Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Publireportages

Retour

24 mars 2020

Collaboration spéciale - contact@lexismedia.ca

4 travaux de printemps à ne pas négliger

On parle souvent du nettoyage de printemps mais la saison se prête également aux petits travaux d’entretien. Les hivers sont rigoureux et soumettent les bâtiments à rude épreuve. Que vérifier à la maison et comment réparer ?

nettoyage

1)     Entretenir son toit plat

Avec l’arrivée du printemps, l’accès au toit devient plus facile. Néanmoins, avant de monter, mieux vaut assurer sa sécurité par l’installation de garde-corps aux normes. Une fois là-haut, la première chose à vérifier est le drain. S’il est bloqué et que de l’eau stagne autour, la maison subira de possibles infiltrations. Il faut donc dégager tout ce qui est susceptible de l’encombrer et vérifier ensuite l’état des combles pour voir si de l’eau ne s’y est pas introduite.

La surface doit être parfaitement uniforme, la présence de plis est anormale sauf pour les membranes monocouches. Cela signifie en effet que la membrane adhère mal. A terme, c’est la durée de vie du toit qui est mal engagée. En revanche, il arrive parfois que les plis disparaissent à l’automne sur les monocouches.

L’état des joints garantit l’étanchéité de la maison. S’ils sont défectueux, les infiltrations et l’humidité s’installeront à l’intérieur de chez vous. Sauf si on est un bricoleur averti, faire appel à un professionnel garantira la qualité de vos travaux dans le temps.

2)     Vérifier ses fondations

Tout aussi importante que le toit, les fondations peuvent s’être fissurées au cours de l’hiver. Or ce sont elles qui portent la stabilité de la structure. Plusieurs facteurs peuvent en être responsables : les conditions climatiques (épisodes de pluies suivis de périodes de sécheresse), le niveau des nappes phréatiques, un drainage effectué sur un terrain voisin, le gel. Si vous remarquez une fissure, il faudra sans doute consolider les fondations au moyen de différentes méthodes : injection de résine, pose de micro pieux, etc. De la même manière, la présence d’humidité ou de dépôts blanchâtres doivent vous alerter.

3)     Revoir son isolation

Si la note d’énergie a grimpé cet hiver, c’est certainement par manque d’isolation. 80% des déperditions thermiques se font par le toit, il faut donc certainement revoir l’isolation des combles. Elle vous protègera ainsi de la chaleur cet été.

4)     Refaire les peintures des huisseries

Les intempéries abîment les boiseries qui doivent rester étanches. Lorsqu’elles ne le sont plus, elles se mettent à gonfler et ferment plus mal. Profitez-en pour repeindre vos portes et fenêtres à moins que vous ne préfériez les changer pour du vitrage plus performant en terme d’isolation.

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média