Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

24 février 2022

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Yves Perron mobilise les municipalités et les citoyens riverains

Obtention d’un programme de protection des berges

Perron Yves

©archives - L'Action

Le député Yves Perron.

Le député de Berthier-Maskinongé, Yves Perron, lance un appel à la solidarité afin de presser le gouvernement fédéral d’établir un programme de protection des rives. Il invite toutes les municipalités et les citoyennes et citoyens de sa circonscription à signer avant le 10 mars la pétition e-3748 (https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-3748).

Il pose ce geste après une visioconférence qu’il a tenu récemment avec des maires des municipalités riveraines de son comté afin de discuter de la problématique de l’érosion des berges et d’échanger au sujet des pistes de solutions dans le but de faire pression sur Ottawa.

Approche rassembleuse

Outre la pétition qu’il parraine, M. Perron souhaite notamment s’inspirer de l’expérience d’accompagnement aux citoyens aux prises avec la même problématique empruntée par son collègue Xavier Barsalou Duval, député bloquiste de Pierre-Boucher/Les Patriotes/Verchères.

Il était invité à la visioconférence. «Depuis 2015, Xavier travaille le dossier avec ses citoyens, également victimes d’érosion des berges. Il y a trop longtemps que nos citoyens sont pris avec ce grave problème qui, chaque année, prend de l’ampleur. Abandonnés et ignorés, il est grand temps qu’ils soient entendus par Ottawa», a dénoncé M. Perron.

L’approche rassembleuse a été bien accueillie par le groupe de maires et la rencontre fut l’occasion pour eux d’échanger sur diverses méthodes et stratégies à adopter pour rejoindre, sensibiliser et inviter les citoyens à participer à la démarche. À l’instar des démarches entreprises par M. Barsalou Duval et ses citoyens, les gens de Berthier-Maskinongé vont cheminer à travers différentes étapes afin de mettre de la pression sur le gouvernement.

Ils peuvent signer la pétition. «Il faut absolument que les gens signent cette récente pétition. Elle est en ligne jusqu’au 10 mars. Il s’agit de la deuxième que je parraine et les gens doivent savoir que la première est tombée avant de pouvoir être déposée en Chambre en raison du déclenchement des dernières élections. Les signatures ne comptent plus. Il faut donc retourner sur le site de la Chambre des Communes afin de signer la présente pétition, nommée e-3748», insiste M. Perron.

Parallèlement, afin d’augmenter le poids de la cause lors du dépôt de la pétition en Chambre, il demande aux municipalités de voter une résolution d’appui.

Lorsqu’on évoque la possibilité d’un recours collectif dans Berthier-Maskinongé, le député déclare: «S’il faut s’y rendre, on s’y rendra. D’ici là, la mobilisation citoyenne et le travail d’équipe sont essentiels. C’est ensemble qu’on va être forts pour obtenir ce qu’on veut.»

Rappelons que la Cour supérieure du Québec a autorisé en août dernier une action collective de 50 millions $ visant à faire déclarer que le gouvernement fédéral a l’obligation de protéger les terrains riverains du fleuve Saint-Laurent dans les municipalités de Varennes, Verchères et Contrecoeur contre l’érosion causée par les vagues des bateaux circulant dans le chenal du fleuve Saint-Laurent. (PB)

Où passerez-vous vos vacances?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média