Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

19 novembre 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Des retrouvailles qui étaient attendues de toutes parts

Salon des métiers d’art de Lanaudière

Salon des métiers d'art

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le Salon des métiers d’art de Lanaudière est offert en formule hybride.

C’est le 19 novembre, sur le coup de 10 h, que le 22e Salon des métiers d’art de Lanaudière a ouvert ses portes au Centre André Hénault de Saint-Charles-Borromée. Un retour en présentiel fort attendu tant du côté des exposants que du public. « Les gens sont contents de revenir, mais nous on l’est encore plus », a déclaré l’artisane Louise Lauzon en entretien avec L’Action.

Cette dernière, qui est à la tête de la Chèvrerie Le Grand Flodden en compagnie de son conjoint Ivan Steenhout, participe au Salon des métiers d’art depuis ses débuts. Ils y proposent des créations faites à partir de la toison de chèvres angoras. « C’est un excellent salon avec des clients qui reviennent chaque année et une bonne organisation. »

Louise Lauzon était très heureuse de ces retrouvailles après une année et demie de pause en raison de la pandémie. « Ce fut très difficile pour les artisans, on n’avait pas d’aide et personne ne parlait de nous. On a été les oubliés du système, plusieurs ont dû mettre fin à leurs activités. Nous, c’est la vente en ligne qui nous a sauvés. »

Louise Lauzon constate avec bonheur que l’engouement pour des produits uniques et faits localement est de plus en plus présent.

De son côté, Johanne Champigny, de La Bête, créations d’apparat, en est à une première présence au salon. Elle propose des pièces uniques et originales faites à partir de cuir et de matériaux recyclés, telles que montres, bracelets ou colliers.

« Je suis vraiment contente! C’est un beau salon et de qualité. Les visiteurs ont le goût d’avoir des nouveautés et de la diversité. »

Au cours des derniers mois, l’artisane s’est consacrée à ses créations et elle a aussi dû reprendre son ancien travail de bureau pendant la pandémie. Elle explique qu’il est difficile de vendre ses pièces en ligne puisque les clients doivent vraiment les essayer. Elle se réjouit de la reprise des salons en présentiel. « Les gens ont envie d’avoir des produits faits main. »

Parmi la trentaine d’artisans sur place, les visiteurs auront le plaisir de retrouver Cédrick Gagnon, de Notre-Dame-de-Lourdes. Ce jeune artisan âgé de 13 ans, qui participe au salon pour une seconde fois, propose des créations faites à partir de bois recyclé, dont des ornements et des sapins.

Nouveauté cette année, il dévoile aussi ses cadres de bois avec des pinces ou du string art (art des ficelles). Cela fait quelques années qu’il songeait à se lancer dans ce créneau et il souhaite proposer des œuvres qui s’adressent à une clientèle plus jeune, que l’on voit moins souvent dans les salons de métiers d’art, avec des thèmes comme la musique où les jeux vidéo.

Un mode hybride

Nouveauté cette année, le Salon des métiers d’art de Lanaudière est offert en version hybride. Ceux qui le souhaitent pourront fureter sur la toute nouvelle galerie virtuelle. Tous les visiteurs pourront aussi participer au tirage de pièces uniques en réalisant un selfie au salon avec les Elfes magiques de Johanne Maillot et en publiant la photo sur Facebook.

Au Centre André Hénault, les visiteurs pourront découvrir les créations d’une trentaine d’artisans de Lanaudière et des environs.

Marie-Élène Corbeil, architecte de l’événement, souligne que le comité organisateur a été téméraire et a tout planifié comme si le salon allait se tenir en présentiel, et ce, depuis avril dernier. Leur audace aura été récompensée puisque les règles sanitaires ont permis que ce soit le cas. « On recevait des appels, les gens avaient hâte, on est dans les premiers à avoir lieu et tout le monde est heureux. »

Le salon des métiers d’art aura lieu jusqu’à 20 h le vendredi 19 novembre, de 10 h à 17 h le samedi 20 novembre et de 10 h à 17 h le dimanche 21 novembre, au Centre André Hénault à Saint-Charles-Borromée. Pour découvrir la galerie virtuelle : www.cmal.qc.ca.

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Louise Lauzon de la Chèvrerie Le Grand Flodden.

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Johanne Champigny de La Bête, créations d’apparat.

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Cédrick Gagnon, âgé de 13 ans, est un jeune artisan originaire de Notre-Dame-de-Lourdes.

©Photo Élise Brouillette - L'Action

Le Salon des métiers d’art de Lanaudière est de retour en présentiel.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média