Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

07 décembre 2020

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

Des travailleurs à bout de souffle

Reportage

Éloïse Lafleur

©Photo gracieuseté - L'Action

Éloïse Lafleur.

Par Éloïse Lafleur

La peur au ventre des travailleurs en zone rouge.

Une pandémie fait rage depuis le printemps 2020. Cette pandémie mondiale a des conséquences sur la santé physique et mentale des citoyens ainsi que sur leurs revenus, leur travail et leurs activités. Le passage en zone rouge affecte les citoyens de la MRC de Joliette en chamboulant les milieux de travail et même la vie des travailleurs. 

Les commerçants et les propriétaires d’entreprises sont directement touchés. « Depuis le début de la pandémie, mes collègues et moi étions optimistes face à la situation, mais depuis le passage en zone rouge, nous ressentons un stress constant puisque nous ne sommes pas stables financièrement », affirme Karine Landreville, gérante du centre d’entraînement Club Santé Atmosphère à Joliette.

La gérante se dit également inquiète face au sort réservé à ses clients. Plusieurs d’entre eux redoutent les paiements de leur abonnement à la salle de sport puisque plusieurs ont eu des pertes financières. « Le fait que nos clients ne soient pas en mesure d’honorer leurs paiements mensuels à cause de leur perte d’emploi nous impose un grand stress », dit madame Landreville. Les clients sont évidemment plus stressés qu’à l’habitude puisqu’ils craignent de ne pas être dédommagés pour la période de fermeture du centre d’entraînement et ils communiquent leur stress au personnel.

Plusieurs facteurs économiques sont en jeu lorsqu’une région ou une ville passe en zone rouge. Le domaine de la construction de la MRC de Joliette peut le constater, par des coûts de production et de matériaux plus élevés et par le manque de ressources. « Le coût des matériaux a doublé », dit Alexis Dansereau, apprenti menuisier pour la compagnie Actif Construction. La construction est un milieu qui nécessite une grande disponibilité des matériaux et une livraison rapide de ces derniers. À cause du passage en zone rouge, les travailleurs n’arrivent pas à obtenir les matériaux nécessaires à la réalisation de leurs projets et doivent composer avec d’importants délais de livraison. Les centres de distribution sont en pénurie.

Les mesures sanitaires des chantiers de construction sont également plus strictes. « L’équipe de chantier qui covoiture doit avoir en sa possession une attestation lui permettant de se rendre sur le chantier puisque, dans le cas contraire, des amendes peuvent être données », explique l’apprenti menuisier. Plusieurs personnes sont apeurées et craignent davantage pour leur santé depuis le passage en zone rouge. Cela fait en sorte que certaines d’entre elles ne veulent plus recevoir les travailleurs dans leur maison par crainte de contamination. « Il y a beaucoup d’annulations de contrats résidentiels alors nous devons trouver d’autres solutions pour remplir nos journées de travail », affirme Alexis Dansereau.

L’hôpital de Joliette a évidemment aussi subi les importantes conséquences du passage en zone rouge. L’une de ces conséquences est la peur du personnel soignant de contracter la maladie dans le cadre de son travail. Les gens attendent trop avant de se rendre à l’hôpital et arrivent à l’urgence trop malades pour avoir le temps de passer un test de dépistage. Les soignants doivent s’occuper de leurs patients le plus rapidement possible. Ils les opèrent sans même savoir s’ils sont atteints de la COVID-19. « Les médecins et les infirmières à l’urgence sont plus stressés puisqu’ils ignorent si leurs patients sont atteints de la COVID-19 », affirme Karine Fortin, infirmière au bloc opératoire de l’hôpital de Joliette.

Malgré les multiples mesures sanitaires instaurées, les membres du personnel de l’hôpital craignent pour leur santé ainsi que pour celle de leur famille. « Nous ne nous sentons pas suffisamment protégés », dit-elle.

Depuis le passage en zone rouge, les travailleurs de la MRC de Joliette sont épuisés par la peur et par l’instabilité au travail.

 

Commentaires

9 décembre 2020

Josianne Lafrance

Merci pour cet article enrichissant, qui dépeint de façon habile la triste réalité du monde du travail en ces temps difficiles!!!

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média