Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

16 février 2022

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

Une fermeture annoncée pour la quincaillerie du BMR de Joliette

« Le magasin était déficitaire depuis plusieurs années »

Fermeture quincaillerie

©Jason Joly - L'Action

En raison de problèmes financiers, Novago Coopérative a décidé de fermer les portes du BMR de Joliette.

Novago Coopérative annonce une réorganisation de ses activités de quincaillerie dans Lanaudière. Ses opérations de détail seront dorénavant concentrées aux BMR de L’Assomption, de Saint-Lin-Laurentides et de Saint-Barthélemy, occasionnant la fermeture définitive du magasin de Joliette.

« Il est impératif de comprendre les motifs financiers et structurels derrière cette décision. Le magasin était déficitaire depuis plusieurs années, malgré nos efforts de redressement. Les membres et les employés étaient d’ailleurs avisés de la situation précaire du magasin », a expliqué le directeur général de La Coop Novago, Dany Côté.  

Cette fermeture s’inscrit dans le plan de restructuration majeur du secteur, amorcé en 2019. Le groupe rappelle que les clients trouveront dans les autres BMR de Novago Coopérative la même gamme de produits et services qu’à Joliette. Ils pourront profiter du service « cliquez et ramassez », permettant de magasiner en ligne et de récupérer leurs achats facilement en magasin. Un nouveau service de livraison de quincaillerie agricole à la ferme est également disponible pour les membres de la région. 

Une grève qui perdure 

Cette fermeture a entraîné le renvoi de cinq employés de la quincaillerie et deux autres travaillant dans l’entrepôt. Rappelons toutefois que les employés de l’établissement se retrouvent en grève illimitée depuis le 30 septembre 2021 pour s’opposer à d’importants reculs, entre autres au niveau de leurs conditions de travail, de leur régime de retraite, de leurs vacances et de leurs congés de maladie. 

La présidente du Syndicat des travailleuses et travailleurs de la Coop Lanaudière CSN, Nicole Lambert, estime que les demandes de Novago sont inacceptables considérant que les prix des produits vendus en magasin ont connu une hausse importante due à l’augmentation de la consommation par la population. « Il y a un mois, le directeur général, Dany Côté, disait que le secteur de détail faisait de l’argent depuis deux ans à cause de la pandémie. Il l’a dit lui-même que Novago fait de l’argent! », déclare-t-elle. 

Durant la journée du 17 février 2021, les syndiqués se sont réunis devant le BMR de Joliette pour dénoncer la situation. Rencontrés par l’Action, plusieurs d’entre eux ont révélé avoir été surpris de cette fermeture, affirmant eux aussi que le secteur était très prospère financièrement. « Dire qu’ils ferment le magasin parce qu’ils sont en déficit, c’est inconcevable. Depuis la pandémie, leur chiffre d’affaires a doublé », mentionne Caroline Coutu, qui travaille aussi dans le secteur de la vente de détail et qui était venue appuyer ses confrères. 

La fermeture a également secoué Nancy Fleury, qui fait partie des employés de la quincaillerie ayant été renvoyés. Celle-ci est non seulement en colère de cette décision, mais elle est particulièrement choquée de la façon dont la coopérative a averti ses employés. « Je trouve ça très décevant surtout que la quincaillerie était rentable. On n’a jamais été mis au courant que ça allait fermer. En plus, on a été averti par courriel, alors je trouve ça lâche de leur part », reconnait-elle. 

Où passerez-vous vos vacances?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média