Carrières dans votre région Guide resto Avis de décèsÉdition Électronique Rabaischocs.com Jytrouvetout.ca

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Emplois Lanaudière

Retour

21 février 2020

Mélissa Blouin - mblouin@lexismedia.ca

Intégrer le marché du travail grâce à Serlan

Se valoriser dans un emploi adapté

Serlan

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Chaque employé a son poste de travail et sa tâche.

Depuis plus de 30 ans, l’entreprise Serlan a pour mission l’embauche et le maintien à l’emploi de personnes qui ont des limitations fonctionnelles (physique, intellectuelle ou psychologique). Elle donne ainsi la chance à une quarantaine de personnes d’avoir accès à un travail adapté. 

«S’ils n’étaient pas ici, la grande majorité de mes employés ne travailleraient pas et seraient sur l’aide sociale. Le fait de se lever le matin et d’aller travailler c’est valorisant, ça permet d’avoir un sentiment d’appartenance à la société, de se sentir utile et ça améliore la santé mentale», a mentionné le directeur général de l’entreprise, Sylvain Thibault.  

Ce dernier explique que le critère pour pouvoir travailler chez Serlan est d’être productif, mais pas assez compétitif pour le marché du travail régulier. «Ils doivent avoir essayé ailleurs sans que cela n’ait fonctionné. Que ce soit en raison d’un manque de vitesse ou de tout autre facteur. » 

L’entreprise détient deux usines dans Lanaudière, une à Joliette et l’autre à Repentigny, et se spécialise dans les tâches simples et répétitives. Elle réalise des contrats de sous-traitance pour diverses compagnies. Les employés peuvent notamment faire de l’assemblage, de l’emballage, de l’ensachage ou du découpage.  

Par exemple, lors de notre visite, l’un des employés s’affairait à préparer les rubans de la persévérance scolaire, «on en fait au-delà de 150 000 par année». D’autres montaient des boîtes cadeaux pour des compagnies d’épicerie, ensachaient des kits de vis pour des compagnies de stores ou faisaient de la mise en pots de produits naturels.   

«Généralement, les gens n’aiment pas faire la même chose toute une journée, mais nous, c’est la force de nos employés. Ils sont productifs dans le travail répétitif et c’est ce qu’ils aiment», a expliqué M. Thibault.  

Il ajoute que des contrats de sous-traitance pourraient être un bon moyen de contrer la pénurie de main-d’œuvre. « Certaines entreprises manquent d’espace, d’équipement ou d’employés pour accomplir des tâches simples et répétitives. Nous, nous avons l’espace, le matériel et le personnel. En plus, l’ouvrage est toujours parfaitement fait! »  

Des employés heureux 

Grâce à cette expérience de travail, certains employés ont développé assez de capacités pour intégrer le marché du travail régulier. Toutefois, la plupart décident quand même de rester à leur poste chez Serlan. «Il y a une grosse rétention de personnel et peu de roulement. Sur nos 48 employés, la moyenne d’ancienneté est de 15 à 20 ans. » 

L’entreprise est accréditée par Emploi Québec et les employés y sont tous payés au salaire minimum ou plus. Ils ont des vacances annuelles et des avantages sociaux. «Il n’y a pas grand monde qui arrive ici le matin de reculons. Ils sont heureux dans ce qu’ils font et il y a une bonne camaraderie. Pour eux, ça devient comme un deuxième chez soi. » 

Serlan

©(Photo L'Action- Mélissa Blouin)

Le directeur général de l’entreprise Sylvain Thibault.

Commentaires

25 février 2020

Danielle Beaulieu

Je serai partante pour faire ce travail à domicile Si jamais ??

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média