Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Politique

Retour

24 septembre 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Véronique Hivon espère une intervention rapide du gouvernement

Capacité d’accueil dans les lieux de culte

Véronique Hivon

©Photo gracieuseté - L'Action

La députée de Joliette, Véronique Hivon.

La députée de Joliette, Véronique Hivon, se dit en accord avec la position de l’évêque de Joliette, Mgr Louis Corriveau, concernant l’incohérence dans le fait que la capacité d’accueil des lieux de culte ait été abaissée à 50 personnes maximum au lieu de 250.

L’évêque du Diocèse de Joliette a d’ailleurs interpellé la députée à ce sujet. Il souhaite que le gouvernement établisse la même règle pour les lieux de culte que pour les salles de spectacles, qui peuvent recevoir un maximum de 250 spectateurs.

Afin d’illustrer l’incohérence, Mgr Corriveau a rappelé que le Festival de Lanaudière peut actuellement accueillir 250 personnes lors de ses concerts d’automne qui ont lieu à la Cathédrale, alors que la capacité d’accueil des messes célébrées au même endroit a été ramenée à 50.

« C’est une grande incohérence et c’est encore plus incohérent que des cathédrales et des églises puissent être utilisées pour des concerts avec 250 personnes alors que pour les messes, qui sont leur mission première, elles ne peuvent accueillir plus de 50 personnes. C’est le même lieu et la distanciation est la même. Je pense que la logique des salles de spectacles peut s’appliquer aux lieux de culte », commente Mme Hivon.

La députée souligne que cette demande du Diocèse de Joliette est soutenue par de nombreux citoyens. Véronique Hivon s’est entretenue avec la ministre responsable de Lanaudière, Caroline Proulx, au sujet de cette problématique. Elle a aussi contacté le Dr Horacio Arruda, directeur national de la Santé publique. « Mme Proulx m’a affirmé que le gouvernement regarderait de nouveau et attentivement cette situation. J’ai senti de l’ouverture, c’est possible que des changements soient apportés rapidement. »

Une proposition pour le milieu scolaire

En entrevue avec L’Action, Véronique Hivon s’est aussi dit heureuse que sa proposition de mettre en place un « Je contribue » pour le milieu scolaire ait été soutenue par toutes les formations politiques à l’Assemblée nationale. « Le ministre de l’Éducation a affirmé que cette proposition mérite d’être étudiée. C’est une avenue qui doit être analysée, ce qui se vit sur le terrain est difficile. »

Mme Hivon a déclaré que sa crainte est qu’après les aînés, ce soit les élèves qui deviennent des victimes collatérales de la Covid-19, peut-être pas physiquement, mais au niveau de leur santé pédagogique.

« Il y a des difficultés qui prennent de l’ampleur, d’autres qui apparaissent. Les conséquences de la pénurie de personnel sont plus graves. Les enseignants ont des tâches supplémentaires et moins de temps pour les élèves. »

Une initiative telle « Je contribue », qui inclurait des incitatifs, permettrait notamment à des retraités ou à des étudiants du domaine de l’éducation de venir soutenir les enseignants au niveau pédagogique et logistique. « Ce serait un cri du cœur comme celui lancé en santé, pour que des gens lèvent la main et viennent soutenir ceux qui vivent une situation difficile sur le plancher. Si le personnel scolaire s’épuise, on ne sera pas plus avancé. Il y a des défis à tous les niveaux. »

La députée de Joliette souhaite qu’une telle initiative voit le jour rapidement, au cours des prochaines semaines.

Commentaires

24 septembre 2020

Maarie Bérubé

Bravo Madame Hivon, pour une fois je suis en parfaite accord avec vous. (Je n'ai jamais été d'accord à propos de l'euthanasie). Merci de votre implication au sujet du nombre de personnes dans les églises.

24 septembre 2020

Sylvie de Tilly

Capacité d'accueil dans les lieux de culte: Bravo Madame Hivon pour votre écoute et votre implication dans ce dossier.

25 septembre 2020

Yves Loubier

La foi des citoyens est plus importante qu’un spectacles pourquoi moins de personnes dans les églises que les salles de spectacles

25 septembre 2020

Lucille Gamache

Bravo, d'avoir répondu à Mgr Corriveau nous avons besoin de nos lieux de culte et il n'y a pas de commination et les consignes très bien respectés.

25 septembre 2020

Gilles Lussier

Merci pour votre écoute attentive et les démarches entreprises...

26 septembre 2020

Réal Fournelle

Nous avons besoin de nos lieux de culte !

26 septembre 2020

Françoise Thellen

Moi aussi, avec Mgr Louis Corriveau et tous les évêques, je veux exprimer ma déception concernant les lieux de culte, où, pour une deuxième fois, on a réduit le nombre de personnes à « cinquante » et même « vingt-cinq » à nos célébrations dominicales et autres célébrations religieuses: baptêmes, funérailles, etc dans nos églises. Oui, je suis très déçue de la position du gouvernement du Québec et de la Santé publique, et avec ceux qui se sont exprimés et les autres qui hésitent à le faire, je lui demande de réviser ses positions envers ceux et celles qui désirent pratiquer leur foi librement « en Église ». Merci, Madame Hivon, de vous impliquer dans ce dossier!

26 septembre 2020

Bertrand Jodoin

Ce soir à l'église de Sorel nous avons fermé la porte à quelques paroissiens... pour respecter les consignes... c'est crève coeur pour moi curé et pour ceux qui sont retournés à la maison sans leur rencontre dominicale... Pourtant il y a beaucoup de désinfectant et de respect de la distanciation. Il ne manque qu'un peu de respect de la part des responsables politiques. Peuvent-ils reconnaître la dimension spirituelle de la vie des citoyens du Québec.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média