Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

30 septembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

La consultation pour le renouvellement de la convention collective est suspendue

Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux

2620apts

©Courtoisie

Les membres de l’APTS critiquent le gouvernement d’avoir offert des hausses salariales aux infirmières ainsi qu’aux médecins sans inclure les autres travailleurs de la santé et des services sociaux.

En attendant une rencontre d’urgence avec le premier ministre, François Legault, et la présidente du conseil du Trésor, Sonia LeBel, l’Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS) suspend son processus de consultation de ses membres pour le renouvellement de la convention collective.

« Nous avons demandé cette rencontre de la dernière chance pour trouver une voie de passage afin que l’ensemble des membres de l’APTS puissent obtenir les conditions de travail nécessaires à leur attraction et à leur rétention dans le réseau public. Le Secrétariat du Conseil du trésor nous a répété à plusieurs reprises à la table de négociation qu’il ne pouvait nous offrir plus, qu’il avait atteint sa limite. Avec l’annonce pour les infirmières, on constate en effet que le gouvernement a de la marge de manœuvre pour améliorer l’attraction et la rétention de la main-d’œuvre dans le secteur public. Nous avons par conséquent demandé au gouvernement de revoir son offre afin de prouver sa bonne foi et d’attaquer le problème à la source », annonce Kevin Newbury, président de l’APTS du CISSS Lanaudière, Gabrielle Lessard, présidente de l’APTS du CHSLD de la Côte Boisée et Martin Lavigne, président de l’APTS des laboratoires lanaudois.

Selon l’APTS, les mesures annoncées ne visent qu’une catégorie d’emploi et n’auront aucun effet pour diminuer la surcharge de travail dans les laboratoires, dans les salles d’imagerie médicale et de médecine nucléaire, dans les centres jeunesse, dans les services à domicile, en santé mentale et dans les autres secteurs névralgiques où les listes d’attente s’allongent constamment. L’annonce a suscité la colère et l’indignation des 60 000 membres que l’APTS représente, dont plus de 3000 dans Lanaudière.

« Le gouvernement Legault manque à nouveau de respect à des milliers de travailleurs et de travailleuses du réseau de la santé et des services sociaux. En les excluant sciemment des mesures d’attraction et de rétention dont ces personnes ont aussi besoin, il vient ni plus ni moins de leur indiquer la porte vers le privé. Au final, c’est la population qui paiera la note pour ce manque gouvernemental de vision et de cohérence », concluent les présidences lanaudoises.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média