Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

11 janvier 2021

Sarah Élisabeth Aubry - seaubry@lexismedia.ca

La Société de sauvetage fait le point sur le bilan 2020

Augmentation des noyades

Prévention de la noyade

©Depositphotos

La Société de sauvetage indique que 95 noyades sont survenues en 2020, comparativement à 58 en 2019.

Alors qu’on entame 2021, la Société de sauvetage, division du Québec trace le bilan de la dernière année et fait le point sur les objectifs à atteindre. L’année 2020 s’est soldée par un bilan de 95 noyades comparativement à 58 en 2019, représentant une augmentation de 63,8%.

Depuis les années 1990, on remarque une baisse du nombre annuel de noyades au Québec. Cependant, l’année 2020 fait exception à cette tendance. Au cours de l’hiver dernier, on comptabilise huit noyades. De ce nombre, six d’entre elles sont survenues après que la glace ait cédé sous le poids de motoneigistes.

C’est aussi lors de l’hiver 2020 qu’un groupe de motoneigistes a perdu la vie au Lac-Saint-Jean à la fin janvier. C’est pourquoi on rappelle à tous d’être prudents et vigilants sur les plans d’eau gelés.

On conseille de prendre les précautions nécessaires avant de s’y rendre et de porter une attention aux grandes variations de température. Huit personnes sont décédées, dont sept hommes et un enfant de moins de 14 ans.

Bilan en hausse  

Le printemps 2020 a été marqué par le début du confinement et la fermeture des frontières terrestres canado-américaines. À la fin du mois d’avril, on comptabilisait déjà au-delà de 50% plus de noyades qu’en 2019.

Plusieurs noyades demeurent des causes indéterminées et pour la majorité d’entre-elles il s’agit de la baignade en milieux naturels et en piscine, ainsi que les sports nautiques, tels que la motomarine, la pêche et la navigation.

On rappelle aussi que les plaisanciers doivent détenir leur carte de compétence de conducteur d’embarcation de plaisance pour conduire une embarcation à moteur.

24 personnes sont mortes au cours du printemps dernier de noyades, dont 2 femmes, 18 hommes et 3 enfants de moins de 14 ans. Les impacts sont survenus sur un plan d’eau et lors de sports nautiques.

Un été chaud

La Société de sauvetage soutient qu’en 2020 que 7 enfants de moins de 5 ans sont décédés suite à une noyade en milieux résidentiels.

Par ailleurs, 38 noyades au cours de l’été 2020 sont survenues sur un plan d’eau naturel. La Société de sauvetage indique de toujours surveiller les enfants pour assurer leur sécurité, en plus de vérifier la conformité des installations extérieures qui respecte la règlementation sur la sécurité des piscines résidentielles.

Les Québécois ont été nombreux à profiter tout au long de l’été des plaisirs aquatiques à la maison en raison du confinement et de l’interdiction de traverser les frontières.

Sur les 50 noyades, 5 femmes, 37 hommes et 8 enfants de moins de 14 ans ont perdu la vie en raison principalement de la baignade et des sports nautiques qui ont été pratiqués sur la rivière, puis le fleuve.

La sécurité avant tout

Lors de l’automne dernier, on rapporte 13 noyades, dont des pêcheurs et chasseurs qui ne portaient pas leur veste de flottaison individuelle à bord de leur embarcation. Six d’entre elles ont pour cause un chavirement ou une chute d’une embarcation.

Il est essentiel de porter sa veste de flottaison et de connaître les règles de sécurité à respecter lorsque l’on navigue à bord d’une embarcation. Sur les 13 noyades, 3 femmes et 10 hommes ont perdu la vie sur un lac en raison du non-port de la veste de flottaison.

Facteurs de risques et publics cibles  

La Société de sauvetage souhaite poursuivre ses efforts de sensibilisation et d’éducation du public. Cette dernière a recueilli des données non-officielles sur les noyades 2020. Le bilan démontre que les hommes sont concernés dans 82% des cas.

On indique que l’âge des victimes est autour de 39 ans, que 83% des noyades se sont déroulées sur des plans d’eau naturels, 32 noyades en lac, 34 noyades en rivière, 9 noyades dans le fleuve, 9 autres, 11 noyades en piscine, dont une en milieux supervisés; fermé au moment de l’incident.

Le bilan démontre aussi que dans 50% des noyades, les victimes étaient seules au moment du drame, 20% des noyades ont eu lieu en Montérégie et 61% de celles-ci se sont déroulées entre juin et août. La Société de sauvetage encourage les Québécois à continuer à adopter des comportements sécuritaires, d’être vigilant et responsable.

Comment passez-vous vos soirées de reconfinement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média