Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

09 avril 2021

Les mesures girouettes de François Legault

Lettre ouverte

En passant radicalement de l’assouplissement au resserrement des mesures sanitaires sans justification suffisante, le gouvernement de la CAQ risque de perdre davantage la confiance du peuple québécois, réduisant encore plus l’adhésion aux mesures sanitaires.

On ne peut accepter sérieusement une règle qui change chaque semaine. En effet, la cohérence de celle-ci est intimement liée à son respect. Or, considérant que la situation, dans les zones rouges qui n’étaient pas encore retournées à l’orange, est restée relativement stable, le recul « préventif » quant à l’ouverture des salles de sports ou au déconfinement progressif dans les écoles secondaires, ne fait que plonger les citoyens dans la confusion. S’il est justifié de reconfiner les régions où la troisième vague éclate, le faire ailleurs est tout à fait incohérent, ce qui nuit directement au respect des consignes sanitaires de base.

En outre, ces nouvelles mesures préventives portent en elles-mêmes des conséquences néfastes sur la santé des Québécois. Fermer une salle de sport, qui permet à la fois de se mettre en forme physiquement, mais aussi de garder un équilibre sur le plan psychologique, ne peut en aucun cas être justifié par une simple « prévention ».

C’est un enjeu trop important pour être sacrifié de la sorte.

De même, alors que le premier ministre se vantait de renvoyer les jeunes du secondaire à l’école à temps plein il y a quelques jours, sans même le justifier par des données inquiétantes, le voilà qui les replonge dans l’environnement instable, nocif et démotivant qu’implique l’enseignement hybride. Notons que le taux d’étudiants en situation d’échec a explosé au cours de la dernière année selon un bilan de la Fédération québécoise des directions d'établissement (FQDE), ce qui montre leur grand besoin pour des conditions d’enseignement appropriées.

Ça manque de cohérence et ça fait mal au moral des Québécois. Le court déconfinement n’aura été qu’un triste poisson d’avril…

Médéric Chalifour

Étudiant en sciences de la nature au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média