Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

cliquer pour fermer

Actualités

Retour

23 mars 2021

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

La Sucrerie du Domaine se démarque avec sa branche de prêt-à-manger

Chertsey

Sucrerie du Domaine

©Photo gracieuseté - L'Action

Patrick Noël et Julie Martin.

La Sucrerie du Domaine, située à Chertsey, fait sa marque dans le secteur des boîtes repas. En effet, sa branche de prêt-à-manger, la Cuisine du Domaine, fait parler d’elle partout au Québec et au pays.

La Sucrerie du Domaine s’est lancée dans le commerce en ligne en 2019. « On est un peu mal situé et caché dans notre petite forêt à Chertsey, beaucoup de gens nous disaient que si on avait un système de livraison, ils prendraient de nos produits à l’année, on a entendu ça pendant deux ou trois ans sans trop le prendre au sérieux, et aussi parce qu’on savait ce que ça impliquait », raconte Patrick Noël, copropriétaire avec Julie Martin.

Puis, l’entreprise a commencé à offrir du prêt-à-manger et à y aller avec des essais et des erreurs. Patrick Noël souligne que le vrai test a eu lieu à Noël 2019, avec un menu des Fêtes en livraison. « On avait 2000 commandes par jour. »

Quand la Covid-19 est arrivée, les menus des sucres, les menus thématiques ainsi que les foodtrucks ont tous été annulés. Toutefois, l’entreprise avait plus de 200 produits offerts en livraison pancanadienne. Des investissements se chiffrant en millions de dollars ont été réalisés dans le but d’agrandir et d’automatiser les opérations.

Patrick Noël confie que la croissance fut exponentielle. L’entreprise est passée d’une douzaine d’employés à 30 et d’ailleurs, avis aux intéressés, elle a toujours besoin de personnel. « On vit un succès d’un côté, mais on manque d’employés en raison de la pénurie de l’autre. »

L’entreprise fait de la charcuterie, de la boucherie, propose des produits sans hormones et sans antibiotiques. Elle offre de tout, allant des gnocchis aux champignons et de la bavette de boeuf à la lasagne et aux boulettes suédoises en passant par le smoked meat et la poutine. Elle se fait un devoir de s’approvisionner dans un rayon de 20 kilomètres et d’ainsi faire rouler l’économie locale. Outre les produits de prêt-à-manger, les repas des sucres sont bien entendu également offerts en livraison.

Grâce à un partenariat avec la compagnie de livraison Dicom, les produits de prêt-à-manger, qui ne nécessitent aucune cuisine, sont livrés sur le perron dans un délai de 24 à 48 heures dans une glacière isolée avec de la glace sèche. « On est les seuls dans ce créneau. L’enjeu, c’est la rapidité, le client s’attend à des courts délais, que ce soit aussi rapide qu’avec Amazon. En 2021, on s’attaque à la notoriété et à la finition. On veut que l’expérience client commence dès la réception de la boîte et se poursuive avec la qualité de l’emballage et ensuite des produits. »

L’entreprise a voulu transposer le côté humain de la Sucrerie dans la Cuisine du Domaine. Elle souhaite que ses clients le deviennent à l’année et que ce ne soit pas juste une histoire de temps des sucres.

Le copropriétaire se fait rassurant, dès que les règles sanitaires le permettront, la salle à manger de la Sucrerie du Domaine, notamment reconnue pour ses menus thématiques et ses expériences gastronomiques, va rouvrir. « Oui, le côté salle à manger va se poursuivre, mais pas de la même façon et pas avec la même ampleur. Au jour 1, ce qu’on voulait, c’est offrir une expérience intime et rehaussée. On voulait que le client ait l’impression d’être reçu dans notre maison, ce qui impliquait de ne pas offrir plusieurs tablées par exemple. »

La Sucrerie du Domaine n’avait pas nécessairement la latitude financière qui lui permettait d’offrir une expérience à la hauteur de ce qui était souhaité. La branche de la Cuisine du Domaine viendra permettre aux propriétaires de pouvoir réaliser ce rêve.

Au cours des 12 dernières années, la Sucrerie et la Cuisine du Domaine ont développé une clientèle au Québec, en Ontario, au Manitoba, dans les Maritimes et aux Îles-de-la-Madeleine. Son taux de fidélisation est de 70 %. L’entreprise aimerait toutefois davantage se faire connaître dans sa région natale, Lanaudière. « On veut que Lanaudière mange Lanaudière, que les gens sachent qu’en consommant chez nous, ils consomment des produits de leur propre région. Il y a de l’amour dans le produit et tout vient de Lanaudière. »

Après sa saucisse à la poutine l’année dernière, la Cuisine du Domaine fait parler d’elle avec un nouveau produit qui s’avère un véritable coup de circuit affirme Patrick Noël : la tourtière à la poutine. « Au Québec, on est des trippeux de poutine. L’idée peut être simple, mais la Cuisine du Domaine y a amené de la qualité et de la complexité. Il y a de l’abondance dans le produit. Avec la croûte qui est confite au beurre, on est ailleurs! »

Sucrerie du Domaine

©Photo gracieuseté - L'Action

La Sucrerie du Domaine se démarque avec sa branche de prêt-à-manger.

Quels petits fruits aimez-vous aller cueillir vous-mêmes?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média