Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Santé

Retour

21 avril 2022

Caroline Bédard - cbedard@lexismedia.ca

Maintien du port du masque dans les lieux publics jusqu'à la mi-mai

Une approche de prudence

Luc Boileau

©Photo -archives

Luc Boileau, directeur national de la Santé publique par intérim.

Lors du point de presse sur l’évolution de la situation de la COVID-19, Luc Boileau, directeur national de la Santé publique par intérim, annonce que le port du masque dans les lieux publics sera maintenu jusqu’à la mi-mai. Comme les symptômes de la COVID-19 et l’Influenza sont pratiquement les mêmes, les consignes à respecter sont aussi les mêmes et recommandées.

Considérant la situation épidémiologique qui prévaut toujours et les incertitudes quant à l’évolution, notamment en raison du long congé de Pâques qui vient de terminer, et qui rend pour l’instant les données à venir difficiles à prévoir, cette décision repose sur une approche de prudence. La situation est suivie de près et pourrait être reconsidérée si elle devait s’améliorer substantiellement d’ici là.

M. Boileau annonce aussi de nouvelles recommandations pour l’isolement des personnes immunodéprimées. Ces personnes n’auront plus à s’isoler pendant 21 jours en présence de symptômes de la COVID-19. L’isolement passe ainsi à dix jours.

Il rappelle que la vaccination est encore l’un des moyens les plus efficaces de se protéger contre la COVID-19. Elle a pour avantage de réduire les risques d’avoir une maladie grave. Pour les personnes de 60 ans et plus, il est toujours possible de se prévaloir de la troisième dose de vaccin. Les personnes qui ont eu la maladie dans le temps des Fêtes sont invitées à l’obtenir dès maintenant puisque le délai de protection de trois mois est désormais écoulé. L’administration de la quatrième dose est toujours possible pour ceux et celles qui le souhaitent. La prise de rendez-vous va de bon train. Cette dose est offerte aux personnes de 60 ans et plus et aux personnes immunosupprimées. Un intervalle minimal de trois mois doit être respecté entre la troisième et la quatrième dose.

La population est invitée à continuer à faire preuve de vigilance. Il est notamment crucial de s’isoler et de passer un test de dépistage en cas d’apparition de symptômes, et de se montrer prudent si on a été en contact avec un cas de COVID-19.

Quel enjeu pourrait être décisif en vue des élections?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média