Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Communauté

Retour

15 septembre 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Un nouveau complexe pour répondre à des besoins criants

Fondation Richelieu

Nouveau bâtiment

©Jason Joly - L'Action

Les contributions de Joël Landry de la Caisse Desjardins et du maire de Joliette Alain Beaudry contribueront à financer une partie du complexe dont la construction coûtera deux millions de dollars au total

Lors d’une conférence de presse tenue le 14 septembre à l’Édifice Richelieu Michel-B.-Comtois, la Fondation Richelieu a officialisé la construction prochaine d’un nouveau bâtiment adjacent à l’édifice. Le bâtiment de deux étages mesurera 11 000 pieds carrés et offrira plus de place pour deux organismes, soit la Manne Quotidienne et Hébergement d’urgence Lanaudière.

Agrandissement de la Manne Quotidienne

Une partie de la bâtisse sera consacrée à une aire de réfrigération et de congélation pour la Manne Quotidienne/Accueil Michel-B.-Comtois ainsi qu’à un service de réception et de tri des denrées. Le déplacement des services de réception et de distribution des denrées dans le nouveau complexe permettra d’avoir un espace plus grand pour l’aire de distribution des sacs alimentaires dans le premier édifice dont le nombre s’élève à près de 15 000 par année selon ce que rapporte la Fondation Richelieu.

Pour Charles Chénier, directeur général de la Manne Quotidienne, le besoin se faisait sentir même avant la pandémie. La demande d’aide alimentaire étant en forte augmentation, l’organisme avait peine à trouver de l’espace pour l’entreposage de ses denrées alimentaires.

« Il nous faut plus d’espace pour plus d’approvisionnement. Il y a des périodes fluctuantes qui dépendent surtout en ce moment du transport des produits », explique M. Chénier. Ainsi, avec les espaces de réfrigération et de conservation, la Manne pourra recueillir plus de produits, ce qui permettra de distribuer aussi plus de sacs alimentaires : « Ça permettra de doubler le nombre de bénéficiaires qui viendront chercher leurs produits sans former de file d’attente. »

M. Chénier indique aussi que l’espace pourrait permettre à d’autres comptoirs alimentaires d’avoir accès à plus de produits ou encore de venir entreposer leurs propres denrées dans le nouveau complexe.

Le centre d’hébergement déménage

La seconde partie, soit 60 % du complexe, sera consacrée à l’accueil du centre Hébergement d’urgence Lanaudière qui, selon les propos de la Fondation, « est de plus en plus à l’étroit dans sa maison en ville ». Trente-deux places seront offertes aux usagers tout comme une salle à manger, un salon, des bureaux administratifs et une halte-chaleur où des personnes pourront s’abriter du froid. Des dortoirs accueilleront des résidents pour 4 ou 5 nuits. Pour ce qui est du service d’hébergement, il permettra à des bénéficiaires de profiter de la chambre pour une période pouvant aller jusqu’à trois mois.

Ann Soucy, présidente d’Hébergement d’urgence Lanaudière, souligne qu’un plus grand nombre de places permettra d’apporter un meilleur soutien aux visiteurs du centre. « Ces nouvelles places d’hébergement vont permettre aux bénéficiaires de rencontrer des intervenants qui pourront les aider », déclare-t-elle.

Nouveau complexe

©Photo gracieuseté - Christian Rouleau - L'Action

Près d’une vingtaine de personnes ont assisté à l’annonce de la construction du complexe sur la rue Hélène Boullé.

Deux partenaires majeurs

La construction de ce nouveau bâtiment coûtera environ deux millions de dollars. De nombreux donateurs et partenaires ont aidé la Fondation pour ce projet, mais deux importantes contributions proviennent de la Ville de Joliette et de la caisse Desjardins de Joliette. Le maire Alain Beaudry, qui était présent durant la conférence, déclare l’urgence d’agir en lien avec l’itinérance : « L’itinérance et l’insécurité alimentaire ont pris d’importantes proportions. Il importe d’agir maintenant pour contribuer à la santé et à la sécurité des personnes aux prises avec ces difficultés. » M. Beaudry ajoute que ce projet communautaire a été « accueilli favorablement » par la Ville et se dit fier de verser une aide financière de 100 000$ sur 5 ans.

Joël Landry, directeur général de la Caisse Desjardins de Joliette et du centre de Lanaudière, se dit heureux d’être « porteur de bonnes nouvelles ». M. Landry constate le même résultat que le maire de Joliette en lien avec les problèmes alimentaires et d’itinérance. Il apprécie le fait que le complexe soit « un projet empreint de coopération ».

Il explique qu’à la base, le montant accordé pour le projet était plus bas. Toutefois, M. Landry et ses administrateurs ont décidé d’apporter ce projet plus loin. « C’est tellement un projet porteur et qui répond à un besoin criant, qu’on va être une caisse qui va propulser ce dossier aux instances du Fond Grand Mouvement. » En accord avec la Caisse, le Fond a accepté d’instaurer 250 000$, permettant à la Caisse de donner au total 450 000$ pour financer le projet.

Jean-Paul Perreault, le président de la Fondation Richelieu, a révélé que la construction du complexe commencera dans les prochains jours et sera terminée en mars 2022.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média