Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

29 août 2021

Jason Joly - jjoly@lexismedia.ca

Des associations s’inquiètent pour les bassins versants

Les lacs Mondor et Noir

Beaulieu-sur-lac

©Photo gracieuseté - L'Action

Les membres de l’APLM et de l’APELNRN dénoncent un manque de transparence et de communication à propos du projet Beaulieu-sur-lac.

L’Association de protection du lac Mondor (APLM) et l’Association pour la protection de l’environnement du lac Noir et de la rivière Noire (APELNRN) lancent un cri d’alarme sur les impacts environnementaux d’un vaste développement immobilier. Selon elles, le projet menacerait les derniers milieux encore intacts autour des lacs Mondor et Noir dans les municipalités de Saint-Jean-de-Matha et de Saint-Damien.

 

« Une étude effectuée par des biologistes en 2013 au lac Mondor a démontré que le secteur abritait de nombreuses zones humides et un réseau complexe de cours d’eau dont dépendent plusieurs espèces rares et menacées. À cela, il faut ajouter la fragilité de ce petit lac situé en amont des cours d’eau de la région », rappelle Michel Milot, président de l’APLM.

Selon ce qu’ont remarqué les membres des associations, le promoteur indique sur son site web offrir des accès privilégiés au Lac Noir et au Lac Mondor. Celui-ci aurait fait l’acquisition d’un terrain situé en zone humide en bordure du lac Noir afin d’y aménager un droit de passage qu’il offrira aux propriétaires du développement immobilier. Les représentants des deux associations de citoyens du lac Noir craignent une surabondance de bateaux sur le lac en zone littorale de ce droit de passage.

Les membres rapportent aussi que, alors qu’aucun certificat d’autorisation n’a encore été émis pour ce projet par le ministère de l’Environnement, des travaux sont déjà en cours, notamment des aménagements dans la bande riveraine du lac Noir. « Le ministère de l’Environnement est déjà intervenu auprès du promoteur fautif!, clame Michel Milot. Nous demandons de la transparence sur les démarches en cours, une communication claire et constante de la part du promoteur et de la municipalité de Saint-Damien ainsi que des processus démocratiques permettant d’entendre la voix de tous les citoyens préoccupés. »

Une séance d’information est prévue le mercredi 8 septembre prochain à 19 h au Centre culturel de Saint-Jean-de-Matha. Les citoyens intéressés doivent préalablement s’inscrire avant le 3 septembre à info@matha.ca pour y être admis.

Commentaires

12 septembre 2021

Joanne Déziel

J ai manqué la séance d information du 8 sept. Quelle est la suite? Je suis solidaire des associations de protection environnementales.Merci.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média