pris part au vote.

« Ce ne fut pas une décision facile et elle n’a pas été unanime, mais c’est la démocratie et chacun a droit à sa façon de voir les choses. Ce n’est jamais facile, ni agréable, c’est la nature humaine, on voudrait plaire à tout le monde », a déclaré Raymond Rougeau.

Parmi les éléments qui ont été pris en considération, il a souligné le fait qu’il fallait faire confiance à la réglementation municipale. « On a essayé de bâtir un règlement pour se protéger. »

Il a aussi précisé que le permis n'était valide que pour un an et que le renouvellement n’était pas automatique. Une résidence de tourisme qui reçoit deux plaintes fondées peut également voir son permis être révoqué.

« C’est difficile de condamner un cas qui n’est pas encore en opération. »

Rawdon en bref

 

Voici un résumé de certaines résolutions qui ont été adoptées par le conseil municipal de Rawdon lors de la séance du 13 juin.

Changements au niveau de la tarification des services

Le conseil municipal a modifié son règlement concernant la tarification des biens et services de la Municipalité afin de permettre aux vétérans d’accéder aux sites touristiques de Rawdon gratuitement. Le maire, Raymond Rougeau, a déclaré qu’il faut reconnaître les services rendus par les vétérans et leurs sacrifices.

Dans ma rue on joue

Lors de la séance, la rue des Ormes a été ajoutée à celles où le jeu libre est permis sur le territoire de Rawdon.

Acquisition d’une table de ping-pong extérieure

Le conseil municipal a autorisé l’acquisition d’une table de ping-pong extérieure pour le parc Nichol au montant de 6000 $ plus les taxes applicables.

Charte de la bientraitance envers les personnes aînées

Les élus de Rawdon ont adopté une résolution dans le but de confirmer leur adhérence à la charte de la bientraitance envers les personnes aînées de Lanaudière. Ainsi, la Municipalité s’engage notamment à assurer aux personnes aînées un environnement exempt de maltraitance et à prendre les mesures nécessaires pour que ceux qui oeuvrent auprès des aînés adoptent une attitude positive à leur égard.

Où célébrerez-vous la Fête nationale?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média