Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

16 décembre 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Yves Perron parraine une nouvelle pétition pour la protection des berges du fleuve

Phénomène d’érosion

protection des berges

©gracieuseté - L'Action

La protection des berges est primordiale.

La protection des berges du fleuve Saint-Laurent demeure un sujet préoccupant pour le député Yves Perron. Il parraine une nouvelle pétition en ce sens. Il souhaite faire pression auprès du gouvernement du Canada pour l’obtention d’un programme de protection des berges, programme auquel ce dernier a mis fin il y a près de 22 ans.

Venant tout juste d’être mise en ligne, cette pétition, qui porte le nom de e-3748, remplace celle qui est tombée à l’arrêt en raison du déclenchement des élections fédérales.

Érosion

«Nos citoyens riverains sont aux prises depuis trop longtemps avec le phénomène d’érosion des berges. Plusieurs résidents de municipalités de Berthier-Maskinongé sont concernés. Pensons, entre autres, à celles de Lanoraie, de Saint-Ignace-de-Loyola et même au secteur de Pointe-du-Lac à Trois-Rivières», affirme M. Perron.

Il a rencontré plusieurs citoyens l’été dernier. Ils ont de nouveau dénoncé l’inaction du gouvernement dans ce dossier.

«Depuis 1997, les rives se dégradent sous l’effet de l’érosion et des infrastructures inadéquates. Elles se détériorent avec le temps et par le manque d’entretien du gouvernement. Ce sont des berges que le gouvernement a lui-même érigées. Il doit prendre ses responsabilités et apporter des mesures adéquates pour contrer l’érosion et assurer un environnement sécuritaire à tous», déclare-t-il.

Ancien conseiller municipal à Saint-Ignace-de-Loyola, Roy Grégoire est le citoyen qui a lancé la pétition e-3748. Il somme le gouvernement d’agir afin de sécuriser sa propriété et celles de ses voisins.

«Avec l’augmentation du tonnage des bateaux et le manque d’entretien, on voit que le phénomène prend des proportions de plus en plus inquiétantes pour notre sécurité, pour nos propriétés et nos infrastructures municipales. Il y a longtemps qu’on fait des pressions et on n’était pas entendu. Je souhaite que ma pétition puisse faire avancer enfin les choses», mentionne M. Grégoire.

M.Perron souhaite la création d’une mobilisation citoyenne en collaboration avec les municipalités. Il rappelle que le nombre de signataires est important afin de faire pression sur le gouvernement. «La pétition est ouverte à tous, citoyens de la circonscription ou non. Pour la sécurité de notre environnement et des résidents riverains de tout le Québec, signez cette pétition. Parlez-en durant les Fêtes, partagez-la sur vos réseaux. Les choses doivent bouger et il est primordial que les gens ayant signé la précédente pétition le fassent de nouveau. On ne se laissera pas arrêter par une élection inutile», insiste-t-il.

La pétition e-3748 sera en ligne jusqu’au 10 mars 2022. Pour la signer, il faut se rendre à https://petitions.noscommunes.ca/fr/Petition/Details?Petition=e-3748. (PB)

Quels petits fruits aimez-vous aller cueillir vous-mêmes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média