Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Société

Retour

10 avril 2021

Marie-Christine Gaudreau - mcgaudreau@lexismedia.ca

Appel au calme dans les rues charloises

Partage de la route

Campagne sécurité urbaine

©Photo gracieuseté

La quiétude d’esprit est d’abord et avant tout une affaire de bon voisinage.

SÉCURITÉ. Après les campagnes « Wô dans ma rue » et « Du nouveau dans mon quartier : vitesse 40 km dans les quartiers résidentiels », la Ville de Saint-Charles-Borromée poursuit ses efforts, cette année encore, pour améliorer la sécurité dans les rues charloises en lançant la troisième phase de sa stratégie de sensibilisation. Misant sur le respect des limites de vitesse et sur le partage de la route, la campagne « Hey le voisin, c’est bon quand tu ralentis! » battra son plein ce printemps dans les rues de la ville.

Avec les mesures d’atténuation de la vitesse mises en place sur le territoire l’année dernière, plus des deux tiers du territoire de la ville se trouvent maintenant à vitesse réduite. En effet, la vitesse permise a été abaissée à 40 km/h dans la plupart des quartiers charlois le 1er septembre dernier. L’arrivée des beaux jours demeure néanmoins un moment charnière de l’année où les autorités urbaines doivent revenir à la charge avec les messages de base pour motiver un changement de comportement.

 

« Jusqu’à maintenant, les résultats de cette grande campagne sont tout de même concluants. Il n’en demeure pas moins que ce ne sont pas tous les automobilistes qui ont adopté le nouveau réflexe de lever le pied, c’est pourquoi on continue de les sensibiliser. La sécurité de nos citoyens est notre priorité et on travaille en ce sens », affirme le maire, M. Robert Bibeau.

 

Cette troisième phase s’adressant aux « voisins » vise donc à rappeler aux usagers de la route l’importance de respecter les limites de vitesse dans les quartiers. L’objectif demeure le même : apaiser les rues locales et les rendre plus sécuritaires pour tous. « La quiétude d’esprit est d’abord et avant tout une affaire de bon voisinage », souligne la Ville par voie de communiqué. En sensibilisant les citoyens au partage de la route entre voisins, on veille à mettre en lumière la vulnérabilité de certains usagers présents dans les rues tels que les piétons, les cyclistes et les personnes se déplaçant à l’aide d’un fauteuil motorisé.

 

Surveillance accrue

Au-delà de la campagne de communication, afin d’inciter les usagers de la route à adopter les bons comportements en matière de conduite, la Ville de Saint-Charles-Borromée a formulé au corps policier en place des requêtes spécifiques de surveillance accrue dans des secteurs ciblés par le comité de circulation. De plus, des panneaux mobiles à message variable seront installés dans des quartiers ciblés comme mesure de renforcement du respect de la vitesse. La Ville espère que ces actions concrètes contribuent encore davantage au ralentissement dans les rues résidentielles. « La littérature en matière de sécurité a démontré que [cette approche combinée] donnent de bons résultats », de préciser la Ville.

 

Notons que seulement certaines artères plus commerciales ou de transit ont conservé leur limite à 50km/h. Il s’agit des rues de la Visitation; de la Petite-Noraie; boulevard L’Assomption Est et Ouest; boulevard Sainte-Anne; rang Double; chemin du Golf Ouest; des Ormeaux entre les boulevards des Mésanges et L’Assomption et enfin le boulevard des Mésanges entre les rues des Ormeaux et Marie-Curie.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média