Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Tribune libre

Retour

15 avril 2020

Étudiant Cégep de Joliette - infolanaudiere@lexismedia.ca

La crise sanitaire : changer d’état d’esprit

Lettre ouverte

Ce que nous traversons actuellement est une période d’incertitude et d’anxiété. Cette situation, dans laquelle chacun de nous se trouve est hors de notre contrôle, ce qui est d’autant plus inquiétant. Nous nous trouvons indubitablement dans l’impossibilité d’agir, fixé, coincé à l’intérieur de notre propre domicile. Les jours passent. Le temps est long. Nous perdons patience. Nous éprouvons une peur universelle. N’existe-il pas une façon plus optimiste de voir ces circonstances? Il faut apprendre à regarder toutes situations de l’extérieur et à changer notre état d’esprit, telle est la solution à entreprendre afin de passer à travers cette crise sanitaire.

Pour tous les défis que nous puissions avoir au quotidien, réussir à les surmonter avec un état d’esprit positif est fondamental. Il est nécessaire de s’apprivoiser aux changements qui nous entourent et c’est en comparant et en changeant nos propres dispositions à l’égard d’un problème que nous pouvons réussir à passer de l’avant. Ainsi, avec un certain recul nous pouvons arriver à dédramatiser n’importe quelle situation afin de la voir d’une toute autre manière. Cette manière de penser s’applique sensiblement à notre situation d’isolement. Nous pouvons commencer par changer la façon dont nous nous questionnons. Par exemple, plutôt de se demander : « Combien de temps vais-je encore rester en confinement ? », demandons-nous : « Comment veux-je me souvenir de cette période ? ». Voilà une façon plus éclairée de voir les choses! Recentrons-nous sur la bonne mentalité à avoir. En temps de crise, positiver est essentiel

 

Certains peuvent manquer de motivation pour se lever le matin et commencer la journée du bon pied. Avoir le bon état d’esprit peut amener à la productivité et à la créativité. En effet, mon séjour en quarantaine m’a permis de me découvrir et d’apprécier davantage les petites choses de la vie qui me rendent heureuse. Rire en n’en plus finir avec mon grand frère, maitriser l’art des pâtes faites maison, découvrir une passion pour la course à pied, m’initier à l’œnologie, valoriser les moments passés en famille; ce sont ces petites choses qui m’aident à tenir bon. Il est important d’utiliser notre temps qui est si précieux, à bon escient, sans quoi la vie en confinement sera très pénible.

Franchesca Figueredo Fenestor

Étudiante en sciences de la nature au Cégep régional de Lanaudière à Joliette

Commentaires

17 avril 2020

Hans Charles

Tres bon texte, fluide, facile à lire et très positif en cette periode de stress viral. Vous avez de qui tenir Mme Francesca. Bravo!!!

13 mai 2020

Martin Nicoletti

Très bon texte positif et constructif. Très bonne initiative de partager une bonne attitude. Félicitations Franchesca pour ton beau parcours. Continue ton beau travail.

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média