Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Affaires

Retour

17 juin 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

La Granaudière : une première cargaison a pris le large

Saint-Michel-des-Saints

La Granaudière

©Photo gracieuseté

L’usine La Granaudière à Saint-Michel-des-Saints.

Un premier bateau contenant 21 000 tonnes de granules de bois produites à l’usine La Granaudière à Saint-Michel-des-Saints a pris le large au port de Québec, direction l’Europe, le 7 mai dernier. Ce chargement signe le début d’un contrat d’approvisionnement de 10 ans, pour une valeur de 40 M$ par année, conclu avec le fournisseur d’électricité franco-belge Groupe ENGIE.

« Avec ce contrat, ce sont au moins 35 M$ qui sont injectés directement dans l’économie de la MRC chaque année », souligne le président de La Granaudière, Yves Crits, en entrevue avec L’Action. L’entrepreneur d’origine belge œuvre dans le domaine de l’énergie depuis plus de vingt ans. Lorsqu’il est venu s’établir à Saint-Michel-des-Saints, il y a quelques années, celui-ci n’avait cependant aucune idée de l’aventure qui l’attendait. C’est plutôt l’idée d’une préretraite qui le faisait rêver. « Je cherchais à acquérir une érablière en vue de ma retraite et mes recherches m’ont mené à Saint-Michel-des-Saints où j’ai acheté l’érablière du maire, Réjean Gouin. » Au fil des discussions, l’idée d’implanter une usine de granules de bois est venue sur la table. « À ce moment-là, la Municipalité se trouvait dans un creux économique après la fermeture de la scierie », poursuit M. Crits. Pour M. Gouin, un projet comme celui de la Granaudière laissait entrevoir beaucoup d’espoir pour la relance économique.

S’il démontrait une certaine réserve au départ, Yves Crits a été agréablement surpris de constater qu’il y avait une réelle opportunité à saisir. « La conjoncture était devenue complètement différente en raison de la fermeture d’usines de pâte à papier. Il y avait maintenant un surplus de bois de faible qualité », mentionne l’entrepreneur qui s’était déjà intéressé au Québec pour développer une telle entreprise dans le passé.  

La Granaudière

©Photo gracieuseté

Le ministre de l’Économie et de l’Innovation, Pierre Fitzgibbon, le président de La Granaudière, Yves Crits, et le président d’Investissement Québec International, Hubert Bolduc, réunis au port de Québec à la veille du départ d’un premier chargement de gr

Emplois de qualité

Mise en chantier en 2019, l’usine de production de granules de bois a débuté ses opérations en janvier 2021. Depuis, ce sont 150 emplois de qualité qui ont été créés à Saint-Michel-des-Saints. L’usine elle-même emploie 56 personnes dont le salaire moyen surpasse les 50 000 $ par an. À l’externe, 60 postes d’opérateurs pour l’exploitation et le transport forestiers ont été créés. On en compte 35 autres pour le transport de la marchandise vers le port de Québec. « Huit camions, de type B-train, font l’aller-retour deux fois par jour entre Saint-Michel et Québec pour transporter les granules de bois de l'usine au port. » D’ici la fin de l’année, Yves Crits vise à atteindre la capacité maximale de l’usine en produisant 200 000 tonnes de granules. L’accroissement de la vitesse de croisière dans les activités de production de La Granaudière devrait entraîner une légère augmentation des emplois générés à l’externe, pour le transport et l’exploitation.

Aujourd’hui, M. Crits se félicite d’avoir réussi à inciter de nombreux Saint-Michellois d’origine à revenir s’installer dans la Municipalité. « Le retour à la région est très important, indique le président. L’ensemble de nos employés et de nos sous-traitants sont du secteur. »   

Énergie verte

Avec ses 200 000 tonnes de granules de bois produites annuellement à partir de bois de faible qualité et de résidus forestiers, La Granaudière participe aux efforts de réduction des gaz à effets de serre en approvisionnant le fournisseur d’électricité Groupe ENGIE, leader mondial des énergies renouvelables. La granule de bois substituera le charbon à titre de combustible dans les centrales électriques. La quasi-entièreté de la production de l’usine de Saint-Michel-des-Saints sera réservée au groupe européen. Seul 1% des granules de bois fabriquées seront vendues sur le marché local pour les besoins de chauffage domestique.

La Granaudière représente un investissement total de 55 M$ dans la région. En 2019, le gouvernement du Québec a accordé à l’entreprise une aide financière de 27 millions de dollars, dont des prêts de Ressources Québec, filiale d’Investissement Québec, et du programme ESSOR, pour la construction et le démarrage de l’usine de granules de bois. Il aura fallu seulement 20 mois après le début des travaux, malgré les complications liées à la pandémie de COVID-19, pour réaliser la première livraison outre-mer. Le Groupe ENGIE ainsi que le groupe québécois MR Capital figurent parmi les partenaires privés stratégiques.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média