Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Covid-19

Retour

25 mars 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Nouveau bilan: 6 décès au Québec

Le nombre de cas dans Lanaudière est passé de 55 à 68

COVID-19 logo

©archives - L'Action

Lors de son point de presse quotidien le 25 mars, le premier ministre du Québec, François Legault, a dressé le nouveau bilan de cas de la covid-19 au Québec. Le nombre de cas est de 1339 personnes continaminées (+326), 78 (+11) personnes hospitalisées et 35 (+4) personnes aux soins intensifs. Le nombre de décès est maintenant de 6. Le nombre de cas dans Lanaudière est passé de 55 à 68.

Ce sont 26 600 personnes qui ont reçu un résultat négatif. Le nombre de cas est de 3281 au Canada.

François Legault est revenu sur les résidences pour personnes âgées. Dans la province, trois ont actuellement des cas de coronavirus, une à Lavaltrie, une à Montréal et une en Estrie.

Le premier ministre a insisté sur l'importance qu'il n'y ait pas de visites dans les résidences pour personnes âgées et que les sorties des résidents se fassent sous supervision. "Toutes les mesures doivent être prises pour que le personnel soit en sécurité et garde les résidents en sécurité."

L'autre phénomène abordé par M. Legault est le retour des snowbirds: "Il est très important de s'isoler pour deux semaines."

Le premier ministre a souligné que 60 % des cas de contamination sont des gens qui ont voyagé. Il a de nouveau invité les gens à poser les gestes requis pour limiter la propagation du virus. "C'est sûrement la plus grande bataille de notre vie."

Concernant les inquiétudes financières notamment à l'approche du paiement des loyers, le premier ministre a demandé aux propriétaires d'être compréhensifs. Les premiers chèques du gouvernement fédéral arriveront à compter du 6 avril.

Le dr Horacio Arruda a affirmé que des enquêtes épidémiologiques se font et que si on reçoit un appel il faut collaborer avec la Santé publique. "On a augmenté la capacité des enquêtes mais il faut que vous nous aidiez et que vous respectiez les consignes." 

" Protégeons-nous tous ", a déclaré Dr Arruda, rappelant que l'on pouvait tous, peu importe notre âge, devenir des facteurs de transmission et contaminer des gens qui développeraient des complications.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média