Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

20 novembre 2020

Communiqué L'Action - infolanaudiere@lexismedia.ca

État de la situation dans Lanaudière

Covid-19

COVID-19

©Despositphotos

Le Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Lanaudière fait le point sur la situation de la COVID-19 dans la région.  

Nombre de cas dans Lanaudière  

La Direction du CISSS confirme qu’en date du 19 novembre 2020, 10 022 cas de COVID-19 ont été déclarés dans Lanaudière depuis le début de la pandémie et que 1 431 cas sont actifs actuellement. La région compte également 284 décès, 25 personnes hospitalisées et 13 personnes aux soins intensifs.  

La répartition des cas actifs par MRC est la suivante :  

· MRC de D’Autray : 143  

· MRC de Joliette : 473  

· MRC de Matawinie : 172  

· MRC de Montcalm : 135  

· MRC L’Assomption : 287  

· MRC Les Moulins : 221  

Bonne nouvelle, mais on ne lâche pas!  

Depuis quelques jours, nous observons une diminution du nombre de cas dans la région, ce qui constitue une bonne nouvelle. La situation générale s’améliore, mais il est important de demeurer vigilant. En effet, la transmission communautaire du virus demeure active, et ce, malgré une légère diminution du nombre de nouveaux cas actifs par jour depuis le début de la semaine.  

Les jeunes et les travailleurs plus touchés  

Selon les données recueillies en lien avec la transmission communautaire, on constate qu’elle touche majoritairement les jeunes et les travailleurs.  

En date du 19 novembre 2020, Lanaudière compte 36 éclosions en milieux scolaires :  

· 13 au sud, dont 9 dans des écoles primaires et 4 dans des écoles secondaires;  

· 23 au nord, dont 14 dans des écoles primaires, 8 dans des écoles secondaires et 1 dans un centre de formation professionnelle.  

De même, on dénombre 64 éclosions en milieux de travail, dont 41 au nord et 23 au sud. C’est pourquoi il est important de poursuivre les efforts et de respecter les consignes de port du masque et de distanciation durant les pauses et les heures de repas, moments où un relâchement est observé.  

Éclosions dans les CHSLD  

La situation s’améliore également dans les centres d’hébergement du CISSS. À des fins de prévention, le dépistage des résidents et des employés se poursuit en continu dans nos centres d’hébergement et les équipes de PCI (prévention et contrôle des infections) s’assurent du respect de l’application des mesures.  

Soulignons que les isolements sont en voie d’être levés dans les deux CHSLD privés aux prises avec une éclosion depuis quelques semaines et que quatre résidences privées pour aînés (RPA) sont toujours en éclosion. Le CISSS assure un soutien à l’ensemble des ressources du milieu depuis le début de la pandémie, soutien qui est accru en situation d’éclosions.  

Éclosion à Manawan  

L’éclosion dans la communauté atikamekw de Manawan est également sous contrôle. On compte 10 personnes infectées. La Direction du CISSS remercie les autorités atikamekw ainsi que le Centre de santé Masko-Siwin pour leur soutien et leur collaboration dans l’organisation des services à la communauté, de même que les intervenants et les médecins du CISSS qui y ont participé.  

Impacts sur le réseau  

L’impact sur le réseau lanaudois de cette transmission communautaire active et des éclosions qui en découlent demeure important. Il entraîne une pression accrue sur les services de l’urgence et de l’hospitalisation. Ainsi, afin de diminuer la propagation du virus dans les deux centres hospitaliers de la région, de nouvelles modalités de visites s’appliquent aux urgences. Celles-ci interdisent les visiteurs au chevet des usagers sur civière, sauf pour des motifs humanitaires (ex. : parent d’un enfant ou accompagnateur d’une personne ayant une déficience intellectuelle, etc.). Aussi, afin de diminuer les risques de transmission du virus dans les milieux de soins, des consignes sont en vigueur afin d’assurer la sécurité des usagers, des visiteurs et du personnel soignant.  

Soulignons que certaines activités ont dû être annulées en raison du manque de personnel et afin de répondre aux besoins liés directement à la pandémie. La Direction souhaite éviter le plus possible ces réductions d’activités. Voilà pourquoi la solidarité de tous est nécessaire en ce moment pour limiter la propagation du virus.  

Modalités de dépistage disponibles  

Une autre façon d’éviter la propagation du virus est le dépistage. Actuellement, la capacité de dépistage du CISSS est supérieure à la demande. Il est donc recommandé que la population se fasse dépister dès la présence de symptômes, à la suite d’un contact avec une personne infectée, à la demande de la santé publique ou au moindre doute.  

Pour connaître les modalités de dépistage offertes à la population, consulter le site Web du CISSS ainsi que sa page Facebook.  

« Chacun d’entre nous détient une part de la solution dans cette lutte collective à la pandémie. En appliquant les mesures pour nous protéger et protéger nos familles, nous pouvons freiner la propagation du virus », conclut le Dr Richard Lessard, directeur de santé publique de Lanaudière. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média