Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

01 avril 2021

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Trop tôt pour les cryptos

Lettre ouverte

La décision de H Grégoire d’accepter les bitcoins lors d’achat de véhicule semblent un peu précipité étant donné le niveau de confiance des québécois par rapport aux cryptomonnaies (« Acheter une voiture en cryptomonnaie au Québec? C’est possible! », Le Journal de Montréal, 18 mars 2021).

Tout d’abord, les bitcoin (et autres cryptomonnaies) ont une mécanique encore méconnue ou du moins mécompris du grand public. De plus, compte tenu des risques (de piratage ou de perte du disque dur par exemple) des cryptomonnaies, la majeure partie de la population n’est pas du tout prête à faire le saut vers ces devises et il semble improbable que ce type de transaction soit populaire dans l’immédiat pour effectuer un achat aussi important que l’achat d’un véhicule.

Les bitcoins comportent d’importantes volatilités, c’est-à-dire que la valeur de cette cryptomonnaie suit un mouvement de montagne russes à la suite de nombreux évènements. Elle peut énormément chuter comme elle peut tout à coup remonter la pente. Ce qui fait opposition évidente aux valeurs de sécurité financière que prônent les Québécois.

Charles St-Onge Asselin

Étudiante en sciences de la nature au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média