Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Éducation

Retour

08 juin 2022

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Un concours pour embellir leur école primaire

Pavillon Marie-Charlotte

Dessins Marie-Charlotte

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Les sept dessins finalistes ainsi que la photo gagnante.

Le conseil d’élèves de sixième année du pavillon Marie-Charlotte, de l’école intégrée Saint-Pierre, a mis sur pied un concours de dessins et de photos dans l’objectif d’embellir les murs de son école. À la suite de cette initiative, « Mon école, je l’aime plus belle », huit étudiants ont été choisis comme finalistes pour la qualité de leur dessin ou de leur photographie. 

«Je trouvais que les couloirs étaient un peu mornes et vides, alors je me disais que ce serait une bonne idée de prendre l’art des élèves et leur talent pour les rendre plus lumineux et vivants», a commenté celui qui a eu l’idée de cette initiative, le président du conseil d’élèves, Alexis Chartier. Ce dernier a réalisé le projet en collaboration avec l’ensemble du conseil, ainsi que l’animateur de vie spirituelle et d'engagement communautaire Ernesto Castro.  

Les sept élèves qui ont remporté le concours de dessins ont pu assister à un atelier avec le bédéiste Jocelyn Jalette. Puis, le gagnant du concours de photos, Lyam Léonard, pourra quant à lui suivre un cours de photographie avec la talentueuse Mélanie Emond.  

«Je suis content, car j’ai envie d’en apprendre plus sur la photographie. Sans que cela ne devienne un travail, j’aimerais en faire un passe-temps», a commenté le jeune gagnant. C’est une photo qu’il a prise lors de son voyage au Mexique, il y a quelques mois, qui lui a valu ce titre. Elle représente un quai et l’océan. « Je trouvais ça beau le paysage et le bois. En plus, le Mexique c’est un pays qu’on voit moins souvent! »  

Pour le concours de dessins, le thème était « Autour du monde ». Les élèves ont donc pu utiliser leur imagination et leur créativité afin d’élargir leurs horizons et de faire voyager tous ceux qui contempleraient leurs œuvres.  

Des dessins qui sortent du lot 

Sept dessins ont retenu l’attention du bédéiste de Joliette et ont été identifiés comme finalistes du concours. Celui de Jadzia, à travers lequel elle s’est exprimée sur le conflit entre la Russie et l’Ukraine, est l’un d’entre eux. Il s’agissait de la première fois que l’étudiante dessinait en lien avec l’actualité. Elle a mentionné qu’elle avait simplement ressenti le besoin de le faire. « Je trouve ça totalement inutile comme conflit et je voulais le faire sortir!» Le résultat a fait forte impression et Jadzia a confié qu’elle aimerait utiliser son art au cœur de son futur emploi.     

Gaëlle a aussi voulu sensibiliser les gens avec son œuvre qui représente une main pleine de terre qui porte une plante dont la fleur est la planète. «Je crois qu’on ne s’en rend pas compte, mais qu’on ne fait pas trop attention à la Terre et qu’on produit beaucoup de pollution. Il y a énormément de gens qui grandissent sur cette planète et il faudrait en prendre soin, comme une fleur qui grandit. » 

Quant à Noa, il se passionne pour les mangas, la Chine et le Japon. Il a donc eu l’idée d’illustrer un temple chinois et a ajouté des monuments connus comme la tour Eiffel, le Big Ben et la tour de Pise. «Je voulais une idée originale et je savais qu’il n’y aurait pas beaucoup d’élèves qui feraient ça! Le plus difficile a été le Big Ben avec tous ses détails. » 

Parmi les gagnants figurent aussi Benjamin qui a dessiné des gens qui protègent la terre d’une pluie de météorites, ainsi qu’Eve-Rose de quatrième année qui a représenté la terre avec ses continents et leurs attraits. De son côté, Josmeri, qui est arrivée au Québec en janvier dernier, s’est inspirée du voyage qu’elle et sa famille ont effectué du Guatemala jusqu’au Canada pour son œuvre. 

Finalement, Marie-Lou a effectué plusieurs dessins comme une représentation des pyramides et une autre du Taj Mahal, mais c’est celui qui illustre les points cardinaux et leurs particularités qui a été choisi par Jocelyn Jalette. « J’étais très étonnée, car j’avais mis encore plus de temps sur les autres », a commenté l’étudiante amusée. Cette dernière a ajouté qu’elle aime beaucoup dessiner et que son passe-temps s’est transformé en passion au fil du temps. 

Dessins Marie-Charlotte

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Josmeri Cameros (6e année), Jadzia Courtemanche (6e année), Gaëlle Rioux (6e année), Ernesto Castro, Noa Gagné (5e année), Benjamin Brouillette (5e année) et Lyam Léonard (6e année).

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média