Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

01 avril 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Le Collectif anti-pauvreté de Lanaudière dénonce le budget provincial 2022

« Ce n’est pas un poisson d’avril! »

Itinérance

©archives

Le gouvernement du Québec ne saisit pas assez l’urgence d’agir en matière de pauvreté selon le Collectif anti-pauvreté de Lanaudière.

Le Collectif anti-pauvreté de Lanaudière (CAP-L) et des dizaines de groupes de partout au Québec joignent leur voix pour rappeler au gouvernement l’importance de cette problématique : « Ce n’est pas un poisson d’avril! Au Québec, une personne sur dix ne couvre pas ses besoins de base. Et il est temps que le gouvernement prenne ce problème au sérieux. »

Durant la journée du 1er avril, et ce, partout au Québec, des dizaines d’actions de visibilité sont déployées par des organismes du milieu. Dans Lanaudière, le Collectif anti-pauvreté de Lanaudière a donné la parole à des personnes qui peinent à couvrir leurs besoins de base. Cinq d’entre elles ont accepté de témoigner dans une vidéo intitulée « 1 personne sur 10 ». Celle-ci est accessible via la page Facebook du CAP-L.

« Nous souhaitons qu’elle soit abondamment partagée par les citoyens de notre région, comme de partout au Québec, puisque les réalités qui y sont évoquées dépassent largement les frontières lanaudoises, explique Johanne St-Denis, coordonnatrice d’Action Populaire des Moulins. Nous espérons aussi que les élus de notre région feront l’exercice de la visionner afin de prendre la juste mesure de ce que ça peut représenter de ne pas pouvoir couvrir ses besoins de base. »

« Nous trouvions important de participer à cette action de visibilité du Collectif pour un Québec sans pauvreté, car le budget déposé le 22 mars par le gouvernement du Québec nous a confirmé qu’il ne comprend rien à la réalité des personnes en situation de pauvreté », indique Éliane Morin, co-coordonnatrice d’Action DIGNITÉ Lanaudière, responsable du volet défense des droits.

La porte-parole du Collectif pour un Québec sans pauvreté, Virginie Larivière, dénonce elle aussi le dernier budget du Québec. «Nous avions pourtant suggéré au gouvernement plusieurs mesures structurantes qui pourraient faire une différence dans la vie des personnes en situation de pauvreté. Il est tout simplement indécent que 800 000 personnes, en moyenne, doivent régulièrement couper dans ce qui est pourtant considéré comme essentiel, s’insurge Mme Larivière avant de proclamer. Nous continuerons de nous mobiliser, partout au Québec, pour faire entendre la voix des personnes en situation de pauvreté. »

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média