Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Économique

Retour

24 janvier 2022

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Une légère hausse des taxes prévue à Saint-Charles-Borromée

Budget 2022

Hotel de ville

©archives - L'Action

Saint-Charles-Borromée annonce un budget de 21,1 M$ pour l’année 2022.

C’est lors d’une séance tenue à huis clos que la Ville de Saint-Charles-Borromée a adopté son budget pour l’année financière 2022. Ainsi, le 20 décembre 2021, la Ville a annoncé un budget de 21,1 M$, soit une augmentation de 1,1 M$ comparativement à l’année précédente. Les Charlois verront cependant une légère hausse de la taxe de base tout comme celle de la taxe spéciale.

Ajustement de la taxation

La taxe de base connaitra une hausse de 0,01 $ du 100 $ d’évaluation (passant de 0,583 $ à 0,593 $). Ainsi, la charge fiscale pour la maison moyenne unifamiliale (actuellement d’une valeur de 247 900 $) augmente de 67 $ pour l’année 2022, ce qui représente un montant de 1,29 $ par semaine.

Quant à la taxe spéciale, elle grimpera de 0,015 $ du 100 $ d’évaluation (0,105 $ à 0,12 $). La Ville voulait se donner les moyens pour mettre en marche son projet municipal présenté dans son plan stratégique 2021-2030, Ensemble vers un demain enviable.

L’ajustement de la taxe spéciale est affecté au remboursement du financement par emprunt des investissements en ce qui a trait aux jeux d’eau, à la patinoire réfrigérée et au chalet du parc Casavant-Desrochers, à la bonification du réseau cyclable, aux trottoirs et traverses piétonnes sur Lorenzo-Gauthier, au carrefour giratoire du rang Double et à l’acquisition de dispositifs de sécurité routière.

De plus, en vue des futurs investissements à prévoir au cours de ce plan stratégique, le conseil municipal compte adopter durant le premier semestre une Politique de gestion de la dette. Celle-ci servira de guide dans la prise de décision en matière d’endettement.

Le maire de Saint-Charles-Borromée, Robert Bibeau, souligne que plusieurs facteurs en lien avec la pandémie ont obligé l’administration municipale à gérer rigoureusement son budget afin de garder le compte de taxes à un niveau le plus bas possible. « Pour 2022, le contexte exigeait un pilotage financier réactif. La plupart de nos dépenses sont incompressibles : nous ne pouvons couper dans le déneigement, la collecte des ordures ou la distribution de l’eau potable. Ce budget 2022 met à nouveau l’accent sur la qualité de vie des citoyens dans le respect de leur capacité de payer », explique-t-il.

Dépenses et tarifs

Au niveau des dépenses, le budget de 2022 prévoit allouer 2 469 900 $ pour l’administration générale, 4 809 900 $ pour la sécurité publique, 2 700 700 $ pour le transport, 2 875 000 $ pour l’hygiène du milieu, 20 000 $ pour la santé et le bien-être, 867 600 $ pour l’aménagement, l’urbanisme et le développement et 3 727 900 $ pour les loisirs et la culture.

Les principales variations des dépenses se situent au niveau de la quote-part avec la Sûreté du Québec, qui augmente à tout près de 96 000 $, et de la quote-part de la MRC qui hausse de 84 000$. « Nos marges de manœuvre sont plus faibles, mais notre rigueur reste aussi forte. On a fait le choix de l’équilibre entre volonté d’accélérer et budget réaliste. On assume notre développement, on maintient notre dynamisme des dernières années, mais on prépare aussi l’avenir », précise M. Bibeau.

Les tarifs resteront stables en 2022 pour les services de l’aqueduc et de l’égout. Seule la tarification des matières résiduelles, dont le mandat de gestion est délégué à la MRC de Joliette, est majorée de 5 $ par unité de logement.

Les résolutions de 2022

Le programme triennal des immobilisations (PTI) prévoit des projets totalisant 2,5 M$ pour 2022. La Ville souhaite améliorer le réseau cyclable et pédestre avec la création d’un sentier polyvalent reliant le Chemin du golf Est et la rue Roméo-Gaudreault. De plus, elle veut mettre à niveau ses nombreux parcs, moderniser la piste de BMX, créer un circuit fatbike à Bois-Brûlé, optimiser son réseau informatique et remplacer l’un de ses véhicules incendie.

Pour les trois prochaines années, le PTI cumule des investissements de 29,6 M$ pour des investissements dans le réseau routier, dans l’eau potable et dans l’agrandissement de bâtiments municipaux, mais la réalisation de ces projets demeure conditionnelle à l’octroi de subventions.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média