Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

02 juillet 2021

Pierre Bellemare - pbellemare@lexismedia.ca

Le Bloc Québécois propose quatre outils pour maximiser la filière forestière

La relance des régions et du Québec carbure à l’énergie verte des forêts

Perron Yves

©gracieuseté - L'Action

Le député Yve Perron.

Yves-François Blanchet (chef du Bloc Québécois) et Yves Perron (député Bloquiste de Berthier-Maskinongé) unissent leur voix à celles des représentants de l’industrie forestière régionale, ainsi qu’à celles de huit autres régions forestières du Québec, pour inciter Ottawa à cesser de soutenir les énergies fossiles polluantes.

Du même coup, ils demandent que le gouvernement canadien entreprenne dès maintenant un changement de cap majeur à la faveur des énergies bioforestières à faible émission de gaz à effet de serre (GES).

Quatre éléments

Pour réaliser ce qu’il qualifie de nécessaire transition, le Bloc Québécois met de l’avant quatre éléments visant à maximiser la filière forestière.

MM. Blanchet et Perron estiment qu’au moment où la réduction des GES est un enjeu qui ne peut plus être ignoré, les biocarburants et autres produits innovants issus de la recherche et de la transformation du bois constituent une voie extrêmement porteuse pour la relance économique du Québec.

«Il y a plusieurs décennies, le Québec a emprunté le virage de l’énergie propre, devenant un chef de file mondial de la production d’hydroélectricité. Aujourd’hui, l’échéance climatique force l’abandon des énergies fossiles au profit de carburants et produits innovants, à faibles émissions de GES. Forestier de par nature, l’État québécois foule les pistes novatrices de la transformation des rebuts de bois depuis plusieurs années», fait valoir M. Blanchet.

Il évalue qu’il s’agit d’un secteur de pointe sur lequel les régions peuvent arrimer leur développement économique.

«Il est plus qu’urgent que les gouvernements investissent intelligemment dans les ressources renouvelables à notre disposition. Le Québec dispose d’une grande richesse forestière, une ressource verte et renouvelable. Il n’est pas question de couper plus de forêts mais bien de mieux valoriser la matière qui est déjà extraite. Cette magnifique ressource nous permet à la fois de limiter les GES et de stimuler l’économie de nos régions. Soyons visionnaires puis développons la deuxième et troisième transformation pour un Québec vert et prospère», a déclaré M. Perron.

Mettre en œuvre une politique d’approvisionnement public qui favorise l’utilisation des produits du bois et accroitre les budgets de recherche fondamentale et le développement d’une chaine de valeur pour la deuxième et troisième transformation des ressources forestières sont deux des propositions du BQ.

Profiter de l’arrivée de la nouvelle administration à la Maison Blanche afin d’obtenir une pleine exemption de tout tarif sur les exportations de bois d’œuvre québécois à destination des États-Unis et identifier les moyens d’accroitre la productivité liée à la croissance annuelle des forêts dans le respect des compétences du Québec sont les deux autres.

«Le milieu s’est prononcé et a déterminé lui-même ses priorités pour la relance de l’industrie forestière. Ottawa doit désormais contribuer et investir dans ce secteur porteur d’avenir. La relance post-COVID doit être l’occasion d’enfin amorcer la transition de notre économie de manière à répondre aux défis de la crise climatique», a précisé M. Perron.

À son avis, il est plus que temps qu’Ottawa investisse massivement dans cette industrie selon les priorités déterminées par les acteurs du milieu et les besoins de ceux-ci. (PB)

Iriez-vous en vacances aux États-Unis advenant la réouverture des frontières?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média