Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

12 janvier 2022

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

La mairesse assure que Saint-Alphonse-Rodriguez veut être un bon partenaire

Sentier quad

quadistes

©Photo gracieuseté - L'Action

La Municipalité de Saint-Alphonse-Rodriguez souhaite répondre aux besoins des quadistes mais aussi des citoyens des quartiers résidentiels.

Une pétition, qui a été mise en ligne sur la plateforme change.org, demande à la mairesse de Saint-Alphonse-Rodriguez, Isabelle Perreault, de rouvrir un sentier quad qui a été fermé en décembre dernier. Ce dernier était accessible à l’année et permettait à ceux qui pratiquent ce loisir d’avoir accès au village et à deux débarcadères.

La pétition, signée virtuellement par plus de 5000 personnes, mentionne que des citoyens mécontents du bruit excessif et de la présence des quadistes dans le secteur auraient fait pression sur les élus afin de faire fermer le sentier. Les signataires réfutent les allégations de bruit excessif et croient qu’il est temps de mettre fin à cette idée populaire qui leur cause du tort ainsi que des pertes de droits de passage.

« En réplique aux fausses allégations de bruit « excessif », des quadistes de Lanaudière ont mis en ligne sur Facebook des preuves vidéo démontrant clairement que nos véhicules quads (tout comme les motos ou les scooters) n’émettent aucunement un bruit dit « excessif » et le ronronnement de nos véhicules quads n’excède pas la limite permise de 100 décibels exigés par le code de la sécurité routière », mentionne le document.

La pétition fait état du fait que Saint-Alphonse-Rodriguez perd, avec la fermeture de ce sentier, une clientèle régulière pour ses commerces en pleine pandémie. « Les quadistes et citoyens du village même de Saint-Alphonse qui sont membres du Club Quad Matawinie et qui avaient l’habitude de rejoindre directement le sentier en partant de leur résidence ne pourront plus le faire », peut-on aussi lire.

Un stationnement débarcadère alternatif a été aménagé, mais les quadistes dénoncent le fait que ce dernier soit trop petit et peu sécuritaire.

Un projet de nouveau sentier est prévu, toutefois, ce dernier serait en attente de permis et de financement. « Présentement, la fermeture du sentier quad à Saint-Alphonse-Rodriguez cause un préjudice à tous les quadistes de la région de Lanaudière et à des commerçants locaux qui profitaient du tourisme en quad. De plus, aucun événement grave impliquant un quadiste n’est arrivé dans la municipalité et il n’y avait aucune urgence d’agir d’une manière aussi subite de la part de la municipalité en procédant à la fermeture de ce magnifique sentier reconnu et des plus fréquentés par les quadistes du grand Lanaudière. »

La pétition demande donc la réouverture immédiate du sentier en attendant la réalisation du nouveau projet.

Recherche d’harmonie

En entrevue avec L’Action, la mairesse Isabelle Perreault explique qu’en juin 2016, le Club Quad Matawinie a obtenu une autorisation temporaire de six mois pour circuler sur 4 kilomètres linéaires sur deux tronçons de route municipale. « C’est ce droit de passage temporaire qui a été renouvelé depuis. »

La mairesse souligne qu’à partir de 2019, plusieurs dizaines de propriétaires ont commencé à se mobiliser afin de réclamer une solution permanente à l’extérieur de leur quartier.

Elle laisse savoir que depuis octobre 2020, devant l’absence de solution à court ou moyen terme, ce sont 74 propriétaires et résidents sur les rues Des monts et Pont rouge et le 4e Rang qui ont signé une pétition, et qui ont même proposé des alternatives pour un sentier hors zone résidentielle, en plus de rencontrer deux fois le Club Quad Matawinie. « Les discussions ont été très constructives. »

Le 20 octobre 2020, le conseil municipal de Saint-Alphonse-Rodriguez a adopté une résolution afin de maintenir l’autorisation temporaire de circulation des VTT pour l’hiver 2020-2021, mais en spécifiant que cette autorisation temporaire prendrait fin le 30 mars 2021. « D’ici là, le club devait trouver une solution et la mettre en œuvre au printemps 2021. »

Quelques scénarios ont été soumis, mais aucun ne semblait viable. « La Municipalité a même mandaté et payé un ingénieur forestier afin de produire un tracé réalisable sur le terrain, financièrement et acceptable socialement, de plus, notre administration municipale a décidé – après une rencontre entre le Club Quad Matawinie et les citoyens du secteur – de prolonger une nouvelle fois le délai…»

Des pourparlers auraient été entamés avec des propriétaires terriens et Mme Perreault mentionne que le Club Quad Matawinie devait s’entendre avec le club de motoneige local pour partager certains tronçons de ses sentiers pour l’hiver 2021-2022. La mairesse aurait toutefois appris le 4 octobre dernier qu’aucun contact en ce sens n’avait encore été établi.

« J’ai donc envoyé un courriel demandant des nouvelles au Club Quad Matawinie et rappelant qu’au plus tard le 14 décembre 2021 – dernière réunion du conseil municipal de l’année – l’autorisation de circuler sur la rue Des monts et le 4e rang serait levée. »

N’ayant eu aucune nouvelle concernant le sentier d’hiver 2021-2022, le 14 décembre, le conseil a voté une résolution mettant fin à l’autorisation temporaire de circuler sur la rue Des monts et le 4e Rang, et voté une résolution mandatant l’ingénieur forestier pour préparer le dépôt d’une demande de subvention en janvier 2022 pour le Club Quad Matawinie et l’aménagement – par la municipalité – d’un débarcadère temporaire pour les quads au nord du 4e Rang, près du sentier fédéré.

Maintenant préfète de la MRC de Matawinie, Isabelle Perreault a aussi informé les dirigeants du club que la Table des préfets de Lanaudière organisera une « Table de concertation VHR » en 2022.  Cette dernière visera à trouver des solutions aux enjeux des terres privées et du financement des clubs.

« Le sentier qui était autorisé depuis 2016 était une situation temporaire qui a perduré cinq ans et demi. La solution est d’établir un sentier permanent en forêt sur des terres privées. La Municipalité est engagée et peut être un super bon partenaire, notre objectif n’est pas la confrontation, mais de conserver l’harmonie entre le secteur résidentiel et les loisirs. »

Mme Perreault précise qu’il n’y a pas de terres publiques à Saint-Alphonse-Rodriguez qui favoriseraient l’évitement des quartiers résidentiels pour les motoneiges et les quads et qu’il faut donc s’en tenir à des ententes réalisées avec des propriétaires privés.

Quels petits fruits aimez-vous aller cueillir vous-mêmes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

8 juillet 2022

Pierre Loubier

Bravo à la mairesse et aux élus qui ont eu le courage de se lever devant l’engeance que sont les vtt pour les citoyens de leur municipalité. En espérant que d’autres municipalités suivront dans leurs traces.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média