Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Actualités

Retour

23 novembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Une chaîne Youtube pour aider les hommes à rester en vie

Centre de prévention du suicide de Lanaudière

chaîne de gars

©Photo gracieuseté - L'Action

Une chaîne Youtube pour aider les hommes à rester en vie.

À l’occasion de la Journée québécoise pour la santé et le bien-être des hommes, le Centre de prévention du suicide de Lanaudière (CPSL) a lancé la chaîne Youtube « Une chaîne de gars » qui vise à permettre à des hommes ayant vécu un épisode suicidaire d’en aider d’autres à rester en vie.

Michel Pilon, président du CPSL, a souligné lors du lancement virtuel que les hommes représentent 75 % des décès par suicide au Québec et 80 % dans Lanaudière. Les hommes les plus touchés sont ceux de 50 à 64 ans, suivis par ceux de 35 à 49 ans. « Ce sont nos pères, nos frères, nos conjoints…les hommes de notre entourage. »

M. Pilon a insisté sur l’importance de faire connaître les ressources et d’intervenir auprès des hommes afin de soutenir leur autonomie et de favoriser leur proactivité. « Plusieurs actions ont déjà été mises de l’avant par le CPSL, dont des interventions dans le milieu agricole et la tenue de kiosques dans des salles de gym. »

Le Centre de prévention du suicide de Lanaudière annonce aujourd’hui un nouveau projet, qui porte le slogan « Ensemble, on est forts », celui d’une chaîne Youtube qui s’adresse directement aux hommes qui vivent un épisode de détresse : Une chaîne de gars.

Eveline Laurin, coordonnatrice clinique et instigatrice du projet, a souligné que la chaîne Youtube est issue d’un projet de partage des savoirs, qui met en valeur les compétences d’hommes de la région qui ont su se relever lors d’un coup dur et qui se sont impliqués afin de s’adresser à d’autres qui vivent actuellement un épisode suicidaire.

« De manière générale, le CPSL compte sur une équipe presque exclusivement féminine. Pour développer des actions qui soient au masculin, il allait de soi pour nous d’aller chercher des hommes qui ont traversé une crise suicidaire et qui ont donc un savoir expérientiel qu’on pourrait mettre en commun avec notre savoir clinique », a mentionné Eveline Laurin.

L’organisme a donc lancé, en 2018, une série de rencontres pendant lesquelles sept hommes ont pu exposer leur vécu, s’attarder sur ce qui les a aidés à s’en sortir et sur ce qui leur permettrait de mieux faire face à un nouvel épisode suicidaire s’il devait un jour survenir. Le groupe a ensuite réfléchi au moyen de transmettre ce savoir à d’autres hommes pour les aider à rester en vie. L’idée de créer une chaîne YouTube et des vidéos présentant des témoignages, vus sous différents angles, a rapidement fait surface.

Désirant pousser le concept au maximum, le CPSL a fait le choix de travailler avec des hommes pour la production des capsules, espérant que le projet laisse également une trace en eux. La réalisation des capsules vidéo a été confiée à l’équipe masculine de Production Inconnue.

« Une chaîne de gars est un premier pas pour rejoindre les hommes qui pensent au suicide dans leur isolement. Le défi, c’est de mettre en lien des hommes qui pensent au suicide avec ceux qui n’y pensent plus », a déclaré Mme Laurin. Le mot chaîne fait autant référence à la lourdeur de la souffrance qu’à l’idée du maillon : « Lorsqu’on se met ensemble, on est fort. »

Lors du lancement, le CPSL a dévoilé les trois premières capsules qui seront diffusées sur la chaîne. Bernard, François et Roger, qui ont fait partie du projet et des tables rondes animées par le porte-parole de l’organisme, l’humoriste lanaudois Ghyslain Dufresne, y abordent avec transparence leurs épisodes de détresse et comment ils sont passés au travers. Ces derniers insistent sur l’importance de briser les tabous et de lancer un message d’espoir.

« Il y a toujours de l’espoir. Il ne faut pas avoir honte de demander de l’aide lors de moments difficiles, il ne faut pas penser que c’est un signe de faiblesse. Le suicide n’est pas une option », a confié François.

La chaîne Youtube continuera d’être alimentée avec des histoires d’hommes qui ont leur propre savoir sur comment on traverse un épisode suicidaire.

Le CPSL invite les gens de la région à s’abonner à la chaîne dès aujourd’hui, en suivant ce lien https://www.youtube.com/channel/UCr5f6w_5Rn6sQOOZ7ByecyA/, et à partager les capsules vidéo avec les hommes, jeunes et moins jeunes, de leur entourage. Les hommes lanaudois qui ont survécu à une crise suicidaire et qui croient que leur histoire pourrait en aider d’autres à traverser la tempête sont par ailleurs invités à communiquer avec l’organisme au 450 759-6116.

Eveline Laurin

©Photo gracieuseté - L'Action

Eveline Laurin, instigatrice du projet.

©Photo gracieuseté - L'Action

Des participants du projet, dont Bernard, ont témoigné lors du lancement.

©Photo gracieuseté - L'Action

Des participants du projet, dont François, ont témoigné lors du lancement.

©Photo gracieuseté - L'Action

Des participants du projet, dont Roger, ont témoigné lors du lancement.

Comment passez-vous vos soirées de reconfinement?

Proposer votre sondage Voir les résultats

Propulsé par votre hebdomadaire local

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média