Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Communauté

Retour

17 octobre 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Engagées à résister, prêtes à transformer

Mobilisation du Centre de femmes Marie-Dupuis

MMF

©(Photo gracieuseté)

Les femmes ont créé une toile géante de solidarité.

Une vingtaine de femmes se sont rassemblées, le 9 octobre dernier, à l’extérieur du Centre de femmes Marie-Dupuis pour une activité de mobilisation. Celle-ci s’inscrivait dans le cadre des actions de la Coordination du Québec de la Marche mondiale des femmes (CQMMF).

Tout en respectant les consignes sanitaires de la Santé publique, les participantes ont créé une toile géante de solidarité. Cette idée, de la militante féministe Chantal Locat, visait à mettre en lumière les revendications 2020 de la CQMMF. 

Parmi celles-ci se trouvent la reconnaissance de la valeur du travail des femmes, l’élimination de toutes les formes de violences faites aux femmes et le respect des droits des femmes immigrantes, migrantes et racisées. 

«Nous réitérons aujourd’hui nos revendications pour que toutes les femmes puissent vivre librement, hors de la peur, avec des droits d’équité respectés, sans violence, avec un revenu décent dans un passage écologique amenant la justice et la sécurité pour toutes», peut-on lire dans cette liste de revendications du Centre de femmes.  

Lors de l’événement, un hommage a aussi été rendu à Joyce Echaquan, une femme autochtone qui est décédée dans des conditions nébuleuses à l’hôpital de Joliette. 

Les femmes revendiquent d’ailleurs que des moyens tangibles soient pris pour que cessent les violences et les agressions sexuelles envers les communautés des Premières Nations et elles souhaitent que la CQMMF rejoigne les femmes autochtones du Québec cette année pour marcher solidairement ensemble.  

«Nous poursuivons notre engagement comme centre de femmes, à aider les femmes à prendre parole, à dénoncer, à s’unir dans une sororité forte, percutante et à l’affût de toute prise de position féministe, progressiste et inclusive. […] Ensemble, on se rapproche de la liberté, celle que nos mères ont souhaitée, celle que nos filles peuvent goûter et celle encore bafouée que l’on continue de revendiquer. » 

La présidente de la collective du Centre, Renée Lessard et la travailleuse au Centre Milène Baillargeon ont pris la parole. Puis, l’événement s’est terminé avec le dévoilement de la chanson « Marchons pour transformer » dont les paroles et la musique ont été écrites par Chantal Locat, et dont l’harmonisation, l’interprétation au piano et la voix sont une contribution de Monique Fauteux. 

Rappelons que la Marche mondiale des femmes (MMF) est un mouvement mondial d’actions féministes rassemblant des groupes et des organisations mobilisés pour éliminer la pauvreté et la violence envers les femmes. Cette initiative des militantes du Québec est devenue au fil des années, un mouvement permanent, irréversible et incontournable, ancré dans des mobilisations locales.  

©(Photo gracieuseté)

©(Photo gracieuseté)

©(Photo gracieuseté)

©(Photo gracieuseté)

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média