Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

30 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

La Fondation du Musée d’art de Joliette réinvente sa philanthropie avec l’aide de Matisse et de Klimt

Portraits de grands maîtres

MAJ Portraits de maîtres

©Photo gracieuseté - L'Action

L’œuvre Tête de femme (Patitcha) d’Henri Matisse.

Depuis le début de la pandémie, le Musée d’art de Joliette (MAJ) et sa Fondation ont perdu quelque 600 000 $ en revenus autonomes et philanthropiques, ce qui représente près du tiers de leurs revenus annuels. Pour combler ce gouffre financier, ils ont imaginé un événement philanthropique atypique, qui inclut une présentation de portraits réalisés par certains des plus grands maîtres de l’histoire de l’art.

Les vendredi 20, samedi 21 et dimanche 22 novembre prochains, la Fondation du Musée d’art de Joliette présentera donc, au MAJ, un accrochage de neuf œuvres d’art importantes d’artistes tels que Gustav Klimt, Henri Matisse et Andy Warhol.

Ces œuvres, qui seront présentées dans une salle intime du Musée, sont toutes des portraits. Elles proviennent de collections privées et, pour la grande majorité, n’ont jamais été exposées. Ce regroupement de portraits permettra aux visiteurs d’explorer l’histoire du portrait entre le 17e et le 20e siècle.

Durant les trois jours que durera cette présentation, le MAJ laissera à sa Fondation toute la place nécessaire pour opérer le Musée et recueillir un maximum de dons et générer des revenus autonomes. Aux personnes qui veulent avoir accès à ce projet, la Fondation du MAJ demandera un don de 50 $. Les entrées seront horodatées afin de s’assurer du respect des normes sanitaires et de distanciation en place. Des reçus pour fins d’impôts seront remis par la Fondation. Réservation en ligne requise au museejoliette.org.

« La pandémie a réduit nos revenus philanthropiques de 100 % et nos revenus autonomes de plus de 40 %, explique Jean-François Bélisle, directeur général et conservateur en chef du Musée d’art de Joliette. Ce projet est notre bouée de sauvetage ! Grâce à la générosité des prêteurs d’œuvres, les visiteurs ont la chance de découvrir des trésors qui ne sont jamais accessibles, et en même temps de sauver le Musée et sa Fondation. Je suis vraiment excité et impressionné par le niveau de créativité et de solidarité des équipes et de la communauté du MAJ en ces temps difficiles. »

Parallèlement à cet accrochage, la Fondation du MAJ lancera cet automne un encan-bénéfice et une campagne de sociofinancement. L’encan sera accessible à tous et inclura des lots d’exception pour toutes les bourses. Quant à la campagne de sociofinancement, elle se déroulera sur la plateforme de La Ruche. Grâce à un programme d’appariement du Fonds Mille et UN pour la jeunesse (FM1) propulsé par le gouvernement du Québec et à la générosité de grands donateurs du Musée, tous les dons reçus sur cette plateforme seront triplés. 

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média