Carrières Avis de décès Classées Édition Électronique Rabaischocs.com

Recherche

Recherche par terme

Journaliste

Date de parution

_

Catégories

Culture

Retour

07 février 2020

Élise Brouillette - ebrouillette@lexismedia.ca

Le groupe québécois Le Vent du Nord acclamé en Écosse

Devant 2000 spectateurs

Vent du Nord

©Photo gracieuseté - L'Action

Le Vent du Nord était accompagné de 47 musiciens.

Au lendemain du Brexit au Royaume-Uni, Le Vent du Nord a été accueilli au magnifique Glasgow Royal Concert Hall pour y présenter son programme symphonique dans le cadre du prestigieux festival annuel Celtic Connections. Plus de 2000 personnes ont assisté à cette soirée mémorable.

En ce début d’année, c’est un autre événement majeur pour le groupe de musique folk/trad Le Vent du Nord qui a aussi présenté le spectacle SOLO, en compagnie du trio De Temps Antan, le 24 janvier au Carnegie Hall de New York.

Il faut dire qu’il existe une véritable histoire d’amour entre Le Vent du Nord et le public écossais. Pour la formation, il s’agissait d’un 14e passage à cet événement hivernal très couru. Le groupe a notamment eu la chance de présenter un concert « carte blanche » à l’occasion de son 10e anniversaire en 2012. Un double quatuor à cordes, le quintette écossais Breabach, le trio suédois renommé Väsen, ainsi que le mythique groupe irlandais Dervish y ont participé.

Lors du concert, Le Vent du Nord était accompagné sur scène de 47 musiciens, parmi les meilleurs sélectionnés au sein des trois grands orchestres symphoniques d’Écosse, qui formaient L’Orchestre Écossais sous la direction de Greg Lawson. Le programme se composait de 17 œuvres du quintette dont quelques-unes des œuvres de son plus récent album Territoires paru en février 2019. Quatorze oeuvres étaient interprétées avec L’Orchestre Écossais dans des arrangements de l’Américain Tom Myron qui était présent pour l’occasion. De l’ensemble émanait quelque chose de somptueux et de grandiose ; non seulement par les interprétations magnifiquement réalisées, mais également, par l’émotion flagrante que chacun avait de prendre part à cette rencontre. Une forte charge émotive que chacun accueillait dans la joie, à une époque où les ponts entre l’Écosse et le Québec sont désirés plus que jamais.

Le 18 avril prochain, la formation écossaise Breabach et Le Vent du Nord se retrouveront dans un programme double à l’occasion du Printemps écossais au Théâtre Maisonneuve.

Commentaires

Inscrivez votre commentaire

Politique d'utilisation Politique de confidentialité

Agence Web Joliette - Caméléon Média